Le 26 avril 2022
Article mis à jour le 11 août 2023
Création d'entreprise

Par Mathilde Fauconnier

Reconversion professionnelle dans le bâtiment | Par quoi commencer ?

Vous rêvez de travailler dans le bâtiment ? Si vous êtes manuel et que vous aimez travailler en extérieur, l’artisanat vous permet de créer, de bâtir et de construire de nombreux ouvrages. C’est un secteur d’activité qui en attire plus d’un. Peintre en bâtiment, charpentier, chef de chantier, maçon, architecte : se reconvertir dans le BTP offre un large choix de métiers dans le cadre d’une reconversion professionnelle dans le bâtiment. Pour vous aider à réussir ce projet et à choisir le bon corps de métier selon vos aptitudes et préférences, notre guide vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les métiers du bâtiment pour réussir votre reconversion professionnelle à 50 ans comme à 25 ans !

Reconversion professionnelle dans le bâtiment : une bonne idée ?

Les avantages du secteur du BTP

Pourquoi travailler dans le BTP ? Le bâtiment est un secteur dynamique et très porteur pour ce qui est de l’emploi. Les métiers du BTP rassemblent les professionnels de la construction, de la rénovation et de l’aménagement de bâtiments (maisons, immeubles, bureaux, gymnases, écoles, etc.).

Vous pouvez décider d’exercer dans le privé comme le public, ainsi que dans le génie civil. Dans le cadre d’une reconversion professionnelle dans le bâtiment, vous pouvez facilement trouver un premier emploi auprès des artisans, grands groupes et PME. Les débouchés sont donc nombreux et les possibilités d’évolution rapides.

Carreleur, chauffagiste, plombier, conducteur d’engins, chef de chantier, électricien : vous pouvez également décider de vous lancer en indépendant pour profiter de plus de liberté et monter votre propre entreprise de BTP !

Les qualités nécessaires aux métiers du bâtiment

Pour se reconvertir dans le BTP, il est obligatoire d’avoir une bonne condition physique. En effet, la plupart des métiers de ce secteur s’exercent en extérieur, souvent debout. Si vous avez des problèmes de dos ou d’articulations, ce n’est peut-être pas une voie optimale pour vous.

Autre qualité : l’autonomie. Chaque corps de métier sait ce qu’il doit faire sur un chantier et se lance dans sa tâche dès son arrivée. Il est également nécessaire de faire preuve d’une habileté manuelle et d’un savoir-faire technique pour réaliser un travail irréprochable et abouti.

Rigueur et précision sont également des qualités requises pour une bonne reconversion professionnelle dans le bâtiment. Si vous vous lancez comme auto-entrepreneur, un bon relationnel et un sens de l’écoute vous permettront de trouver des clients plus rapidement.

Les inconvénients à devenir artisan du BTP

Selon les métiers choisis, certains peuvent se révéler plus dangereux que d’autres, par exemple électricien. De plus, un ouvrier du BTP peut être amené à se déplacer à plusieurs dizaines de kilomètres de chez lui, et ce pour des périodes parfois prolongées (le temps de finir un chantier).

Les heures supplémentaires sont fréquentes pour pallier les imprévus ou respecter les délais, et les conditions de travail parfois désagréables lorsque les conditions météorologiques ne sont pas favorables (vent, pluie, froid, etc.).

Cette partie n’a pas pour but de décourager votre projet de reconversion en artisan, mais plutôt de vous donner une idée globale du secteur. C’est ce qui vous aidera également à savoir quel métier choisir.

Se reconvertir dans le BTP à 25 ans ou moins

Études et formations classiques

Si vous avez moins de 25 ans et que vous pouvez encore prétendre un statut étudiant, votre reconversion professionnelle dans le bâtiment peut débuter avec un CAP. C’est la voie la plus adaptée dans cette situation : cette formation est délivre tout l’enseignement technique et théorique nécessaire pour exercer votre futur métier.

Vous pouvez devenir menuisier ou bien devenir peintre en bâtiment avec ce cursus scolaire classique. Un BTS en bâtiment ou bien un BTS travaux publics permettent également de se reconvertir dans le BTP.

Si vous prétendez plutôt à des postes d’encadrement (ou des postes axés sur le management et la gestion), un DUT génie civil et une licence professionnelle métiers du bâtiment sont les meilleures options pour atteindre vos objectifs. Enfin, si vous avez pour rêve de devenir architecte, vous devez faire une formation en 5 ans pour décrocher un diplôme d’État.

A lire également : Quelles sont les meilleures formations BTP en 2022 ?

Contrat d’apprentissage

Se reconvertir dans le bâtiment à moins de 25 ans offre l’opportunité de se former à moindre coût grâce au contrat d’apprentissage. En parallèle de votre enseignement, vous travaillez quelques semaines par mois dans une entreprise qui finance vos études. Les apprentis sont ainsi en mesure de suivre une formation théorique alternée avec des périodes de pratique pour appliquer les nouvelles compétences directement sur le terrain.

Trouver un contrat en alternance ou en apprentissage dans le BTP n’est pas difficile : les conditions de l’embauche sont ici favorables à l’entreprise. En effet, cette dernière bénéficie d’aides de l’état et profite d’exonération de charges sociales.

Tout le monde est gagnant : l’entreprise peut former un futur salarié à ses méthodes de travail à moindre coût, tandis que l’étudiant peut accéder à une formation professionnelle de qualité sans débourser un centime pour l’école. Dans les métiers de l’artisanat, l’apprentissage est un véritable tremplin de carrière. De plus, c’est la quasi-assurance d’avoir une proposition d’embauche à l’issue de la formation.

A lire également : Le salaire des apprentis du bâtiment en 2022

reconversion btp

Se reconvertir dans le bâtiment en tant qu’adulte

Il n’y a pas d’âge pour changer de vie ! Que vous envisagiez une reconversion professionnelle à 40 ans, 30 ans ou 50 ans, des organismes et des dispositifs sont là pour vous aider.

Formations Pôle Emploi

Si vous souhaitez entamer une reconversion professionnelle dans le BTP à plus de 25 ans, sachez qu’il existe des offres de formation pour adultes. Pôle Emploi, notamment, propose de nombreuses formations professionnalisantes dans les métiers de l’artisanat et de la construction. Les adultes en recherche d’emploi peuvent accéder à une formation en présentiel ou en ligne dans le domaine qui les intéressent, ici le bâtiment.

Pour les personnes qui touchent le chômage, elles continuent de percevoir leurs allocations pour ne pas rester sans ressources le temps de la formation. Cette dernière mène à un diplôme reconnu par l’État, ce qui permet de s’insérer efficacement dans le monde du travail et de maximiser son employabilité auprès des entreprises du bâtiment.

La Validation d’Acquis de l’Expérience

Vous avez déjà quelques années d’expérience dans un secteur du BTP, mais vous n’avez pas de diplôme ? Pour appuyer votre reconversion professionnelle dans le bâtiment vers un autre corps de métier, vous pouvez demander une Validation d’Acquis de l’Expérience (VAE).

Celle-ci s’obtient à partir de 1 année d’expérience dans un métier en rapport direct avec la certification visée. Il peut s’agir d’un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

AFPA et GRETA

Autre aide à la reconversion professionnelle : l’AFPA (l’Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes). Cet organisme propose des formations diplômantes et payantes, mais qui peuvent être 100 % financée par vos points CPF pour un reste à charge de 0 €.

Ce centre de formation enseigne aux adultes plus de 230 métiers couvrant majoritairement les secteurs du bâtiment, des travaux publics, de l’industrie, des réseaux et télécommunications et des services.

Quant aux GRETA, il s’agit de groupements d’établissements régionaux qui forment les adultes dans pratiquement tous les domaines professionnels

Comment financer sa reconversion dans le BTP ?

Le financement d’une reconversion professionnelle peut provenir de diverses aides, notamment le CPF, le DIF ou encore le plan de formation. Ce sont des dispositifs qui vous permettent de suivre des cours sans débourser un seul centime de votre poche si vous êtes salarié :

  • Le DIF (Droit Individuel à la Formation) : vous devez le demander auprès de votre employeur, qui n’est pas autorisé à vous le refuser. En effet, vous avez cotisé pour créer cette réserve d’argent afin de financer les formations de votre choix. 
  • Le CIF (Congé Individuel de Formation) : plus approprié pour les formations longues, il fonctionne sur le même principe que le DIF.
  • Le CPF (Compte Personnel de Formation) : tous les Français collectent des points CPF au cours de l’année qu’ils peuvent utiliser pour financer une formation de leur choix.

Comme mentionné précédemment, les demandeurs d’emploi peuvent s’adresser à Pôle Emploi pour financer leur reconversion métier du bâtiment. Pour les intérimaires, il faut s’adresser au Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAFTT).

Comment réussir sa reconversion professionnelle dans le bâtiment ?

Devenir artisan du bâtiment ne s’improvise pas et il faut bien préparer sa reconversion professionnelle en BTP. Ne brûlez pas les étapes et prenez du temps pour bien penser à votre projet. Un changement d’orientation de carrière n’est pas une décision anodine ! Pour vous aider, voici 10 conseils :

  • Accordez-vous du temps : réfléchissez à votre désir de changement et déterminez vos objectifs et rêves avec précision. 
  • Demandez les aides : comme nous l’avons vu précédemment, il existe des aides pour financer une reconversion professionnelle dans le bâtiment. Il serait dommage de s’en priver !
  • Faites bilan de compétences : dans le cadre d’un changement de cap dans sa vie professionnelle, le bilan de compétence vous aide à identifier vos forces, vos faiblesses et vos motivations pour trouver le corps de métier qui vous convient le plus.
  • Impliquez vos proches : une reconversion professionnelle est un moment important, durant lequel vous aurez besoin de soutien pour stimuler votre confiance en vous. Impliquez votre famille ou vos amis dans le projet pour bénéficier d’un appui financier comme moral. 
  • Testez votre futur métier : il y a parfois une différence entre l’idée que l’on se fait d’un métier et sa réalité au quotidien. Des stages d’observation ou du bénévolat peuvent vous donner un bon aperçu de la profession.
  • Contactez des professionnels du métier : n’hésitez pas recueillir des témoignages et à demander conseil à des professionnels déjà installés.
  • Établissez un planning : planifiez les étapes de votre reconversion, en tenant compte du temps de formation et du temps nécessaire pour décrocher un emploi ou monter son entreprise.

Nous espérons que cet article vous aura donné toutes les informations nécessaires pour concrétiser votre idée de reconversion professionnelle. Que vous souhaitiez devenir électricien, maçon ou plombier, de nombreuses possibilités de formations s’offrent à vous, et ce peu importe votre âge !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Créance client | Définition en Comptabilité

Les entreprises doivent quotidiennement faire face à des obstacles et divers imprévus. Les créances clients en font partie et peuvent...

Qualiforage : Avantages et obtention de la qualification

À l'image des autres labels Qualit’EnR, la certification Qualiforage s’adresse aux professionnels des installations géothermiques. Que vous réalisiez des forages...

Où trouver des offres d’emploi BTP dans votre région ?

Vous êtes à la recherche d’une offre d’emploi en BTP ? Le secteur du bâtiment est riche en opportunités de...

Matériel de chantier : comment bien le choisir ? Le guide complet

En préparation d’un chantier, la question du matériel est inévitable : disposer du bon matériel de chantier, c’est optimiser le...

Créer une société de peinture en bâtiment : les étapes

Vous avez des compétences en tant que peintre en bâtiment et vous songez à les mettre à profit en créant...

Chauffage écologique : les meilleures solutions en 2024

La transition écologique n’est plus un vague concept, mais bien une nécessité actuelle. Pour pallier le réchauffement climatique, il est...