Comment bien choisir son véhicule utilitaire ? Prix et conseils

Par Flo - Gestion d'entreprise - 21 juillet 2020

Quand on est artisan, choisir un véhicule utilitaire léger, ou VUL, c’est choisir un outil de travail. Il y a alors de nombreux paramètres à prendre en compte pour qu’il corresponde à votre activité : votre corps de métier, vos conditions de circulation quotidiennes, les contraintes professionnelles liées au transport de matériaux et matériel, le nombre de véhicules dont vous avez besoin, et votre budget.

Alors, quels sont les critères à prendre en compte ? Quel mode de financement choisir et quels sont les modèles les plus populaires sur le marché ? Découvrez notre guide pour bien choisir son véhicule utilitaire en tant que professionnel du BTP.

Les différents types de véhicules utilitaires

Les véhicules utilitaires partagent tous des critères communs. Sur cette base, il en existe ensuite des dizaines différents, pour répondre aux besoins de chaque professionnel du bâtiment. Parmi les principaux, on retrouve du plus petit au plus gros :

  • les fourgonnettes ;
  • les fourgons ;
  • les pick-up ;
  • les camions réfrigérés moins de 3,5 tonnes ;
  • les camions-bennes moins de 3,5 tonnes ;
  • les bennes hydrauliques moins de 3,5 tonnes ;
  • les camions de transport de produits dangereux moins de 3,5 tonnes.

Les principaux critères de décision pour les pros du BTP

Les dimensions et le volume utile

Les constructeurs de véhicules professionnels savent que chaque corps de métier a des besoins différents : par exemple, le charpentier n’aura pas besoin du même véhicule utilitaire que l’électricien.

C’est pourquoi les marques déclinent souvent les mêmes modèles avec plusieurs dimensions, variant en hauteur ou en longueur. Ainsi, votre véhicule s’adapte aux matériaux et au matériel que vous devez transporter sur les chantiers.

Comment connaître les dimensions qui vous correspondent ? Tout simplement, mesurez la hauteur et la longueur du matériel le plus volumineux que vous utilisez au quotidien. Choisissez ensuite une camionnette qui sera capable de le contenir, en plus de vos outils de construction habituels.

La capacité de charge d’un véhicule utilitaire correspond donc à son volume utile : de quelle capacité avez-vous besoin à l’intérieur de votre fourgon pour transporter votre matériel ? Généralement, le volume utile des fourgons de travail varie de 7,5 m3 à 22 m3. Vous pouvez utiliser un calculateur de volume utile en ligne pour vous aider.

La charge utile du véhicule utilitaire

Qu’est-ce que la charge utile d’un véhicule utilitaire ?

Ici, on ne s’intéresse pas au volume de matériel que vous devez transporter, mais à son poids. C’est le PTAC, le poids total autorisé en charge. Il diffère du PTRA, qui correspond au poids total roulant autorisé (par exemple, le poids total d’un VUL avec une remorque ne doit pas dépasser 3,5 tonnes).

Les constructeurs utilitaires proposent souvent des modèles pouvant déplacer jusqu’à 2 tonnes de matériel. Ici, le serrurier aura besoin d’une charge utile minimale (sauf s’il doit installer une porte blindée) alors qu’un charpentier devra miser sur une charge beaucoup plus conséquente (tuiles, échafaudage, etc.).

Voici un calcul simple à faire avant l’achat : le volume utile de votre véhicule sera inversement proportionnel à sa charge utile. Il faut donc choisir ou faire un compromis : matériel lourd ou matériel volumineux ?

La puissance du moteur et les équipements

Ici, le choix du véhicule utilitaire dépend de votre corps de métier. Si vous devez transporter des charges lourdes sur de nombreux kilomètres de campagne, alors il vaut mieux privilégier une motorisation forte et puissante.

Par contre, un moteur standard suffit si vous vous déplacez essentiellement en ville. De plus, les équipements qui assurent votre sécurité, comme l’ABS, l’AFU ou les airbags, sont primordiales.

Si vous effectuez souvent de longs trajets, optez aussi pour des options améliorant le confort du véhicule : vitres électriques, climatisation, etc. De plus, prenez également en compte le nombre de sièges passagers dont vous avez besoin.

Si vous vous déplacez fréquemment avec votre équipe et/ou vos ouvriers, vous devez en tenir compte. Votre véhicule doit garantir leur sécurité ainsi que celle de votre chargement, avec notamment une séparation cabine.

Le carburant ou l’énergie

Il est aussi important de prendre en compte le type de carburant consommé par le véhicule utilitaire. Depuis 2017, les professionnels du bâtiment ne peuvent pas récupérer la TVA sur les dépenses en carburant, hormis pour le diesel.

Mais ne vous précipitez pas : l’État souhaite réaligner l’essence et le diesel pour supprimer ce désavantage fiscal d’ici au 31 décembre 2021. Pour cela, il a mis en place un échéancier sur 6 ans pour la TVA déductible sur l’essence.

Et qu’en est-il de l’électrique ? Les véhicules électriques acquièrent de plus en plus de parts de marché en France. Grâce à des aides gouvernementales et les incitations des constructeurs, le marché des utilitaires et utilitaires légers électriques est en plein développement.

En complément, les artisans peuvent bénéficier de la prime à la conversion lors de l’acquisition d’un véhicule électrique. Gardez également à l’esprit que les gouvernements prennent de plus en plus de mesures concernant les rejets de gaz à effet de serre.

Privilégiez donc un véhicule peu polluant (moins de 147 grammes de CO2), sans quoi il risquerait d’être immobilisé dans les prochaines années.

Les aménagements extérieurs

Le dernier point à considérer lors du choix de votre véhicule utilitaire, ce sont les aménagements et équipements extérieurs.

Allez-vous souvent sur des routes non bitumées ? Pensez à des pneus tout-terrains.

Travaillez-vous souvent de nuit ? Votre fourgonnette doit proposer un système éclairage adapté, qui garantit votre sécurité.

Le véhicule doit aussi être ergonome pour le BTP : rampes, portes coulissantes, etc.

Dans le cas de transport de produits dangereux (produits combustibles ou corrosifs), votre véhicule doit respecter la réglementation et être agréé, surtout pour ce qui touche à l’aération et la circulation de l’air. Si vous transportez des produits précieux (par exemple, des outils électroportatifs), votre véhicule doit aussi être très sécurisé.

Location ou achat d’un véhicule utilitaire ?

Acheter son véhicule utilitaire

Vaut-il mieux acheter ou louer un véhicule utilitaire ?

L’achat présente l’avantage de pouvoir équiper et choisir le modèle qui correspond en tout point à vos attentes. De plus, vous avez la possibilité de faire de la publicité pour vos services et votre entreprise grâce au flocage camion.

Si vous effectuez plus de 10 000 km par an, il est généralement conseillé d’acheter neuf. Cela permet notamment de déduire cet investissement (coût de maintenance et garantie compris) des charges de votre entreprise, qui seront alors également déduites de votre chiffre d’affaires et donc de vos impôts professionnels.

Par contre, l’achat classique vous oblige à immobiliser des fonds, et vous forcera à gérer la revente à un prix inférieur à cause de la dépréciation du véhicule.

L’option du leasing ou crédit-bail

Une deuxième option s’offre alors à vous : celle du leasing de véhicule utilitaire.

Aussi appelé crédit-bail pour les entreprises, vous choisissez le véhicule utilitaire qui vous convient et pendant 3 ans, et vous payez un loyer chaque mois pour l’utiliser. Il s’agit donc d’une location longue durée.

À la fin des 3 années, deux choix se proposent alors à vous. Vous pouvez acheter le véhicule en réglant le reste du montant, appelé l’option d’achat, ou bien vous pouvez simplement rendre le véhicule et en relouer un autre neuf. De nouveau, vous paierez alors un loyer pour une durée déterminée.

On peut résumer les avantages du leasing de véhicule utilitaire comme ceci :

  • vous avez accès à un véhicule neuf tous les 3 à 5 ans (sans verser d’apport)
  • le loyer du véhicule peut être déduit de votre chiffre d’affaires, puisqu’il rentre dans les charges de l’entreprise.

Les seuls inconvénients concernant la location de véhicule utilitaire, c’est que vous n’êtes jamais pleinement propriétaire et que des frais de remise en état de la carrosserie peuvent s’appliquer lors de la restitution du véhicule.

Le coût d’un véhicule utilitaire neuf ou d’occasion

En moyenne, le prix d’un véhicule utilitaire neuf varie de 12 000 € à 25 000 €. Le modèle le moins cher est le Dacia pick-up, à 6 800 €.

Les principaux facteurs de différence de prix sont la taille et la motorisation du camion utilitaire. Certains équipements comme les vitres électriques et la radio appareillent généralement déjà le véhicule, mais le prix de base ne prend pas en compte les aménagements supplémentaires.

Si vous désirez acheter un utilitaire d’occasion, vous pouvez contacter des particuliers ou participer à une vente aux enchères. Comme nous l’avons dit précédemment, un artisan qui aurait acheté neuf son véhicule devra le revendre avant de s’en procurer un nouveau. C’est donc l’occasion pour vous de vous procurer votre outil de travail à prix réduit.

Les modèles les plus populaires auprès des artisans du BTP

Avec les années, certaines marques se sont distinguées concernant leurs gammes de véhicules utilitaires. Et bonne nouvelle : 64 % des véhicules utilitaires vendus sont de marques françaises.

Ces marques automobiles ont fait leurs preuves grâce à leurs fourgonnettes et camions de haute qualité. Parmi les modèles les plus appréciés des professionnels du bâtiment, on retrouve, classés par prix croissants : 

  • Dacia Logan Pick-up : 2,5 m3 de volume utile, 800 kg de charge utile et 1,81 m de longueur utile. Diesel DCi 85 chevaux. Équipements de série avec ABS, EBV, airbag, équipement partiel pour radio, siège passager rabattable pour accéder à la zone de rangement de la cabine. Prix à partir de 6 900 € HT.
  • Renault Kangoo Express Générique : 3 m3 de volume utile, 650 kg de charge utile, 2,49 m de longueur utile et 1,20 m de hauteur. Essence 90 chevaux ou diesel DCi 70 chevaux. Équipements de série ABS, EBV, AFU, avec deux portes arrière asymétriques tôlées. À partir de 12 550 € HT. 
  • Nouveau Peugeot Partner Cabine approfondie : entre 2,4 et 3,35 m3 de volume utile, 716 kg de charge utile, longueur utile de 1,32 à 1,80 m et 1,25 m de hauteur. Essence 90 chevaux, diesel HDI 75 ou 90 chevaux. Équipements de série avec ABS, AFU, REF, et radio. À partir de 17 900 € HT.
  • Mercedes Vito : 5,2 m3 de volume utile, 1 000 kg de charge utile, longueur utile de 2,42 à 2,62 m. Diesel jusqu’à 112 chevaux ou essence 126 chevaux. Équipements de série avec ESP, airbag, cloison de séparation continue et possibilité de chargement sous les sièges. À partir de 19 920 € HT. 
  • Fiat Ducato 2.3 Pack Professionnel : volume utile jusqu’à 17 m3 , charge utile jusqu’à 1 995 kg, longueur jusqu’à 4,07 m et hauteur jusqu’à 2,17 m. Diesel multijet 120 chevaux. À partir de 24 980 € HT. 

Maintenant, nous espérons que vous y voyez plus clair concernant le choix de votre véhicule utilitaire. C’est une décision importante, car vous serez probablement amené à l’utiliser tous les jours. En fonction de votre spécialité, vous devez donc prendre en compte le volume et la charge utile, la puissance de moteur et le type de carburant dont vous avez besoin, et les aménagements extérieurs nécessaires à votre confort et votre activité. Plus qu’à décider du mode de financement qui vous convient, et du modèle de véhicule qui saura répondre à tous vos besoins !

Simplifiez votre gestion d'entreprise avec Obat