Conducteur d’engin de chantier : Salaire et formation en 2021

Par Flo - Les métiers - 6 janvier 2021

Comment devenir conducteur d’engin de chantier ? Si vous vous posez cette question, notre article pourrait bien vous aiguiller. Dans le secteur du BTP, c’est un corps de métier qui s’avère attrayant pour tous les passionnés de mécaniques. En effet, il consiste à manier des machines de chantier pour préparer le terrain avant l’intervention des autres professionnels du bâtiment. Alors, en quoi consiste le métier de conducteur d’engins de Travaux Publics ? Quelles sont les formations disponibles et comment trouver un emploi ? Découvrez sans plus attendre notre fiche métier de conducteur d’engin de chantier !

Le métier de conducteur d’engin de chantier

Le rôle d’un conducteur d’engin de chantier

Le travail d’un conducteur d’engin de chantier consiste à prendre en charge les travaux de terrassement, de nivellement ou encore de déblaiement. Il intervient donc en amont au chantier puisqu’il prépare le terrain.

Par exemple, il déblaie les amas de terre ou nivelle le terrain pour qu’il soit de hauteur égale. Son rôle est donc clé dans le déroulement futur des futurs travaux et le respect des deadlines finales. Durant le chantier, il sera amené à conduire des engins à roues ou à chenilles comme une pelle mécanique, un bulldozer, un chargeur, un rouleau compresseur ou encore une grue : c’est ce qu’on appelle les engins de travaux publics. Il doit également prendre en charge l’entretien et la maintenance de ces outils et les réparer si besoin. 

Chaque engin permet de remplir une fonction différente entre extraction, compactage, finition, transport, etc. Leur maniement est validé par le passage d’un permis CACES pour chacun d’entre eux. En fonction de la tâche à réaliser, le conducteur choisit la machine adéquate pour déplacer des charges lourdes, déblayer le terrain ou entasser des débris, creuser des tranchées, etc.

Le conducteur d’engins de TP travaille généralement sous la direction d’un chef de chantier, mais il peut également exercer son métier seul, en auto-entrepreneur. Il peut également se spécialiser dans la conduite d’un seul engin ou bien tous les manier pour intervenir sur différents terrains et couvrir différents besoins. Concernant le type de chantier, il peut travailler pour des particuliers, pour le génie civil ou militaire, ou encore pour le secteur public (routes, ponts, tunnels, etc.).

À lire : Formation CACES 1, quels sont les prix et les avantages ?

Qualités et compétences requises

Parmi les principales compétences indispensables pour un bon conducteur d’engin de chantier, on retrouve :

  • excellente connaissance des machines de chantier et de leurs risques inhérents ;
  • maîtrise hors pair des engins pour éviter tout accident matériel ou humain ;
  • compétences mécaniques pour effectuer des réparations ;
  • respect des règles de sécurité et prudence ;
  • savoir travailler en équipe ;
  • capacité à suivre des plans établis en amont pour préparer le chantier ;
  • être capable d’exercer sur des terrains divers et parfois difficiles ;
  • haute précision dans le maniement des engins pour respecter les mesures de profondeur, largeur, hauteur ;
  • vigilance et sang-froid pour réagir rapidement aux imprévus ;
  • bonne endurance et bons réflexes.

Avantages et inconvénients

Lorsque l’on interroge un conducteur d’engin de chantier, il vous dira que le principal avantage est celui de pouvoir conduire des machines uniques et impressionnantes. Il s’agit souvent de passionnés de mécanique qui adorent travailler tous les jours avec ces puissants engins de chantier.

Pour ce qui est des inconvénients, il est amené à travailler dans le bruit et la poussière. Un conducteur d’engin TP peut également être soumis aux aléas météorologiques, comme la plupart des professionnels du BTP. Qu’il travaille seul ou en équipe, il peut être amené à respecter des horaires décalés et/ou à faire des heures supplémentaires pour honorer les deadlines du chantier et éviter de créer des retards.

formation de conducteur d'engin de chantier

Quelle formation pour devenir conducteur d’engin de chantier ?

Niveau CAP 

Il n’existe pas d’école de conducteur d’engin de chantier à proprement dite. Par contre, il existe des parcours diplômants accessibles très jeunes, généralement après le collège. Cela permet d’intégrer rapidement la vie active et de trouver un travail de conducteur d’engins assez tôt dans son parcours professionnel. Voici les principales options :

  • CAP Conducteur d’engins – Travaux publics et carrières : il s’agit d’un diplôme en 2 ans accessible dès la 3e. Il peut être réalisé à temps plein à l’école ou en apprentissage pour développer ses compétences de terrain. C’est la certification la plus générale qui prépare au métier de conducteur d’engin de chantier. 
  • CAP Maintenance des matériels option B – Matériels de construction et de manutention : toujours en 2 ans, ce CAP est destiné aux ouvriers spécialisés dans la maintenance des engins utilisés par le conducteur de chantier. Il intervient sur des missions de maintenance préventive comme sur des réparations.
  • TP Conducteur de bouteur et de chargeuse : ce titre professionnel s’acquiert en 1 an, généralement en s’inscrivant dans un Centre de Formation d’Apprentissage. Il forme les étudiants aux connaissances pratiques et théoriques nécessaires à la formation de conducteur d’engin de chantier.

Niveau BAC

Dans le cas où l’élève souhaiterait parfaire son apprentissage et approfondir ses compétences, il est possible de poursuivre ses études de conducteur d’engin de chantier avec ces cursus :

  • BP conducteur d’engins – Travaux publics et carrières : le Brevet Professionnel est constitué de 2 années d’étude, et il doit être réalisé après un CAP. Il est le plus souvent préparé en apprentissage. Les étudiants se forment à conduire différents engins de chantier en fonction des types d’entreprises pour lesquels ils souhaitent travailler par la suite. Ils peuvent également décider de se spécialiser sur une machine.
  • Bac pro TP – Travaux publics : ce Bac pro dure 3 ans et s’effectue généralement après la 3e, mais il peut aussi être précédé d’un CAP. Dans ce cas, il ne dure que 2 ans. L’élève obtiendra le statut de technicien de chantier et se forme pour travailler dans une entreprise de travaux publics.
  • Bac pro Maintenance des matériels option B – Matériels de construction et manutention : cette formation de conducteur d’engin de chantier dure 3 ans et aboutit sur un diplôme d’État. Il s’agit de la suite logique au CAP du même nom pour les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études. Ils pourront alors approfondir leurs connaissances dans l’entretien et la réparation des machines de chantier.

Niveau Bac +2

Enfin, le dernier échelon des formations de conducteur d’engin de chantier mène à des diplômes d’équivalence Bac +2. Ils sont pertinents pour tous les étudiants qui désirent accéder plus rapidement à des postes managériaux ou travailler dans des bureaux d’étude. Voici les différentes possibilités :

  • BTS TP – Travaux publics : le BTS se prépare en 2 ans après le Bac. L’étudiant accède alors au statut de technicien supérieur puisqu’il est capable de remplir des fonctions d’études, d’exploitation, de préparation et de réalisation. Il maîtrise le savoir-faire technique, mais aussi des compétences managériales et organisationnelles indispensables sur un chantier de construction.
  • DUT Génie civil construction durable : également en 2 ans, ce diplôme donne accès au statut de technicien supérieur polyvalent. Comme son nom l’indique, ses missions sont diverses. Il peut être amené à travailler en bureau d’études ou sur des chantiers, à conduire des travaux publics ou à analyser des programmes d’expériences.

Les formations de conducteur d’engins de chantier pour adulte

Si vous souhaitez vous reconvertir en conducteur d’engins de chantier, sachez qu’il existe des options de formation continue pour les adultes.

Les méthodes d’apprentissages sont adaptées et les cursus peuvent souvent être partiellement suivis à distance. Pour en savoir plus, adressez-vous à l’Afpa ou au centre Pôle emploi de votre région pour trouver des centres de formation répondant à votre besoin.

Si vous exercez déjà ce métier, mais que vous souhaitez évoluer ou vous spécialiser avec un certificat diplômant à la clé, vous pouvez demander une Validation des Acquis d’Expérience (VAE). Vous transformez ainsi vos années de pratique en équivalence d’années d’études. Il devient alors plus simple de candidater dans une autre entreprise ou de négocier une hausse de salaire.

Quelles perspectives d’évolution ?

La bonne nouvelle, c’est que c’est un corps de métier très sollicité et pour lequel il y a plus de demandes que de candidats. En effet, chaque chantier de gros œuvre implique des travaux de terrassement et des fondations.

Au début de carrière, un conducteur d’engin de chantier débutant de commence en général par des machines à maniement facile. Au fur et à mesure qu’il gagne en expérience, il pourra se former à l’utilisation d’engins plus complexes comme le tunnelier.

C’est une machine qui permet de creuser en sous-sol, par exemple pour la construction d’une ligne de métro. C’est l’un des engins les plus impressionnants et il demande une haute maîtrise pour être utilisé en toute sécurité.

Au niveau du statut de son métier, il est possible de grimper les échelons pour devenir chef d’équipe de conducteurs d’engins de chantier pour intervenir sur des chantiers plus importants, nécessitant une plus grande force de travail.

salaire de conducteur d'engin de chantier

Quel est le salaire d’un conducteur d’engin de chantier ?

Le salaire brut mensuel d’un conducteur d’engin de chantier débutant est de 1 880 €, ce qui donne une rémunération d’environ 22 000 € brut annuel. Comme nous le disions précédemment, c’est un secteur en pleine demande et il n’y a donc pas de difficultés à trouver un emploi.

Ensuite, avec l’expérience, un conducteur d’engins TP expérimenté pourra prétendre à un salaire net plus élevé, autour des 2 650 €. Ce montant pourra encore augmenter s’il accède à un statut de chef de chantier ou un autre poste managérial. Plus les qualifications sont rares et demandées, plus l’ouvrier pourra négocier son salaire à la hausse et discuter avec différentes entreprises pour valoriser ses compétences.

Pour ceux qui le désirent, il est également possible d’exercer ce métier en auto-entrepreneur. Dans ce cas, le salaire du conducteur d’engins de chantier dépend du taux horaire qu’il applique. En France, en moyenne, cette rémunération s’élève à 12,35 € par heure. L’entrepreneur est libre de fixer le tarif qu’il désire. On conseille néanmoins de faire attention à rester dans les prix moyens du marché pour ne pas se faire distancer par la concurrence et trouver des clients.

Comment trouver un emploi de conducteur d’engins de chantier ?

Vous pouvez commencer par éplucher les offres d’emploi de conducteur d’engin de chantier sur des sites comme Pôle emploi ou Indeed. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, contactez les entreprises de BTP de votre région. Peut-être sont-elles à la recherche d’un conducteur d’engins qualifié ?

Faites valoir vos connaissances à travers une lettre de motivation bien rédigée, expliquant pourquoi vous vous intéressez à l’entreprise et détaillant ce que vous avez appris de vos dernières expériences.

Accompagnez-la d’un CV que vous aurez au préalable complété avec vos diplômes, vos expériences (en précisant le nom des entreprises), ainsi que vos coordonnées. Il s’agit de deux documents très importants, car ils feront office de première impression. Prenez le temps de bien les rédiger et soignez la présentation.

Dans le cas où vous seriez conducteur d’engin de chantier auto-entrepreneur, trouver des clients est une autre paire de manches. Nous vous conseillons de parler de votre activité autour de vous pour bénéficier du bouche-à-oreille. Vous pouvez également répondre à divers appels d’offres privés ou publics pour vous positionner sur des chantiers intéressants. C’est une bonne manière de rencontrer de nouveaux prospects, voire de signer des contrats sur le long terme.


Le métier de conducteur d’engins de chantier est donc une spécialité très intéressante du BTP. Elle demande de bonnes connaissances en mécanique et une grande confiance en soi, car le maniement des divers engins de chantier demande de la précision afin d’éviter tout accident matériel ou humain. Les professionnels spécialisés dans ce secteur se font rares, ce qui constitue une réelle opportunité. Concernant les formations de conducteur d’engin de chantier, elles sont accessibles à tous, ce qui permet d’accéder rapidement au marché du travail. Avec de belles perspectives d’évolution, c’est un métier parfait pour les passionnés d’engins à roues ou à chenilles !

Simplifiez votre gestion d'entreprise avec Obat