Le 2 octobre 2023
Article mis à jour le 10 janvier 2024
Gestion d'entreprise

Par Mathilde Fauconnier

La méthode ABC : tout sur l’analyse des coûts par activité

Pour assurer la rentabilité d’une entreprise, surtout dans un secteur concurrentiel, il est crucial d’améliorer constamment ses techniques de gestion pour booster sa compétitivité. Et justement, la logistique fait partie des leviers majeurs pour optimiser ses coûts ! En tant que professionnel du bâtiment, cela englobe vos approvisionnements et vos stocks de matériaux par exemple. Pour minimiser vos coûts par activité, vous pouvez utiliser la méthode ABC. On vous explique tout ce qu’il faut savoir dans cet article !

Définition de la méthode ABC

Activity Based Costing ou Coût à Base d’Activités

La méthode ABC (Activity Based Costing, ou Coût à Base d’Activités) est une technique de calcul du coût complet. Elle se distingue de la méthode des centres d’analyse, considérée comme plus traditionnelle. Elle consiste à diviser l’entreprise par activité et à allouer les coûts indirects associés à chacune.

Cela permet de mieux gérer ou structurer les charges selon l’activité concernée. Ainsi, la méthode d’analyse ABC permet de déterminer en détail l’origine des coûts pour mesurer la performance obtenue pour chaque activité au sein d’une entreprise. On distingue deux inducteurs :

L’inducteur d’activité : il permet de mesurer les ressources consommées par l’activité, notamment le rapport de consécution coûts/produits.

L’inducteur de coût : il fixe le niveau des coûts liés à l’organisation de l’activité.

Les 3 catégories de la méthode ABC

La méthode ABC opère selon le principe de catégorisation en 3 catégories distinctes :

  • Le groupe A : il regroupe les références qui forment 80 % des sorties, ce qui représente habituellement 20 % des références (c’est la loi de Pareto).
  • Le groupe B : il englobe les références qui correspondent à 15 % des sorties, représentant en général 30 % des références.
  • Le groupe C : il comprend les références formant 5 % des sorties, soit typiquement 50 % des références.
3 leviers pour améliorer ses marges

Classification ABC : quelles applications ?

La méthode ABC peut être implémentée pour les acquisitions, la fabrication, les inventaires, les ventes ou les prévisions. Cette méthode de classification permet d’orienter la stratégie et les principes de gestion de l’entreprise pour augmenter son chiffre d’affaires.

Une attention spécifique sera ainsi portée aux références de la catégorie A, puisque ces produits sont prioritaires : il est impératif d’éviter les ruptures de stock.

Les références de catégorie C ne constituent pas une priorité pour l’entreprise : ce sont les moins stratégiques, ce qui signifie qu’un retard d’approvisionnement ou une rupture de stock n’entraîneront pas des pertes financières conséquentes. Le défi ici est plutôt de s’assurer de la rentabilité de ces références et une bonne gestion des stocks pour éviter les surcoûts.

Quant aux références de la catégorie B, il faut surveiller leur possible progression vers la catégorie A ou, inversement, vers la catégorie C. Ce sont les articles les plus stratégiques en termes de gestion de stock. 

A lire également : Gestion des stocks : les 6 meilleures méthodes

Méthodologie et étapes de la méthode ABC

1. L’identification des activités essentielles de l’entreprise

Cette phase est fondamentale et constitue le commencement de la méthode ABC. Elle doit être abordée avec rigueur pour garantir la pertinence des résultats. Elle implique de fragmenter l’entreprise en ses activités essentielles pour distinguer celles qui impliquent des coûts.

Une activité est un ensemble cohérent de tâches, d’individus, de processus technologiques (etc.) associé à une gamme de produits ou un service. Pour déterminer les activités essentielles, une observation directe des différents départements de l’entreprise peut être réalisée.

Cette tâche peut aussi être accomplie avec les responsables des départements en question.

2. La sélection des inducteurs de coût ou d’activité

Après avoir identifié les activités, l’étape suivante consiste à sélectionner les inducteurs de coût les plus significatifs. Ce sont les indicateurs qui permettent de quantifier les activités discernées (inducteurs de volume, de gestion, de produits ou de services, etc.).

Dans le cadre de la méthode ABC, le concept d’inducteur remplace celui d’unité d’œuvre. L’inducteur de coût joue ici un rôle similaire à celui des unités d’œuvre dans la méthode des coûts complets. Il sert donc à attribuer un coût à l’activité en fonction du nombre d’inducteurs utilisés.

3. L’allocation des ressources aux activités

Dans la perspective de la méthode ABC, ce sont principalement les coûts par activité qui sont pris en compte, plutôt que les coûts par produit. Il est donc essentiel d’évaluer le montant des charges indirectes (ressources matérielles, humaines, financières) utilisées par chaque activité identifiée.

Par la suite, ces ressources doivent être allouées aux activités correspondantes. Conformément à la méthode ABC, les produits utilisent les activités et, en retour, ces activités consomment les ressources.

Cet article peut vous intéresser : Fonds de roulement : définition et calcul

4. Le calcul du coût de revient par activité

Une fois les inducteurs correctement sélectionnés et les ressources attribuées, il faut ensuite rassembler les activités qui partagent les mêmes inducteurs en un centre de rassemblement. Pour chaque centre, il est nécessaire de calculer le coût unitaire de ses inducteurs en divisant la ressource totale par le nombre d’inducteurs.

L’étape finale consiste ensuite à additionner les coûts indirects de chaque activité aux coûts directs afin d’établir le coût de revient de l’objet étudié (que ce soit un produit, un service, etc.).

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

L’instauration des indicateurs de la méthode ABC est avantageuse pour analyser la source de la rentabilité d’une entreprise. Elle permet :

  • d’approfondir la compréhension des charges directes et des charges indirectes associées à chaque produit ;
  • de diminuer les frais généraux en réduisant les stocks superflus ;
  • d’adopter un management axé sur la gestion des coûts réels et des coûts de revient ;
  • de repenser les processus métiers, en termes d’optimisation des marges et de logistique.

Néanmoins, pour déployer la méthode ABC, il faut une certaine connaissance ! Généralement, on conseille de faire appel à des consultants externes (ce qui implique un coût), d’impliquer le personnel et d’implémenter des solutions informatiques spécifiques, parfois onéreuses. Ces éléments représentent donc des contraintes pour les petites entreprises.

A lire également : Les 9 meilleurs logiciels de gestion de stock


La méthode ABC représente donc une solution pour obtenir une meilleure compréhension des coûts d’une entreprise afin d’optimiser la gestion des stocks, consolider son chiffre d’affaires et prendre les bonnes décisions stratégiques. À voir en fonction de vos ressources et besoins si son implémentation est avantageuse en termes de ratio efforts/rentabilité ! 

3 leviers pour améliorer ses marges
Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Indice FFB et assurance habitation : tout comprendre en 2024

L’indice de la Fédération Française du Bâtiment, ou indice FFB, est un indicateur basé sur le coût de la construction...

Comment faire un devis de maçonnerie ? Conseils et exemple

Si vous débutez en tant que maçon à votre compte, vous vous êtes probablement déjà confronté à la question des...

Les 5 meilleurs logiciels de calcul pour plaquiste en 2024

Vous êtes à la recherche d’un bon logiciel de calcul pour plaquiste ? Le métier de plâtrier-plaquiste implique en effet...

Le bungalow de chantier : quel modèle choisir ? Guide complet

Que ce soit sur des chantiers de construction ou de rénovation, le bungalow de chantier est un équipement essentiel !...

Formation CACES R 489, ex-R 389 : quels prix et avantages ?

Travailler sur un chantier implique l’utilisation d’engins imposants, et parfois dangereux. Pour la sécurité de tous, la CNAM a donc...

Les 10 meilleures assurances décennales en 2024 | Comparatif

Les acteurs du BTP doivent impérativement souscrire à une assurance décennale avant d'entamer tout projet de construction. Avant de vous...