Le 2 septembre 2023
Gestion d'entreprise

Par Mathilde Fauconnier

Fonds de roulement : définition et calcul

Le fonds de roulement (FR) et la trésorerie d’une entreprise sont étroitement liés et essentiels à son bon fonctionnement. Le FR sert de réserve financière, permettant à l’entreprise de financer ses opérations quotidiennes. Que ce soit pour l’achat de matières premières ou le financement des créances clients, cette réserve d’argent est vitale. Qu’est-ce que le fonds de roulement ? Quelle différence avec le besoin en fonds de roulement, ou BFR ? Quelle formule pour calculer le FR ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article !

Qu’est-ce que le fonds de roulement ?

Définition

Le fonds de roulement, aussi connu sous l’acronyme FRNG pour Fonds de Roulement Net Global, est un concept clé en comptabilité et gestion financière. Il représente la marge financière dont dispose une entreprise pour soutenir son exploitation quotidienne et répondre à ses obligations à court terme.

C’est une notion comptable essentielle qui se rapporte à la façon dont une entreprise gère les décalages entre ses encaissements (recettes) et ses décaissements (dépenses) au cours de son cycle d’exploitation. C’est donc la somme des capitaux dont l’entreprise dispose à moyen et long terme pour couvrir ses besoins courants.

Ce montant est utilisé pour payer les collaborateurs et les fournisseurs, et couvrir les coûts de fonctionnement en attendant les paiements des clients. Il est calculé en déduisant la totalité des actifs immobilisés des capitaux permanents.

A lire également : Trésorerie d’une entreprise : définition, calcul et gestion

Utilité

Le fonds de roulement joue un rôle crucial dans la gestion financière d’une entreprise, assurant que les décalages entre les encaissements et les décaissements ne compromettent pas son fonctionnement quotidien.

Une bonne compréhension et gestion du FR peuvent conduire à une exploitation plus efficace et stable, renforçant la confiance des investisseurs, des fournisseurs et autres parties prenantes !

Le fonds de roulement, calculé à partir du bilan fonctionnel, sert donc d’indicateur clé concernant l’équilibre financier d’une organisation. Cette mesure est vitale pour la stabilité et le succès d’une entreprise, fournissant une perspective quantitative sur la gestion de l’argent au sein de la société.

A lire également : Comment calculer le seuil de rentabilité de son entreprise ? La formule

De quoi se compose le FR ?

Les capitaux permanents

Ces ressources comprennent le capital initial investi dans l’entreprise, les bénéfices accumulés, et tout emprunt à long terme contracté.

Concrètement, les capitaux permanents représentent l’argent disponible pour l’entreprise sur le long terme, toute ressource qui n’est pas destinée à être restituée rapidement. Ils englobent ce que l’on appelle en comptabilité les capitaux propres (ou fonds propres).

Les actifs mobilisés

Les actifs immobilisés, également appelés emplois stables, incluent les éléments du patrimoine de l’entreprise qui sont destinés à y demeurer de manière durable.

Cela peut inclure des immobilisations corporelles comme les machines, des immobilisations incorporelles comme les brevets, ou des immobilisations financières. Ces actifs représentent essentiellement la valeur de l’outil de travail de l’entreprise.

Quelle différence entre FR et BFR ?

Il ne faut pas confondre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement (BFR). Ce sont deux composantes de la structure financière d’une entreprise, qui se basent sur des éléments du bilan comptable, mais qu’il faut interpréter différemment.

La différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement réside dans la trésorerie nette. Cela signifie que la trésorerie représente la variable d’ajustement entre le FR et le BFR. On peut l’exprimer avec la formule suivante : Trésorerie = FR – BFR.

FRNG

Comment calculer le fonds de roulement ?

Le calcul du fonds de roulement net global d’une entreprise est une étape cruciale pour comprendre sa santé financière. Il existe 3 formules courantes : 

  1. Capitaux permanents – Actifs immobilisés : cette formule considère la différence entre les capitaux qui restent dans l’entreprise sur le long terme et les actifs qui sont destinés à y rester de manière permanente.
  2. Ressources stables – Immobilisations brutes : les ressources stables comprennent les éléments tels que le capital, le résultat de l’exercice, et les dettes à long terme plus les provisions pour charges. Les immobilisations brutes se trouvent en haut de la colonne de l’actif. La différence entre ces deux montants donne le FR.
  3. Actifs circulants – Dettes à court terme : les actifs circulants incluent des éléments comme les stocks et les créances clients, tandis que les dettes à court terme incluent les obligations qui doivent être payées dans un avenir proche. La différence entre ces deux montants représente également le fonds de roulement.

Une analyse régulière de ces composants peut aider une entreprise à optimiser sa trésorerie, à se développer, à diversifier ses activités, ou même à réduire son endettement. Cela fournit une vision claire de la stabilité financière de l’entreprise et de sa capacité à répondre aux besoins financiers futurs !

A lire également : Comment gérer la trésorerie de son entreprise ?

Comment interpréter le calcul du FR ?

Le fonds de roulement est négatif

L’entreprise finance ses actifs immobilisés avec des dettes à court terme plutôt qu’avec des capitaux à long terme. Un fonds de roulement négatif indique une sous-capitalisation.

Au lieu d’utiliser le FDR pour des dividendes ou des opérations courantes, l’entreprise devra peut-être céder des immobilisations, faire des apports en capital, recourir au financement à long terme, ou mettre le résultat en réserve.

Niveau risques, cela peut induire un déficit financier, aggravé si l’exploitation génère un besoin permanent de financement.

Le fonds de roulement est nul

En cas de fonds de roulement nul, l’entreprise a exactement assez de ressources pour financer ses besoins d’investissement à long terme. Toutefois, ces ressources ne suffisent pas à couvrir les dépenses courantes liées au cycle d’exploitation de l’entreprise.

Résultat : l’équilibre est fragile et peut indiquer une vulnérabilité financière.

Le fonds de roulement est positif

Ici, l’entreprise peut financer ses immobilisations par ses capitaux à long terme, avec des ressources supplémentaires disponibles pour les besoins à court terme.

Le solde supplémentaire renforce la trésorerie nette, fournissant à l’entreprise une marge de sécurité en matière de liquidité. Un fonds de roulement positif constitue une garantie de liquidité, montrant que l’entreprise jouit d’une position financière saine et stable.

A lire également : Comment calculer le coût horaire de la main d’oeuvre ?

Comment optimiser son fonds de roulement ?

Maintenir ou améliorer le fonds de roulement est vital pour assurer la santé financière d’une entreprise. Voici quelques stratégies simples qui peuvent être mises en œuvre pour y parvenir :

  • Facturation rapide : n’attendez pas la fin du mois pour facturer vos clients ! Éditez une facture dès la livraison de la marchandise ou du service. En complément, il est important de préserver la relation avec vos clients, donc une communication claire et transparente peut être essentielle.
  • Éviter d’utiliser le FR pour des immobilisations : si vous envisagez d’acquérir des actifs à long terme, il peut être préférable d’emprunter à long terme plutôt que d’épuiser votre fonds de roulement. Cela conserve vos ressources liquides pour les opérations courantes.
  • Investissement personnel : investir personnellement dans l’entreprise peut être une bonne idée, mais cela doit se faire avec prudence. Analysez soigneusement la balance entre les bénéfices potentiels et les risques associés à l’investissement. Si le rendement prévu de l’entreprise est supérieur à vos pertes potentielles, cela peut être une démarche judicieuse.
  • Mise en place d’un plan de trésorerie solide : un plan de trésorerie bien conçu vous aide à surveiller et à gérer les flux de trésorerie. Il permet une meilleure compréhension des entrées et sorties d’argent, ce qui aide à maintenir un équilibre sain du fonds de roulement.

Ces méthodes peuvent aider une entreprise à mieux gérer ses finances et à assurer que la société dispose des liquidités nécessaires pour fonctionner efficacement et s’adapter aux opportunités et défis futurs ! Le fonds de roulement est un indicateur clé dans le cadre de la gestion et l’exploitation d’une entreprise.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Comment devenir auto-entrepreneur multiservice ?

Vous désirez exercer une activité multiservice ? Dans ce cas, le statut de micro-entrepreneur est particulièrement intéressant. Il offre une...

La méthode ABC : tout sur l’analyse des coûts par activité

Pour assurer la rentabilité d’une entreprise, surtout dans un secteur concurrentiel, il est crucial d’améliorer constamment ses techniques de gestion...

Drone dans le BTP : comment l’utiliser sur les chantiers ?

Depuis quelques années, la démocratisation de l’usage des drones dans le secteur du BTP révolutionne la manière dont les professionnels...

Seigneurie peinture : pourquoi la choisir ? Prix, catalogue et distributeurs

Vous êtes peintre en bâtiment et recherchez un fournisseur de qualité pour acheter les matériaux et fournitures destinés à vos...

Serrurier métallier : salaire et formation en 2024 – Fiche métier

Vous envisagez le métier de serrurier ? La serrurerie-métallerie consiste à travailler le métal afin de modeler et créer des...

Comment organiser son temps et ses contrats dans le bâtiment ?

Entre le travail sur le terrain, les tâches administratives et comptables, les appels téléphoniques et le démarchage commercial, les réunions...