Le 5 avril 2021
Article mis à jour le 17 novembre 2023
Gestion d'entreprise

Par L'équipe de rédaction

Calcul de la marge commerciale : la méthode simple

Assurer la rentabilité d’une activité est capital pour un chef d’entreprise. Pour cela, différents indicateurs financiers, dont la marge commerciale, permettent de la calculer et ainsi de prendre les bonnes décisions pour la pérennité de l’entreprise. Nécessaire pour assurer le bon pilotage d’une activité, le calcul de la marge commerciale possède de nombreux intérêts pour un dirigeant. 

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Démarrer l’essai gratuit

À quoi sert-elle exactement ? Comment calculer la marge commerciale ? Quelle est la différence entre le taux de marge et le taux de marque ? Suivez le guide, on vous livre la méthode à appliquer en toute simplicité.  

Définition de la marge commerciale 

La marge commerciale permet à l’entreprise de savoir ce qu’elle va gagner. C’est le bénéfice que l’établissement réalise au moment de la vente d’un produit ou d’une prestation de service. Cet indicateur financier, aussi appelé marge brute, correspond à la différence entre le prix de vente des marchandises et le coût d’achat de ces mêmes marchandises, c’est-à-dire le coût de revient.

Le niveau de la marge commerciale va dépendre de nombreux critères, dont le coût des produits achetés. En effet, plus l’entreprise achète en quantité, plus le prix d’achat unitaire est intéressant. 

Cet indicateur est très utilisé dans les activités de commerce et d’achat / revente, où les produits achetés sont revendus sans avoir reçu de modifications. 

3 leviers pour améliorer ses marges

Comment calculer la marge commerciale ?

Formule de calcul de la marge commerciale

La marge commerciale peut se calculer pour un article en particulier, ou sur le total des ventes de l’entreprise. 

Pour calculer la marge commerciale (MC) d’une entreprise sur le total des ventes, il faut soustraire au chiffre d’affaires HT de l’entreprise ses achats consommés, donc :

MC globale = CA HT – coût d’achats HT des marchandises vendues

Si vous souhaitez calculer la marge commerciale d’un article en particulier, voici la formule à appliquer : 

MC d’un article = Prix de vente HT – coût d’achat de l’article HT

Exemple de calcul de marge commerciale 

Prenons l’exemple d’une entreprise d’achat / revente de vêtements de travail qui achète ses gilets de travail 30€ HT et les revend 50€ HT. 

Formule de calcul pour la MC d‘un articleExemple
Prix de vente HT – coût d’achat de l’article HT50 € HT – 30€ HT = 20€

Ce calcul permet donc de savoir que l’entreprise réalise un bénéfice net de 20 euros sur chaque gilet de travail vendu. A savoir que tous les chiffres sont indiqués hors taxe puisque la TVA est un impôt collecté et ensuite reversé par l’entreprise. 

Imaginons maintenant que l’entreprise a vendu 3000 gilets de travail à 50€ HT sur l’année 2021-2022 et déclare un chiffre d’affaires de 150 000€ HT. Si l’on souhaite calculer la marge commerciale globale de l’entreprise sur cette année, voici ce que cela donne :

Formule de calcul pour la MC globale Exemple
CA HT – coût d’achats HT des marchandises vendues150 000€ HT – 90 000€ HT = 60 000€

Ici, on voit donc que l’entreprise enregistre un bénéfice brut de 60 000€ sur l’année 2021-2022.

Il faut savoir que les achats hors taxe consommés sont en fait les produits acquis par l’entreprise et revendus aux clients. Il existe également une formule pour les calculer :

➜ Achats consommés HT = achats HT + frais accessoires d’achats + variation des stocks

À lire : Comment calculer les frais généraux de son entreprise ?

À quoi sert la marge commerciale ? 

Pourquoi calculer un taux de marge ?

Le calcul de la marge commerciale est déterminant pour toute activité de vente, mais aussi de prestations de service. Chaque année, le chef d’entreprise doit fixer ses objectifs de marge, afin de pouvoir rapidement rectifier le tir et trouver des solutions si les résultats s’en éloignent au fil des mois.

Le taux de marge est également un excellent indicateur pour le dirigeant qui doit forcément comparer ses performances à celles de la concurrence s’il veut rester compétitif. 

Si la marge brute est trop faible, cela peut venir de plusieurs choses :

  • que l’entrepreneur accorde trop de remises ;
  • qu’il pratique des prix trop bas ;
  • ou bien que les prix d’achat ont augmenté de manière significative par rapport à l’évolution des prix de vente.

Pour pallier ces inconvénients et réagir rapidement, le chef d’entreprise doit tenir un tableau de bord mensuel

Marge brute et marge nette 

Alors que la marge brute se contente de soustraire au prix de vente HT (hors taxe) le prix d’achat HT des produits acquis, la marge nette quant à elle englobe l’ensemble des frais accessoires et généraux liés à la réalisation de la vente.

C’est le rapport du résultat net sur le chiffre d’affaires au cours d’un exercice comptable, qui servira à donner en pourcentage la rentabilité d’une entreprise. 

Pour résumé, si la marge brute permet de mesurer si la seule activité de l’entreprise est rentable et compétitive par rapport à la concurrence, la marge nette est un indicateur comptable clé qui permet de savoir réellement ce que va gagner l’entreprise une fois toutes les charges payées.

Le calcul de la marge commerciale nette permet donc d’avoir une vision globale sur le bénéfice généré de chaque vente. Assurer le suivi de sa marge commerciale ou marge brute est essentiel pour piloter efficacement les performances de l’entreprise.

Dans le secteur du bâtiment, par exemple, on utilise des indicateurs comme le déboursé sec pour calculer sa marge commerciale et ses prix de vente.

Calcul du taux de marge commerciale 

Formule de calcul 

Le taux de marge commerciale correspond au pourcentage de MC qu’aura réalisé l’entreprise, par rapport au coût d’achat d’un produit. Il a pour but de mesurer la rentabilité de ce dernier. 

Pour le calculer, il vous suffit d’appliquer cette formule : 

Taux de marge commerciale = (MC / achats consommés HT) * 100

Exemple de calcul du taux de marge commerciale 

Reprenons l’exemple de la société d’achat / revente de vêtements de travail. Elle vend ses gilets de travail 50 euros HT et les achète 30 euros HT. Elle réalise donc une marge de 20 euros sur chaque gilet de travail vendu. 

Pour calculer le taux de marge commerciale, il suffit de faire : 

Formule de calcul pour le taux de MC Exemple
(MC / achats consommés HT) * 100(20 / 30) * 100 = 66,67

L’entreprise réalise donc un taux de marge commerciale de 66,67 %.  

Quel taux de marge pour être rentable ?

La rentabilité d’une entreprise dépend de nombreux facteurs liés à la nature de son activité, à ses charges, etc. C’est pourquoi il est difficile de donner un taux de marque moyen. Toutefois, pour avoir un ordre d’idée, on dit qu’un taux de marge de 30% permet en général d’assurer une bonne rentabilité.

Une autre notion à connaître lors de l’analyse de la rentabilité d’une entreprise est la marge opérationnelle. Aussi appelée marge d’exploitation, elle désigne la différence entre le résultat d’exploitation de l’entreprise et son chiffre d’affaires.

Quelle différence avec le taux de marque ?

Définition du taux de marque

Il est important de différencier le taux de marge commerciale et le taux de marque. En effet, le taux de marque commerciale correspond au pourcentage de marge réalisée par rapport au prix de vente (et non plus par rapport au prix d’achat comme c’est le cas pour le taux de marge commerciale).

Comment calculer le taux de marque commerciale ?

Le taux de marque se calcule sur le prix de vente, à partir de la formule suivante : 

Taux de marque = (MC / prix de vente HT) * 100

Encore une fois, reprenons l’exemple de notre entreprise d’achat / vente de gilets de travail :

Formule de calcul pour le taux de marque Exemple
(MC / prix de vente HT) * 100(20 / 50) * 100 = 40

L’entreprise réalise donc un taux de marque de 40 %.

Le taux de marque va permettre au dirigeant de calculer son coefficient multiplicateur, qui servira lui-même au calcul du prix de vente

Pour en savoir plus : Quelle différence entre taux de marge et taux de marque ?

Comment calculer ses prix de vente à partir de la marge prévue ?

Dans le cadre d’un prévisionnel ou lors de la révision de sa stratégie commerciale, la marge peut être utilisée dans l’autre sens afin de définir les prix de vente de ses produits ou services. Autrement dit, si je souhaite faire X de marge, à combien faut il que je revende mes produits/prestations ?

La première étape pour calculer ses prix de vente à partir de la marge commerciale est de calculer ce qu’on appelle le coefficient multiplicateur, que l’on obtient à partir du taux de marque prévue.

Voici la formule de calcul et le résultat une fois appliquée à l’exemple utilisé dans cet article :

Calcul du coefficient multiplicateur Exemple
100 / (100 – taux de marque)100 / (100 – 40) = 1,67

Si l’entreprise souhaite appliquer un taux de marque de 40% sur ses produits, le coefficient multiplicateur est donc ici de 1,67.

Une fois le coefficient obtenu, on peut maintenant calculer le prix de vente HT idéal de ses produits. Pour cela, on se base sur le prix d’achat HT du produit, que l’on multiplie au coefficient multiplicateur.

Calcul du prix de vente hors taxesExemple
Prix d’achat hors taxes * coefficient multiplicateur30 x 1,67 = 50,1

On voit donc ici que l’on retombe sur le prix de vente de 50€ HT, pour réaliser une marge de 40% sur un produit acheté 30€ HT.

A lire également : 9 étapes pour calculer ses prix de vente dans le bâtiment

Comment augmenter sa marge commerciale ? 

Augmenter sa marge commerciale peut être important lorsque l’entreprise bat de l’aile par exemple et que l’activité n’est pas assez rentable.

Deux solutions s’offrent alors à vous. Vous pouvez :

  • opter pour une augmentation du prix de vente ;
  • ou choisir de baisser le coût de revient du produit. 

Si nous reprenons notre exemple de société d’achat / revente de vêtements de travail, l’entreprise en question peut par exemple avoir recours à d’autres fournisseurs, chez qui l’achat du gilet de travail lui coûterait moins cher.

Le prix de vente resterait donc identique, à savoir 50 euros, mais le coût d’achat pourrait passer de 30 à 20 euros par exemple. Sa marge commerciale serait alors de 30 euros et non plus de 20 euros. 


Nous espérons que ces explications et ces divers exemples vous permettront d’avoir une vision plus précise des différents indicateurs financiers. Si leur calcul est important, il est également primordial de savoir les analyser et les interpréter correctement afin de prendre les bonnes décisions nécessaires au bon pilotage et à la pérennité de votre activité

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit

Prime d’ancienneté BTP : y avez-vous droit ?

Il n’existe pas de prime d’ancienneté du BTP à proprement parler. Cependant, l’ancienneté donne bien droit à des congés supplémentaires...

Le client peut-il annuler un devis travaux déjà signé ?

Vous êtes un professionnel du bâtiment et votre client vient de demander une annulation de devis. Est-il dans son bon...

Mutuelle Pro BTP : quels avantages et prix ?

Le groupe PRO BTP oeuvre depuis 1993 à la protection sociale des professionnels du secteur du bâtiment et de la...

TMA bâtiment : tout savoir sur les Travaux Modificatifs Acquéreurs

Lors de l’achat d’un logement neuf sur plan ou Vente en État Futur d’Achèvement (VEFA), il est fréquent d’entendre parler...

Les avantages de la signature électronique pour vos devis

À l’ère de la digitalisation, la mallette complète de l’entrepreneur moderne contient de nombreux outils qu’il est essentiel de maîtriser....

Frais réels déductibles : que puis-je faire passer sur ma société ?

Vous venez de créer votre société ? Félicitations ! Sachez que dans le cadre de votre activité, vous pourrez faire...