Comment faire un plan d’installation de chantier efficace ?

Le 3 mars 2021 - Gestion d'entreprise

Le plan d’installation de chantier, ou PIC, est un document élémentaire au déroulement des ouvrages de gros-oeuvre dans le bâtiment. Indispensable à la fois pour l’obtention des autorisations obligatoires que pour l’organisation du chantier en elle-même, le PIC bâtiment est établi au commencement des travaux. Qu’est-ce qu’un plan d’installation de chantier et quel est son but ? Qui le rédige ? Que contient-il ? Et comment faire un plan d’installation de chantier efficace ? Réponse dans cet article. 

Qu’est-ce qu’un plan d’installation de chantier ?

Définition du PIC

Le plan d’installation de chantier est un document qui rassemble l’ensemble des informations relatives à l’aménagement et l’implantation du chantier. C’est un élément essentiel pour préparer un chantier de bâtiment et au bon déroulement des travaux. Il est établi en amont de la construction, à partir d’un plan de masse.

Le PIC désigne l’emplacement de tous les équipements et éléments fixes nécessaires à la réalisation des travaux. Sont indiqués sur le PIC BTP :

  • les engins de chantier (grues, nacelles, chargeuses, bulldozer…) ;
  • le stockage des déchets de chantier et bennes de collectes ;
  • les zones prévues pour l’entrepôt des matériaux ;
  • les espaces communs d’accueil et de repos des intervenants.

À noter que les informations figurant sur le plan d’installation de chantier sont complétées par la lecture du CCAP et du CCTP (cahier des clauses techniques particulières).

À quoi sert-il ?

Le PIC est tout d’abord utile d’un point de vue légal, puisqu’il sert à obtenir les autorisations administratives en matière de sécurité et d’hygiène de la part des mairies et des préfectures de police. Ces dernières sont en effet obligatoires à l’implantation de l’ouvrage, notamment pour installer des engins de chantier dans l’espace public de manière sécuritaire. 

Mais le plan d’installation de chantier joue aussi un rôle clé dans l’organisation du chantier de construction. Il permet ainsi d’optimiser l’espace disponible au sein de ses différentes zones et donc l’agencement global du chantier. En veillant à la bonne planification du chantier, le PIC maximise les opérations des intervenants tout en minimisant les complications à l’origine des retards de livraisons et des surcoûts. 

Enfin, le PIC est parfois inclus dans le dossier de candidature des entreprises lors de la phase d’appel d’offres. Dans ce cas, il va servir de document de référence dans l’étude de prix du projet et donc d’argument commercial pour appuyer la proposition de l’entrepreneur. 

À lire : Comment trouver des appels d’offres dans le BTP ?

Qui établit le plan d’installation de chantier ?

C’est l’entrepreneur du BTP titulaire du marché de gros-oeuvre qui rédige le plan d’installation de chantier. À savoir que le donneur d’ordre chargé de la rédaction du PIC chantier est désigné dans le dossier de consultation des entreprises (DCE).

exemple de plan d'installation de chantier
Exemple de plan d’installation de chantier vu sur www.oeecentre.fr

Que doit figurer sur le plan d’installation de chantier ?

Le PIC sert donc à préparer un chantier de bâtiment. Concernant son contenu, il doit comporter le plus grand nombre d’informations possibles sur l’état naturel et technique du chantier et sur la disposition des équipements.

Voici ci-dessous les éléments principaux à retrouver sur un plan d’installation de chantier.

Le fond de plan 

Le fond de plan constitue la base du PIC bâtiment. Il se compose lui-même de 2 types de plan :

  • le plan topographique du terrain sur lequel est bâti l’ouvrage, autrement dit la visualisation des reliefs naturels, les altitudes, les points d’eau… 
  • le plan de masse, soit la représentation graphique du projet de construction (les bâtiments et les éléments à construire). 

Les réseaux 

Le plan d’installation de chantier doit matérialiser les réseaux de distribution et de raccordement énergétiques. Cela comprend les réseaux d’électricité, des eaux usées et d’eau potable, de gaz, de téléphonie et internet. Ces données se trouvent le plus souvent en mairie ou directement auprès du gestionnaire du réseau concerné. 

Les identifier sur le plan va permettre en premier lieu d’éviter de les endommager lors des travaux. C’est aussi le moyen d’évaluer s’il est nécessaire de demander des autorisations préalables aux distributeurs des réseaux. 

La base de vie 

La base de vie représente l’ensemble des lieux prévus pour recevoir les travailleurs qui vont intervenir sur le chantier. On pense ici aux sanitaires, aux bureaux, aux réfectoire et aux vestiaires, ainsi que tout autre aire de travail utile à la maîtrise d’œuvre. En général, on place la base de vie à proximité de l’entrée et en dehors du secteur de survol des engins de levage.

À savoir : pour être conforme à la réglementation, la base doit répondre à des caractéristiques et dimensions précises. On compte ainsi 1.25m2/personne pour les réfectoires et vestiaires, un lavabo pour 10 usagers et un urinoir/cabinet pour 20. Les couloirs de déplacement entre les abris doivent être couverts pour protéger les travailleurs contre les intempéries. 

Les aires de stockage 

Il est également primordial d’indiquer sur le plan d’installation de chantier les zones de stockage du matériel et des matériaux. Ceci est un bon moyen de s’assurer qu’ils respectent les distances de sécurité et ne gênent pas les flux de circulation. 

Pour chaque élément, il convient de préciser sa nature et la surface utilisée. Il faut aussi faire figurer les postes de préfabrication et de ferraillage et l’emplacement de la centrale à béton, des bennes à gravats et des panneaux de signalisation. 

Les moyens de levage

L’emplacement des différents engins de levage (grues, chariots élévateurs, monte charge…) utilisés pour la construction doit être clairement représenté. 

Les clôtures

Tous les types de panneaux, palissades et autres clôtures grillagées et bacs aciers délimitant l’ouvrage doivent figurer sur le PIC BTP. Il convient de noter leur hauteur et leurs dimensions, ainsi que les points d’accès pour entrer et sortir du chantier (portail, portillon…)

Les flux de circulation

Le PIC chantier doit indiquer les flux de circulation piétonne à mettre en place d’un lieu jusqu’à un autre, par exemple de la base de vie à la zone de travail. Pour la sécurité des ouvriers, ces cheminements doivent être aménagés et sécurisés contre les chutes de plain-pied et les interactions avec des engins. 

Parallèlement, il faut aussi faire apparaître la circulation des véhicules de chantier (en respect du code de la route), les zones de stationnement et les points d’évacuation. L’installation de feux tricolores et de passages piétons peuvent être nécessaires afin de contrôler l’entrecroisement des flux. 

La gestion environnementale 

Le développement durable et la gestion environnementale sont des enjeux de plus en plus importants sur les chantiers du bâtiment. C’est pourquoi l’ensemble des moyens mis en place dans cette optique doivent apparaître sur le plan d’installation de chantier. On entend ici les zones de tri des déchets, les espaces de stockage des matériaux polluants et le traitement des eaux usées

Coupes et élévation générale

Enfin, le PIC doit mentionner l’altitude et la hauteur des diverses installations de l’ouvrage, qu’il s’agisse des bâtiments et des façades, des grues, de la bétonnière ou encore des arbres. Il doit montrer le plus de coupes possibles, autrement dit de vue verticale des éléments.

Comment réaliser un plan d’installation de chantier ?

Dessiner le plan d’installation de chantier nécessite l’utilisation d’un logiciel spécialisé. Si certains logiciels de suivi de chantier incluent cette fonctionnalité, le mieux est de passer par un outil de dessin industriel. Une fois finalisé, il est recommandé de faire imprimer le PIC en grand format pour faciliter la lisibilité.

Voici un exemple de plan d’installation de chantier en pdf mis à disposition par le site 4geniecivil.

Vous pouvez aussi faire un plan d’installation de chantier avec un logiciel BIM. Cet outil permettra la représentation du plan à travers une maquette 3D très réaliste et précise. Avec le BIM, la collaboration avec les autres intervenants est en outre simplifiée.

Pour savoir quels sont les meilleurs outils BIM du moment, consultez notre article sur les 10 meilleurs logiciels BIM, gratuits et payants en 2021.


Vous comprenez maintenant mieux l’utilité du PIC bâtiment. Savoir comment réaliser un plan d’installation de chantier efficace est essentiel en tant qu’entrepreneur BTP. Celui-ci est non seulement nécessaire pour obtenir les autorisations de construction, mais aussi dans l’organisation du chantier en lui-même. Il sert à la fois à déterminer les besoins des prestataires, les moyens à mettre en place et à prévenir les risques relatifs aux conditions de travail des ouvriers. Ce document doit être le plus précis possible et contenir diverses informations concernant l’emplacement des équipements et des éléments fixes.