HPE et THPE : Avantages et obtention des labels

Par Flo - Labels et certifications - 6 août 2020

Connaissez-vous les labels HPE et THPE ? Notre société est de plus en plus soucieuse de son impact environnemental, et le secteur du BTP n’y échappe pas. Des certifications et labels sont donc mis en place pour faciliter la transition énergétique et encourager les individus comme les professionnels à investir dans des équipements et matériaux peu énergivores. Découvrons ensemble dans cet article ce que sont les labels THPE et HPE, leur fonctionnement et les avantages qu’ils offrent, ainsi que les conditions d’obtention.

Labels THPE et HPE : qu’est-ce que c’est ? 

Présentation

Après la Réglementation Thermique 2012, les labels HPE et THPE ont remplacé le label Bâtiment Basse Consommation (BBC).

Le sigle HPE signifie “Haute Performance Énergétique”. Ce label encadre les constructions du BTP (résidentiels ou tertiaires) pour ce qui concerne les normes et réglementations énergétiques, mais aussi sanitaires et environnementales. Il intervient lors de la création d’un nouveau bâtiment, ou lors d’une mise en conformité grâce à des rénovations ou de l’entretien.

Le label THPE, pour “Très Haute Performance Énergétique” va plus loin en incitant la création de bâtiment possédant une efficacité énergétique globale supérieure aux seuils réglementaires de référence. 

Exigences THPE et HPE

Les labels HPE et THPE comparent donc la performance énergétique d’une construction avec les différentes valeurs réglementaires, définies par la RT 2005.

Le label HPE exige une consommation d’énergie inférieure de 10 %, et le label THPE augmente cette exigence à 20 %. En plus de la performance thermique du bâtiment, d’autres critères entrent en compte, comme l’étanchéité à l’air ou encore la sécurité et la longévité des équipements (chauffage, climatisation, production d’eau chaude et éclairage).

Un bâtiment labellisé THPE ou HPE doit répondre à tous ces critères sans exceptions.

Extensions des labels

Il existe des extensions de ces deux labels, ciblant principalement les énergies renouvelables : HPE EnR et THPE EnR.

Elles possèdent les mêmes exigences de performance énergétique que les labels initiaux, auxquelles s’ajoutent simplement deux variantes : 50 % de l’énergie utilisée par un bâtiment doit provenir d’une installation Biomasse, ou alors d’un réseau de chaleur qui fonctionne avec plus de 60 % d’énergie propre.

Par exemple, les capteurs solaires thermiques, les capteurs photovoltaïques, les éoliennes ou encore les pompes à chaleur très performantes. L’extension BBC 2005 s’applique également pour les bâtiments à basse consommation qui utilisent 80 % d’énergie de moins qu’un bâtiment dit classique.

Comment fonctionnent ces labels énergétiques ?

Les équipements concernés

Toutes les installations ayant un impact sur la consommation énergétique d’un bâtiment sont concernées par les labels HPE et THPE. Afin de faciliter l’accès à ce type d’équipement, des aides ou des financements peuvent prendre en charge leur installation ou leur rénovation. Voici les principaux équipements concernés :

  • Chaudière à très haute performance énergétique : le chauffage représente la principale source de consommation d’énergie. ll faut donc trouver de meilleures solutions pour chauffer son logement. Une chaudière THPE est justement éco-responsable, grâce à une technologie hybride de chaudière à gaz et de pompe à chaleur.
  • Fenêtres thermiques : une bonne isolation de votre bâtiment permet d’éviter toute perte d’énergie, et les fenêtres thermiques diminuent les perditions de 25 %. Parmi les meilleurs matériaux isolants, il y a le PVC, l’aluminium et le bois. Il faut ensuite privilégier les doubles vitrages pour un confort thermique et phonique supérieur.
  • Volets roulants : l’idéal consiste à combiner les fenêtres thermiques avec des volets roulants. La gestion de la luminosité entrante dans le bâtiment permet également une meilleure gestion de la température intérieure, que ce soit en hiver ou en été.
  • Autres équipements réduisant la consommation énergétique : toutes les installations ayant un impact positif sur la performance énergétique d’un bâtiment sont éligibles : matériaux très isolants, équipements électriques et solaires, chaudière à condensation individuelle, etc.

Les aides de l’État disponibles

Afin de promouvoir les énergies renouvelables et la performance énergétique, l’État accorde donc des aides pour l’installation de nouveaux équipements ou les travaux de rénovation.

Le montant de chaque aide dépend de différents critères, comme le type de logement, sa surface habitable, les travaux prévus, l’emplacement et la région, etc. Les labels HPE et THPE sont éligibles à ces financements publics :

  • Crédit d’impôt : crédit couvrant 30 % des coûts éligibles.
  • Prêt à taux zéro plus : pour les logements neufs classés BBC ou A ++.
  • TVA à 5,5 % : 2 ans après les travaux.
  • Aides de l’ANAH : financement des collectivités territoriales.
  • Chèque d’énergie.
  • Primes d’énergie CEE : certificat d’économie d’énergie pour un équipement installé par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Quels sont les avantages des labels THPE et HPE ?

Il existe de multiples avantages à obtenir les certifications THPE et HPE. Ces labels énergétiques permettent autant de protéger l’environnement que de diminuer vos factures énergétiques et donc de faire d’une pierre deux coups !

Pour ne citer que les bienfaits principaux, les équipements écologiques certifiés par les labels permettent de :

  • diminuer son impact environnemental ;
  • réduire son empreinte énergétique et ses émissions de gaz à effet de serre ;
  • alimenter son logement avec des énergies respectueuses de l’environnement ;
  • optimiser sa consommation énergétique ;
  • diminuer le montant des factures d’énergie ;
  • améliorer la classe énergétique de son bien immobilier.

Comment obtenir les labels THPE et HPE ? 

Organismes agréés et conditions d’éligibilité

C’est l’obtention d’un label THPE ou HPE qui ouvre ensuite les différents droits aux aides publiques. Pour commencer, le maître d’ouvrage doit faire la demande auprès d’un organisme agréé et capable de délivrer les labels THPE et HPE.

Parmi ces organismes, on retrouve : Promotelec, Cerqual, Céquami ou Certivia. Ils sont tous eux-mêmes agréés par le Cofrac. Il faut déposer une demande auprès de l’un de ces organismes certificateurs.

Les labels sont ensuite souvent délivrés en complément des certifications HQE. La candidature est ensuite évaluée sur dossier d’études, et parfois sur chantier pour 25 % des demandes.

Il va sans dire que la construction doit répondre aux exigences développées plus haut dans cet article pour avoir une chance d’obtenir une réponse favorable : performance, sécurité et durabilité des équipements.

Obligation de moyens et de résultats

En plus des normes environnementales et énergétiques exigées par les labels THPE et HPE, ces certifications demandent des obligations de moyens et de résultats, qui seront contrôlées et témoigneront de l’aboutissement des mesures énergétiques.

  • Obligation de moyens : les besoins de surfaces vitrées doivent être au minimum équivalents à 1/6 de la surface habitable. Il faut également disposer d’une source d’énergie renouvelable. Il s’agit donc ici de mettre en place les conditions nécessaires à l’optimisation de la performance énergétique.
  • Obligation de résultat : ici, 3 critères sont visés pour établir un bilan énergétique positif. Il y a le besoin bioclimatique, qui correspond au coefficient de déperdition thermique, la consommation d’énergie primaire inférieure à 50 kWh/m² annuels, et une température conventionnelle inférieure à 26 °C à l’intérieur du logement. 

Les labels HPE et THPE sont donc des certifications encourageant le respect des normes environnementales, voire leur dépassement. Il s’agit donc non seulement de réduire sa consommation d’énergie, mais également de favoriser la production énergétique venant de ressources propres et renouvelables. Ils donnent accès à des aides et des financements, pour qu’individu et professionnel y aient plus facilement accès. Les équipements concernés sont tous ceux qui permettent d’augmenter la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment. Et les avantages sont multiples, tant en termes de coût que de protection de la planète !

Découvrez nos articles sur les certifications Acermi, Qualipac, Qualifelec ou Qualibat.

Simplifiez votre gestion d'entreprise avec Obat