Le 20 novembre 2023
Article mis à jour le 1 décembre 2023
Comptabilité

Par Mathilde Fauconnier

Débit et crédit en comptabilité | Explication

Vous êtes-vous déjà retrouvé perdu en consultant le tableau des débits et des crédits d’une entreprise ? Vous n’êtes pas le seul ! Ce sont pourtant deux éléments à la base de la comptabilité en partie double, le système d’enregistrement comptable. Définition d’un débit, définition d’un crédit, inscription dans un plan comptable général : découvrez notre guide complet sur le concept de débit et crédit en comptabilité.

Débit et crédit : définition

Chaque société est obligée de consigner toutes ses activités financières et transactions dans des livres de comptes, sous forme de débits et de crédits représentant respectivement les entrées et les sorties d’argent.

Lorsqu’un montant entre dans un compte, il est enregistré au débit. Cela représente ce que d’autres doivent à l’entreprise, comme dans le cas d’un service vendu pour lequel l’entreprise doit recevoir de l’argent.

À l’inverse, les crédits indiquent les sorties d’argent, symbolisant les obligations de l’entreprise envers des tiers. Par exemple, lors de l’acquisition de biens, l’argent qui doit être payé au fournisseur est enregistré comme un crédit dans les comptes de l’entreprise.

Quelle différence entre débit et crédit ?

Les termes débit et crédit désignent donc les mouvements financiers associés à des transactions ou des événements économiques. Le débit signifie l’enregistrement d’une entrée d’argent ou d’un autre actif, alors que le crédit réfère à une sortie ou à une obligation. Le débit indique donc l’origine des fonds, et le crédit, leur affectation

Crédit et débit : comment se présentent-ils dans les comptes ?

Le plan comptable général

Selon les normes de la comptabilité en partie double, à la fin du processus comptable, le total des débits doit être égal au total des crédits. Toutes les opérations financières sont consignées dans des comptes spécifiques selon leur type, suivant la classification du Plan Comptable Général (PCG).

Ainsi, différents événements financiers comme les investissements, la rémunération des salariés, ou les acquisitions de marchandises sont alloués à des comptes distincts. Le Plan Comptable Général définit 7 grandes catégories de comptes :

  • Classe 1 : les capitaux propres et assimilés
  • Classe 2 : les actifs immobilisés 
  • Classe 3 : les stocks et en-cours 
  • Classe 4 : les comptes de créances et de dettes 
  • Classe 5 : les comptes bancaires et de placements 
  • Classe 6 : les charges de l’entreprise 
  • Classe 7 : les produits générés par l’entreprise

L’attribution d’un débit ou d’un crédit à un compte particulier est connue sous le terme d’imputation comptable.

Écritures comptables dans le compte de résultat

Les enregistrements comptables au niveau du compte de résultat se divisent en deux catégories : 

  • Les charges : ce sont des sorties d’argent qui réduisent le bénéfice de l’entreprise. Elles doivent être comptabilisées en tant que débit pour des éléments tels que les achats de matières premières, de fournitures, d’équipement, les salaires et charges sociales.
  • Les produits : ils augmentent le bénéfice de l’entreprise grâce aux entrées d’argent provenant des ventes et des aides financières. Ces éléments sont également à comptabiliser au débit.

Écritures comptables dans le compte de bilan

En ce qui concerne les écritures comptables relatives au bilan, celui-ci est constitué d’actifs et de passifs :

  • Les actifs : ils représentent ce que détient l’entreprise. Ils sont débités quand leur valeur augmente, comme lors de l’acquisition de biens ou de la réception d’un paiement client. Inversement, on crédite les actifs lorsque leur valeur diminue, par exemple lors du paiement d’un client.
  • Les passifs : ils symbolisent les dettes de l’entreprise. On les crédite lorsque leur montant s’accroît, ce qui est le cas lorsqu’une entreprise contracte une dette ou constitue des réserves. Inversement, on débite les passifs quand ils diminuent, comme lorsqu’une dette envers un fournisseur est remboursée.

A lire également : Bilan comptable d’entreprise | Définition et Intérêt

Comment savoir si une opération est un débit ou un crédit ?

Pour déterminer les opérations à inscrire au débit ou au crédit, on doit examiner si le mouvement financier affecte un compte d’actif, de passif, de charge ou de produit. La mécanique du débit et du crédit pour le bilan et le compte de résultat se présente comme suit :

BilanUn débit augmente un compte d’actif et diminue un compte de passifUn crédit augmente un compte de passif et diminue un compte d’actif
Compte de résultatUn débit augmente un compte de charges et diminue un compte de produitsUn crédit augmente un compte de produits et diminue un compte de charges

Comment débiter un compte comptable ?

Débiter un compte d’actif

Débiter un compte d’actif implique de renseigner toute augmentation des éléments d’actif dans la comptabilité d’une entreprise, conformément aux règles du plan comptable général. Entre débit et crédit, ces éléments d’actif comprennent :

  • les investissements réalisés par l’entreprise ;
  • les stocks de marchandises ou de matières premières ;
  • les créances dues par les clients ;
  • les autres créances diverses ;
  • les liquidités disponibles, que ce soit en banque ou en caisse ;
  • les placements de trésorerie à court terme ;
  • les charges payées d’avance pour des services ou des biens à recevoir.

Débiter un compte de passif

Concernant les comptes de passif, un débit signale une augmentation des dettes ou des obligations de l’entreprise, y compris :

  • le capital social et les fonds propres ;
  • les réserves financières ;
  • les provisions pour risques et charges, y compris les provisions réglementées ;
  • les dettes envers les fournisseurs ;
  • les dettes fiscales et cotisations sociales ;
  • les emprunts et autres dettes financières ;
  • les découverts bancaires ;
  • les produits reçus d’avance pour lesquels le service ou le bien n’a pas encore été fourni.

Débiter un compte de produits

Pour les comptes de produits, un débit représente une réduction des revenus de l’entreprise, ce qui indique une réduction de ses ressources globales. Ces ressources sont généralement formées par les ventes et les subventions reçues, qui ne nécessitent pas de remboursement.

Débiter un compte de charges

Débiter un compte de charges signifie l’enregistrement d’une hausse des coûts ou des dépenses de l’entreprise, lesquels se rapportent aux consommations de biens et services durant l’exercice. Cela inclut principalement les achats de matières premières, les fournitures, le matériel et les frais de personnel.


Vous savez à présent tout ce qu’il faut connaître sur le crédit en comptabilité et le débit en comptabilité. Ces deux notions sont étroitement liées. Elles permettent de mieux comprendre la situation financière d’une entreprise, notamment ses dettes et les biens qu’elle possède. À ne pas négliger donc !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Numérotation des devis : les bonnes pratiques

Vous vous questionnez sur la numérotation des devis ? Un devis, pour rappel, est un document écrit grâce auquel un...

5 modèles de devis auto-entrepreneur et mentions obligatoires

Lorsqu'on démarre sa micro-entreprise et qu'on se lance en indépendant, arrive forcément le moment fatidique où il vous faudra établir...

Travaux TCE : qu’est-ce que c’est ?

Sur un chantier, une multitude de spécialités du bâtiment se croisent. Que ce soit pour construire une maison, rénover un...

La RC Pro en auto entrepreneur | Que dit la loi ?

L'assurance responsabilité civile assure un micro-entrepreneur ou un auto-entrepreneur dans le cadre de dommages qu'il pourrait causer en cours de...

Fichier client : qu’est-ce que c’est et comment le créer ?

Aussi connu sous le nom de portefeuille client ou de base de données clients, le fichier client est un outil...

Sécurité chantier : quelles sont les règles à suivre ?

Sur un chantier du BTP, les risques sont nombreux à la fois pour les travailleurs et pour les personnes non...