Le 8 octobre 2023
Article mis à jour le 10 janvier 2024
Comptabilité

Par Mathilde Fauconnier

Bilan comptable d’entreprise | Définition et Intérêt

Le bilan comptable d’entreprise offre une représentation de la situation financière d’une structure pour un exercice comptable spécifique. En tant que pilier central de la comptabilité, il constitue une obligation annuelle pour toutes les sociétés. Mais en tant que jeune créateur d’entreprise, il peut être difficile de créer soi-même ce document dans les règles de l’art. Définition du bilan comptable, utilité, comment lire un bilan comptable, modèle prêt à remplir : découvrez notre guide complet sur le bilan de comptabilité !

Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?

Définition du bilan comptable

Le bilan comptable est un récapitulatif construit à partir des données comptables d’une entreprise. Il se trouve dans ses comptes annuels et fait partie de la liasse fiscale. Il représente la situation financière de l’entreprise à un moment précis, montrant ses actifs et ses passifs.

Quand on parle du « patrimoine » d’une entité, on fait référence à ce qu’elle possède moins ce qu’elle doit. Habituellement, le bilan est dressé à la fin de l’exercice comptable de l’entreprise ou à un point intermédiaire.

Pourquoi faire un bilan comptable ?

À quoi sert le bilan comptable ? Ce document permet d’évaluer deux composantes principales :

l’actif, qui représente les biens possédés par l’entreprise, circulants ou immobilisés ;

le passif, qui reflète les dettes ou ce que l’entreprise doit.

Ce document est utile pour :

  • mettre en comparaison vos données avec celles d’un bilan prévisionnel ;
  • évaluer la situation financière de votre entreprise ;
  • déterminer le fonds de roulement et le BFR ;
  • reconsidérer votre modèle économique dans certaines situations.

A lire également : La pré-comptabilité : définition, avantage et étapes

Le bilan comptable simplifié

En règle générale, chaque entreprise est tenue de réaliser un bilan comptable d’entreprise détaillé à la fin de chaque exercice fiscal. Toutefois, dans certaines situations et sous des critères précis, un bilan comptable simplifié peut être réalisé.

Cela s’applique notamment aux commerçants et entités commerciales, à condition qu’ils remplissent au moins 2 des 3 critères suivants :

  • un bilan total inférieur à 4 millions d’euros ;
  • un chiffre d’affaires ne dépassant pas 8 millions d’euros ;
  • un effectif de moins de 50 employés.

Si vous dirigez une entreprise individuelle, la possibilité de choisir un bilan simplifié est aussi offerte, mais votre chiffre d’affaires doit rester sous les 818 000 € pour les activités de vente et 247 000 € pour les prestations de service. Le bilan comptable simplifié comporte donc moins de rubriques que le bilan détaillé. Néanmoins, il conserve une structure similaire avec une colonne dédiée au total des actifs et une autre au total des passifs.

De quoi se compose le bilan comptable ?

Les actifs

Il existe deux catégories majeures d’actifs : les actifs immobilisés et les actifs circulants. Les actifs immobilisés correspondent aux éléments destinés à rester de manière durable au sein de l’entreprise. Ils se subdivisent en :

  • Immobilisations incorporelles : les brevets, les marques, le fonds de commerce ou encore la base de données clients.
  • Immobilisations corporelles : les moyens de transport, le matériel informatique ou le mobilier de bureau.
  • Immobilisations financières : les parts dans d’autres entreprises, ou les prêts octroyés à d’autres entités.

D’autre part, les actifs circulants, également appelés actifs courants, englobent les éléments pouvant être convertis en liquidités à court terme (généralement en moins d’un an). Ceux-ci comprennent :

  • Les stocks : des marchandises, des matières premières, etc.
  • Les créances clients : les montants que les clients doivent à l’entreprise mais qui n’ont pas encore été encaissés.
  • La trésorerie : les comptes en banque.

Les passifs

Le passif d’une entreprise comprend les éléments suivants:

  • Fonds propres : ceux-ci représentent les montants que l’entreprise doit rembourser à ses actionnaires ou associés. Cela inclut le capital social, les bénéfices non distribués des années précédentes, ainsi que le résultat net de l’exercice comptable en cours.
  • Obligations financières : ces dettes regroupent principalement les emprunts et autres formes de financement à rembourser, ainsi que les obligations envers les fournisseurs, et les dettes fiscales et sociales.
  • Lignes de crédit et découverts : ce sont les sommes que la banque met à disposition de l’entreprise, notamment lors de la phase de lancement de son activité.

A lire également : Comment faire la comptabilité d’une entreprise du BTP ?

Comment lire un bilan comptable ?

Dans un bilan de comptabilité, l’équilibre entre actifs et passifs est primordial. Son étude offre un aperçu des zones d’équilibre et des potentielles zones de déséquilibre, tout en permettant de suivre les tendances en comparant les données d’une année sur l’autre. Le bilan comptable est un outil essentiel pour juger de la pérennité financière d’une entreprise à long terme.

Des anomalies ou des points d’attention peuvent être mis en lumière, tels que des stocks excessifs, d’importantes créances ou un endettement préoccupant. Il y a divers indicateurs cruciaux dans le bilan comptable pour déterminer la solidité financière d’une entreprise, parmi lesquels :

  • le fonds de roulement ;
  • le besoin en fonds de roulement ;
  • la trésorerie nette.

Modèle de bilan comptable

Il peut sembler compliquer de prime abord de faire un bilan comptable, surtout si c’est le premier bilan d’entreprise que vous réalisez ! N’hésitez pas à vous inspirer de ce modèle de bilan comptable proposé par Coover. Ce document Excel est un exemple de bilan comptable à remplir et à adapter avec les données de votre propre structure. 

Les autres types de bilans

Bilan financier

Le bilan financier est une version restructurée du bilan comptable, accentuant la solvabilité de l’entreprise. Il s’adresse principalement aux institutions bancaires pour des demandes de prêts. Bien que basé sur le bilan comptable d’entreprise, il est agencé différemment pour illustrer le potentiel de l’entreprise à honorer ses dettes en liquidant ses actifs.

Bilan fonctionnel

Le bilan fonctionnel est une déclinaison du bilan comptable, organisant ses éléments selon leurs rôles spécifiques, que ce soit pour le financement, l’investissement ou l’exploitation. Au lieu de parler d’actif et de passif, on se réfère à des emplois et des ressources. Il vise à mettre en exergue la constitution financière de l’entreprise pour évaluer sa stabilité financière.

Bilan prévisionnel

La distinction entre le bilan comptable et le bilan prévisionnel repose principalement sur leur orientation temporelle. Le premier reflète la situation financière passée d’une entreprise alors que le second anticipe sa situation financière future. On peut effectivement considérer le bilan prévisionnel comme une version future du bilan comptable. En règle générale, le bilan comptable est dressé à la clôture d’un exercice annuel tandis que les bilans prévisionnels sont souvent élaborés lors de la fondation d’une entreprise pour prédire sa santé financière à venir.

Bilan social

Tout comme le bilan comptable d’entreprise offre un aperçu de la situation financière de votre entreprise, le bilan social regroupe les indicateurs clés pour évaluer la situation sociale de l’entreprise sur les trois dernières années. Pour le département des ressources humaines, ce bilan est un instrument incontournable, servant à la fois de moyen de communication interne et d’outil stratégique pour gérer les ressources humaines.

Comment valider son bilan de comptabilité ?

Il n’est pas impératif de solliciter un expert-comptable pour réaliser ou valider votre bilan comptable. Toutefois, il est vivement conseillé de confier la certification de votre liasse fiscale (englobant le bilan comptable, le compte de résultat et les documents annexes) à un expert-comptable qualifié.

Ce professionnel vous aidera également à comprendre les performances de votre entreprise et à définir les actions appropriées. Il faut souligner que si vous optez pour l’externalisation de votre comptabilité, seuls un expert-comptable ou un cabinet spécialisé sont compétents pour assumer cette responsabilité. Aucun autre professionnel n’est légalement autorisé à gérer la comptabilité d’une entreprise !

A lire également : Les 12 meilleurs logiciels de comptabilité


Vous savez à présent comment analyser un bilan comptable, ce document essentiel pour justifier de votre solvabilité, informer vos actionnaires et vos partenaires commerciaux et garder un œil sur l’évolution de la santé financière de votre entreprise.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Dessinateur en bâtiment : Salaire et formation en 2024

Comment devenir dessinateur en bâtiment ? Ce métier moderne allie techniques du BTP et numérique dans la création de plans,...

Humour chantier : les 10 vidéos du bâtiment à voir absolument

Sur les chantiers du bâtiment, on travaille dur, oui, mais pas que ! Ce sont aussi de bons moments de...

Qu’est-ce qu’un avoir ? Définition et rôle

Vous vous posez des questions sur l'avoir dans le cadre de votre activité professionnelle ? Aussi appelée facture d’avoir, ce...

Les 8 meilleurs outils gratuits pour faire vos devis en ligne

Besoin de faire un devis en ligne ? Le devis est un document incontournable pour les entrepreneurs et les artisans....

Qu’est-ce que le gros œuvre dans le bâtiment ? Définition

Les travaux dans le cadre d’un projet de construction et de rénovation se décomposent en deux parties : le second...

Norme ISO 50001 : Présentation et certification

L’énergie est indispensable au fonctionnement de l’ensemble des entreprises et collectivités. Cependant, elle représente un véritable coût, à la fois...