Le 11 juillet 2023
Article mis à jour le 21 novembre 2023
Gestion d'entreprise

Par Mathilde Fauconnier

Comment calculer le coût horaire de la main d’oeuvre ?

Bien gérer son entreprise débute par une bonne estimation du coût horaire de la main d’œuvre. En effet, vous avez besoin de savoir comment chiffrer vos chantiers pour être en phase avec la concurrence tout en couvrant tous les frais de l’entreprise. Le calcul de la main d’œuvre de chantier est une étape essentielle pour la rentabilité et la pérennité d’une structure. Alors, pourquoi et comment calculer le coût horaire de votre main d’œuvre ? On vous explique tout en détail, formules et calculs inclus !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Démarrer l’essai gratuit

L’importance du coût de la main d’oeuvre dans le chiffrage

Au moment d’établir votre devis, vous devez procéder au calcul du coût total du chantier pour proposer la bonne offre à votre client en termes de rentabilité et de compétitivité. Or, le calcul du coût de la main d’œuvre est alors essentiel puisqu’on estime qu’elle représente 20 à 40 % du coût total dans le secteur du BTP !

C’est donc un facteur clé pour chiffrer un chantier et assurer la réussite financière de votre entreprise sur le long terme. Une bonne estimation du coût de la main d’œuvre vous aidera à établir vos factures et à proposer des devis compétitifs.

Sur la même thématique : Comment se verser un salaire ? Auto-entrepreneur et chef d’entreprise

Le salaire, critère de base pour calculer le prix de vente de la main d’œuvre

Le coût salarial total, en pourcentage ou horaire

Afin de procéder au calcul du coût de la main d’œuvre, il existe différentes notions et formules à connaître : 

DénominationExplicationsFormule
Le coût salarial totalC’est la somme de tous les coûts engendrés pour le salarié (sur un mois ou sur un an) par l’entreprise, qu’il s’agisse de coûts directs ou indirectsCoût salarial total = salaire net + charges salariales + charges patronales + autres charges 
Le coût salarial horaire Aussi appelé tarif horaire ou taux horaire, il exprime le rapport du coût salarial total sur la durée travailléeTaux horaire = coût salarial total annuel / nombre total d’heures de travail annuel

Le nombre d’heures de travail annuel
 
Il s’agit du nombre d’heures de travail en déduisant les journées non travaillées à cause de formations, absences, congés, etc.Nombre total d’heures travaillées = (nombre moyen d’heures travaillées par jour x nombre moyen de jours travaillés par semaines x 52 semaines) – nombre d’heures moyen d’absences
Le taux horaire et tarif horaireIl s’établit sur la base de son coût horaire et tient compte de la marge bénéficiaire de l’entreprisePrix de vente horaire = coût salarial horaire x coefficient de marge bénéficiaire
OU 
Coût salarial horaire + marge bénéficiaire en montant

Quant aux frais généraux d’entreprise, ce sont tous les frais que vous devez payer, et ce que vous ayez de l’activité ou non. Il s’agit des loyers de vos locaux, des assurances de vos véhicules, des salaires de vos employés de bureau, des impôts, des amortissements, etc.

A lire également : Les frais généraux en entreprise : définition et calcul

Le coût salarial direct et indirect

Il convient également de faire la différence entre coût salarial direct et indirect pour calculer le coût de la main d’œuvre : 

  • Le coût salarial direct : ce sont tous les salaires que vous payez à vos employés et ouvriers en fonction de leur activité.
  • Le coût salarial indirect : il regroupe chaque dépense réalisée pour l’employé, en dehors de son salaire horaire. On retrouve notamment les charges sociales, les congés payés, les indemnités de maladie, les formations et autres avantages sociaux.

A savoir : Pôle Emploi met un petit outil à disposition pour estimer ce qu’un employé vous coûte à partir de son salaire.

Comment estimer le coût horaire de sa main d’oeuvre ?

1. Ajouter toutes les charges indirectes

Comme nous l’avons mentionné, le salaire d’un employé ne représente pas tout ce qu’il “coûte” à une entreprise. Commencez par additionner toutes les charges qui ne sont pas directement liées à une activité ou à un chantier : loyer des entrepôts, facture d’électricité, accès à Internet, abonnements de téléphone, assurances souscrites, frais de péage, etc.

Voici un exemple de calcul du coût salarial

  • 1000 € de loyer
  • 100 € d’électricité
  • 400 € d’Internet et téléphone 
  • 2 000 € de salaire brut 
  • = 3 500 € par mois ou 42 000 € par an

2. Estimer le nombre d’heures « facturables » pour chaque salarié

Deuxième étape pour calculer le coût horaire de votre main d’œuvre : estimer, sur une base annuelle, le nombre d’heures de chaque salarié sur un chantier ou un projet lié à votre activité professionnelle. Il ne faut pas tenir compte du temps passé en formation ou en réunion puisqu’on applique alors un forfait de 10 % pour tout le temps de travail « non facturable ». 

Voici un petit exemple pour le calcul de main d’œuvre de chantier d’un salarié à 35h par semaine : 

  • Temps  travaillé : 52 semaines dans l’année – 5 semaines de congé – 11 jours fériés = 1 568 heures
  • Temps « facturable » : temps travaillé – 10 % =  environ 1 411 heures.

3. Estimer le montant des charges indirectes par heure « facturable »

Pour continuer notre calcul du tarif horaire, prenons la somme des charges indirectes calculée en étape 1 et divisons-la par le nombre d’heures « facturables » obtenu en étape 2 pour l’ensemble des salariés de l’entreprise. 

Si vous avez 4 salariés, cela donne : 42 000 € / (3 * 1 411 heures) = 9,92 € par heure « facturable ».

A lire également : Comment trouver des fournisseurs dans le BTP ? Le guide

4. Faire le calcul du coût de revient horaire

La dernière formule pour calculer le coût de la main d’œuvre nous permet d’obtenir le coût de revient horaire, soit le prix de vente horaire de votre main d’œuvre.

Pour cela, il faut faire la somme du salaire brut du salarié et des charges patronales. Vous divisez le montant obtenu par le nombre d’heures « facturables » de ce salarié, et vous ajoutez le montant des charges indirectes par heure « facturable » trouvé en étape 3.

Pour un salarié à 36 000 € par an, on obtient : (36 000 € / 1 411 heures) + 9,92 € = 35,43 € par heure « facturable ». Il s’agit du coût de revient horaire et donc le montant hors taxes qui devra être facturé au minimum pour chaque heure de travail effectuée par ce salarié.

Le facteur de temps en complément du prix de la main d’œuvre

L’estimation du coût horaire de la main d’œuvre est cruciale, mais elle ne garantit pas votre rentabilité pour autant. En effet, vous pouvez vendre votre main d’œuvre au bon prix, il reste à bien estimer le volume d’heures nécessaire pour chaque chantier !

Après avoir réalisé le calcul de la main d’œuvre dans le bâtiment, il faut appliquer un facteur de temps pour vos ouvrages. Pour cela, suivez ces indications : 

  • Définissez le temps moyen de réalisation de l’ouvrage : c’est le temps moyen passé par un ouvrier pour la réalisation de l’ouvrage, par exemple 1 heure pour monter 1m2 de mur en parpaing.
  • Calculez la durée totale pour la réalisation de l’ouvrage : pour monter 10m2 de mur, il faut utiliser 10 heures de temps pour un ouvrier. Si l’équipe est de 2 ouvriers, on compte un temps total de 5 heures de travail à deux.
  • Appliquez la bonne formule de calcul à votre chiffrage : temps total nécessaire = (temps moyen de base de l’ouvrage x quantité totale de l’ouvrage) / nombre d’ouvriers. Ici, pour monter 100 m2 de mur à 2 ouvriers, il faudra 50 heures.

Calculer le prix de la main d’œuvre de bâtiment au m2 peut sembler un peu barbare, mais c’est une étape essentielle pour assurer la rentabilité de vos chantiers.


Vous savez à présent comment calculer la main d’œuvre sur un devis ! C’est un processus assez long, mais qui est crucial pour la rentabilité et la pérennité de l’entreprise. Pour vous aider dans le chiffrage de vos devis et factures, nous vous conseillons d’utiliser un logiciel de gestion bâtiment comme Obat : cet outil indispensable vous permet d’optimiser vos marges et d’augmenter votre rendement sur chaque planification de chantier ! Vous gagnerez un temps précieux dans le chiffrage de vos devis.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Code NAF bâtiment : la liste complète par métier

Le secteur du bâtiment regroupe une multitude de classes et sous-classes d’activités. Il n’y a donc pas un seul et...

Numéro RCS : qu’est-ce que c’est et où le trouver ?

Le numéro RCS d’une entreprise permet de réaliser de nombreuses formalités administratives : c’est un numéro d’identification qui prouve l’existence...

Paysagiste : Salaire et formation en 2024 – Fiche métier

Un paysagiste a le don de métamorphoser un espace inoccupé en un véritable paradis terrestre. Ce spécialiste de l’aménagement extérieur...

Numérotation de facture : les règles à suivre

Le système de facturation est soumis à un ensemble d’obligations légales que toute entreprise ou auto-entrepreneur doit suivre à la...

Comment négocier avec un fournisseur dans le bâtiment ?

Prix plus bas, remises, meilleurs délais de livraison : il est avantageux de négocier avec ses fournisseurs pour améliorer ses...

La facture d’avoir : définition, obligations et modèle

La loi anti-fraude à la TVA instaurée en 2018 a notablement endurci les règles en matière de facturation et de...