Le 19 juin 2021
Article mis à jour le 11 août 2023
Innovations du bâtiment

Par Mathilde Fauconnier

Le bâtiment connecté : définition et enjeux du smart building

Avec une estimation à 225 milliards de dollars en 2026, le marché du bâtiment connecté, ou smart building, est en pleine expansion. Le secteur du bâtiment n’échappe pas aux bouleversements engendrés par l’Internet des objets. Bâtiments intelligents, domotique et intelligence artificielle révolutionnent peu à peu le BTP. Les constructions deviennent des plateformes de services au bénéfice des usagers comme des exploitants.

Quelle est la définition du smart building ? À quoi ça sert et comment ça fonctionne ? Quels sont les avantages des bâtiments connectés ? On vous dit tout dans cet article ! 

Un bâtiment connecté, qu’est-ce que c’est ?

Aussi appelé bâtiment intelligent, un bâtiment connecté est composé de multiples capteurs intégrés afin de collecter et d’analyser des données dans le but d’améliorer le confort des habitants. Les opérations de maintenance sont également facilitées.

Cette architecture connectée grâce à l’intelligence artificielle est plus poussée que les systèmes GTB (Gestion Technique du Bâtiment). Elle permet non seulement de communiquer de la data au sein du bâtiment, mais aussi de faciliter la communication avec des applications externes.

On distingue le smart building (bâtiment à énergie positive) du smart home (maison individuelle connectée). Un bâtiment intelligent permet de surveiller, contrôler et modifier en temps réel les équipements techniques. Par exemple, le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’eau des arrosages automatiques, l’éclairage, l’ouverture des portes et des volets, la sécurité, etc.

Il s’occupe donc d’optimiser l’utilisation des ressources afin de réduire la pollution et de garantir la sécurité des utilisateurs.

Comment fonctionne une construction intelligente ?

Le smart building débute avec le BIM (Building Information Modeling), une maquette numérique qui permet de modéliser le bâtiment et son fonctionnement. Plus qu’une simple construction, ce simple bâtiment se transforme en un ensemble de services destiné à évoluer et à s’enrichir au fil du temps.

Grâce à cette modélisation virtuelle, le bâtiment connecté est conçu et optimisé en amont, avec des gains en termes de délais de construction et de matériaux consommés. La construction intelligente doit collecter des données réelles, ce qui nécessite l’installation de capteurs pour tout superviser.

C’est pour cela qu’une simple présence domotique ne suffit pas. Il ne s’agit pas seulement de contrôler à distance, mais bien de superviser en temps réel la gestion du bâtiment. On utilise alors l’IoT (Internet des objets) soutenu par l’intelligence artificielle. Ainsi l’IA apprend au fur et à mesure à baser ses décisions sur les données sans que l’intervention de l’être humain ne soit nécessaire !

L’utilisation de l’IoT permet également de profiter de services comme la maintenance prédictive. Grâce aux nouvelles technologies, beaucoup d’actions sont automatisées pour rendre le bâtiment connecté le plus autonome possible. 

A lire : Les 10 meilleurs logiciels BIM, gratuits et payants en 2021

smart building

Les avantages du bâtiment connecté ou smart building

Il permet de maîtriser sa consommation énergétique

Saviez-vous que les bâtiments étaient à l’origine de 44 % de la consommation en énergie en France ? Dans le cadre de la transition énergétique, les bâtiments connectés s’inscrivent dans une volonté de croissance verte.

Le smart building permet notamment de respecter les normes énergétiques, mais aussi de créer des constructions capables de contrôler leur consommation comme pour un bâtiment passif. Conscients de ce marché porteur, les promoteurs mettent de plus en plus en avant les bâtiments à énergie positive connectés. Ils prennent souvent en charge le surcoût engendré pour promouvoir cette nouvelle forme d’habitation propre.

La performance énergétique des bâtiments intelligents est meilleure et les fournisseurs de gaz ou d’électricité proposent des offres personnalisées pour ce type de construction afin de répondre à leurs besoins spécifiques. Parmi les fonctionnalités principales, on peut retrouver :

  • isolation des structures ;
  • gestion des systèmes de ventilation ;
  • centralisation des commandes sur smartphone ;
  • contrôle des thermostats et de la climatisation ;
  • allumage et extinction de la télévision ;
  • etc.

Le smart building répond aux besoins de chaque type de bâtiment

Le smart building prend en compte la vocation du bâtiment lors de l’élaboration des plans : en effet, un gymnase, des bureaux ou des écoles n’auront pas les mêmes besoins énergétiques qu’un logement connecté ou une usine industrielle. Les axes de contrôle, de surveillance et les données collectées varient afin d’analyser les bons facteurs.

Par exemple, l’IoT mesurera les défauts techniques liés à la production pour assurer la continuité de service dans une usine. Il peut aussi se concentrer sur le contrôle d’accès et la température de confort des logements pour un immeuble d’habitation. Et ce ne sont que deux exemples parmi des dizaines d’autres !

Le bâtiment connecté augmente le confort des usagers

Le bâtiment connecté prend en compte l’humain au cœur des bâtiments. Grâce aux capteurs, à l’interfaçage et à l’analyse des données, le smart building améliore le confort des occupants. Chaque donnée recueillie est analysée et exploitée par un gestionnaire pour donner suite à des adaptations ou modifications.

L’usager reçoit ensuite cette data afin de l’éduquer et de l’inciter à devenir plus éco-responsable grâce à des formes d’affichage généralement ludiques. Un bâtiment intelligent pourra aussi améliorer les conditions de travail des salariés dans des bureaux : analyse de l’utilisation des espaces de travail, algorithme d’optimisation de la température, amélioration des conditions de gestion des espaces communs, etc.

Autre exemple, un bâtiment connecté est capable de détecter s’il y a quelqu’un ou non dans le logement et adapter la température pour éviter la surchauffe inutile en journée.

Le bâtiment intelligent améliore l’accessibilité

Les bâtiments connectés facilitent les aménagements PMR. Ces technologies et systèmes intelligents se mettent au service des personnes à mobilité réduite pour simplifier leur quotidien. Tout devient plus pratique, confortable et rassurant.

Entre autres solutions, les handicapés ou les usagers en fauteuil roulant n’ont plus besoin d’atteindre l’interrupteur pour allumer ou éteindre un éclairage. Les volets, la douche, la télévision, les placards, la salle de bain, les monte-escaliers, les miroirs, les urinoirs, les brosses à dents, les pèse-personnes : tout est automatisé, télécommandé et connecté.

Les capteurs augmentent également la sécurité des PMR en permettant de déterminer une absence anormale d’activité et rapidement identifier un problème. Ces objets connectés peuvent donner droit à des aides financières pour faciliter leur accès aux personnes à mobilité réduite. Pour vérifier votre éligibilité, renseignez-vous auprès de la Maison départementale de l’autonomie de votre région.

Le bâtiment connecté sécurise le logement ou l’immeuble

L’avantage d’un logement connecté, c’est que tout est accessible à distance depuis un smartphone ou une tablette. La domotique et l’intelligence artificielle représentent donc des solutions sécurisantes, notamment lorsque l’on part en vacances.

Un bâtiment intelligent est souvent équipé d’un système de vidéo surveillance intérieur et extérieur (avec capteurs et alarmes) pour surveiller facilement les allées et venues.

Il est possible de contrôler les portes, les volets, et les éclairages pour dissuader les cambrioleurs, mais aussi de préparer votre retour en remettant un peu de chauffage ! Vous pouvez aussi facilement activer l’arrosage du jardin et contrôler la température de la piscine en été. 


Plus qu’une simple lubie technologique, le bâtiment connecté est un moyen d’utiliser l’intelligence artificielle et l’IoT au service de la planète : il est possible de concevoir des bâtiments à énergie positive, à l’image des constructions passives, pour diminuer la consommation énergétique des foyers et des bureaux par exemple. Mais ce n’est pas leur seul avantage ! Le smart building favorise l’accessibilité aux PMR, augmente le confort des occupants et sécurise mieux les bâtiments. Les données traitées permettent de personnaliser chaque action pour répondre spécifiquement aux besoins de chaque bâtiment et utiliser les ressources intelligemment !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Numéro RM : qu’est-ce que c’est et où le trouver ?

Au moment où vous créez votre entreprise, vous recevez un code d’identification unique : il permet de vous identifier pour...

Pourquoi faire des photos du chantier ? 9 avantages

Avez-vous déjà entendu parler de la photo de chantier du bâtiment ? Maintenant, tous les téléphones sont capables de prendre...

Les 5 meilleurs logiciels gratuits pour le calcul de surface en m2

Avec l'émergence des solutions digitales, les professionnels du BTP peuvent désormais économiser un temps précieux sur des tâches essentielles. Il...

Le PV de réception de travaux : explications et modèle

Phase clé dans le cycle de vie d’un ouvrage, la réception des travaux marque l’achèvement d’un chantier de construction. Cette...

Qualisol : Avantages et obtention de la qualification

Conçue spécialement pour les installateurs de panneaux solaires thermiques, la certification Qualisol est un vrai gage de qualité. Elle appartient...

Qu’est-ce qu’un Contrat à Durée Indéterminée de chantier (CDIC) ?

Le CDI de chantier, ou CDIC, est un type de contrat de travail répandu dans le secteur du BTP. Il...