Le 6 avril 2024
Article mis à jour le 23 juillet 2024
Matériel et équipements de chantier

Par Mathilde Fauconnier

Comment faire un solivage de plancher en bois ? Méthode et calcul

Le solivage de plancher en bois est une opération complexe qui nécessite une approche méthodique et précise. En effet, la solidité de la structure est primordiale : elle assure à la fois la résistance et la planéité du plancher. La pose des solives implique plusieurs étapes essentielles, comme calcul de la charge et de la portée des solives, ainsi que la fixation des entretoises. Charpentier, découvrez notre guide complet sur le calcul d’une solive de plancher !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit

Qu’est-ce qu’une solive ?

Une solive, tout comme un madrier ou un bastaing, est une pièce de bois utilisée en charpente. Elle se présente sous la forme d’une poutrelle disposée perpendiculairement à la lambourde. Son rôle principal est de soutenir divers éléments comme le plancher de l’étage supérieur, une terrasse en bois, les lattes de plafonds ou encore les panneaux d’un plafond suspendu sous les combles.

Par rapport aux madriers et aux bastaings (réservés aux travaux de menuiserie et à la construction de charpentes), les solives sont de dimensions plus réduites. Elles sont généralement fabriquées à partir de bois massif dur (comme le chêne ou le châtaignier) ou d’essences de bois résineux telles que le pin, le sapin du nord, l’épicéa ou le mélèze.

A lire également : Charpentier : salaire et formation en 2024 – Fiche métier

Le calcul du solivage de plancher en bois : 4 étapes

1. Réaliser les premiers calculs

Il faut commencer par déterminer le nombre de solives nécessaires :

  1. prenez les mesures de la largeur de votre pièce en centimètres à l’aide d’un mètre-ruban ;
  2. divisez cette mesure par 40 (entraxe habituel entre deux solives) ;
  3. ajoutez une solive de départ pour obtenir le nombre total de solives nécessaires à la fabrication de votre plancher.

Ensuite, calculez la section des solives, qui dépend de deux facteurs : le poids à supporter et la portée entre les murs où seront fixées les solives principales. Les normes de planchers standards considèrent une charge permanente de 120 kg/m² et une charge d’exploitation de 120 kg/m².

2. Poser les solives au mur

Pour obtenir une hauteur standard sous plafond de 2,50 mètres, les solives sont positionnées à cette hauteur. Nous vous conseillons de marquer des repères à 2,50 m du sol sur l’un des murs.

Petite astuce pour réaliser un solivage de plancher en bois : utilisez un niveau laser pour tracer des repères parfaitement de niveau. Répétez l’opération sur le mur en face, puis coupez deux solives à la longueur requise. Percez les solives sur toute leur longueur à l’aide d’un foret à bois :

  • commencez par percer un trou à 15 cm de l’une des extrémités ;
  • poursuivez avec des trous tous les 50 cm, en alternant entre le haut et le bas de la solive ;
  • terminez par un dernier trou à 15 cm de l’autre extrémité.

Ensuite, placez une solive sur l’un des murs. Vérifiez son niveau et fixez-la en utilisant des goujons d’ancrage, puis répétez cette étape avec la deuxième solive sur le mur opposé.

A lire également : 9 sites où acheter votre crayon de chantier

3. Installer les solives transversantes

Les solives supportant le plancher seront fixées aux solives placées au mur. Fixez un madrier d’au moins 50 × 50 mm sur le bas des solives fixées au mur. Coupez les solives traversantes à la longueur appropriée.

À chaque extrémité des solives traversantes, réalisez une encoche de la taille du madrier pour que les solives traversantes puissent s’appuyer sur les madriers. Placez les solives sur les madriers en respectant un espacement régulier de 40 cm maximum.

Fixez les solives traversantes aux solives fixées au mur en utilisant des clous appropriés. Petite astuce pour votre structure en bois : pour fixer les solives traversantes aux solives murales, une autre option consiste à utiliser des sabots métalliques de charpente.

4. Insérer les entretoises entre les solives

Dernière étape de votre solivage de plancher en bois : placer les entretoises, conçues pour maintenir un espacement constant entre deux éléments. Elles vont consolider l’ensemble des solives pour l’installation du plancher et maintenir leur espacement.

Coupez des solives à la longueur de l’espacement désiré (celles-ci serviront d’entretoises). Insérez une première entretoise entre deux solives traversantes à environ 15 cm du mur. Fixez les extrémités de l’entretoise en les clouant à travers les solives, sur les côtés.

Placez les entretoises suivantes tous les 150 cm, en les clouant de la même manière. Terminez en installant une entretoise près du mur. Veillez à décaler légèrement les entretoises d’une rangée à l’autre afin de pouvoir les clouer sur les côtés à chaque fois.

A lire également : 12 aides financières pour un auto-entrepreneur en 2024


Une fois cette étape achevée, votre système de solivage de plancher en bois est complet. Il ne vous reste plus qu’à installer le plancher ! Nous espérons que cet article vous aura donné toutes les informations nécessaires pour réaliser un solivage en bois dans les règles de l’art. Vous êtes un pro du bâtiment ? Pensez à vous équiper d’un logiciel de gestion pour charpentier afin de réaliser des documents conformes et professionnels pour vos clients.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Maîtriser l’Index BT01 pour optimiser vos chantiers

Les projets de construction représentent souvent des engagements à long terme, nécessitant parfois un délai considérable entre les démarches administratives...

Facture acquittée | Définition, valeur et mentions légales

Une facture comportant la mention acquittée sert à attester le paiement du montant total d’une créance par le client. Délivrée...

CCTP : Exemple et explications pour les marchés publics

Le cahier des clauses techniques particulières, ou CCTP, est au cœur de tout marché privé et public. Il détermine avec...

PPSPS de chantier : tout savoir sur le plan de prévention

Vous êtes à la recherche d’informations sur le PPSPS, le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé...

Comment faire un bon de commande dans le bâtiment ?

Le bon de commande dans le BTP est un document commercial très utile pour formaliser les échanges entre un prestataire...

Les 11 meilleurs logiciels de comptabilité gratuits en 2024

Vous êtes à la recherche d’un logiciel de comptabilité gratuit ? Vous n'êtes pas le seul ! D’après Google, vous...