Le 25 octobre 2022
Article mis à jour le 9 février 2024
Gestion d'entreprise

Par L'équipe de rédaction

Comment améliorer la rentabilité de son entreprise de bâtiment ? 9 astuces

Indicateur global de la santé financière d’une société, la rentabilité d’une entreprise de bâtiment est une variable plus qu’indispensable pour optimiser la gérance de son activité sur le plan humain, administratif et commercial. En termes de santé financière, mieux vaut prévenir que guérir : les problèmes de revenus peuvent être difficiles à éradiquer et mal gérer ses finances peut compliquer la gestion quotidienne de votre activité. Dans cet article, découvrez donc 9 conseils pour calculer et améliorer la rentabilité d’une entreprise de BTP pour piloter votre société plus sereinement et faire un meilleur chiffre d’affaires !

Mon entreprise est-elle rentable ou non ?

Qu’est-ce que la rentabilité ?

La rentabilité d’une entreprise correspond au rapport entre les revenus perçus par votre entreprise et tous les frais nécessaires pour engendrer ces mêmes revenus. Si vos revenus sont supérieurs ou égaux à vos charges, alors votre société est rentable. A l’inverse, la rentabilité de votre entreprise est mise en péril lorsque ses revenus sont plus faibles que ses charges. 

Suivez la rentabilité de vos chantiers avec Obat
Démarrer l’essai gratuit

Pourquoi suivre la rentabilité de son entreprise ?

Pour savoir si un chantier est rentable ou non, un artisan doit donc être capable d’analyser la différence entre les dépenses effectuées pour sa réalisation et le chiffre d’affaires généré. Suivre de près la santé financière de votre entreprise est essentiel à plusieurs niveaux : 

  • Dégager des bénéfices : pour la plupart des entrepreneurs, l’objectif premier lorsqu’on crée une entreprise est de faire du profit. Cela permet non seulement de rémunérer ses actionnaires et dirigeants, mais aussi d’investir dans le développement de la société.
  • S’assurer de sa pérennité : une entreprise rentable est une entreprise où tout fonctionne bien et dont le modèle économique choisi est viable. Autant de facteurs qui font qu’une société reste pérenne sur le long terme.
  • Booster sa croissance : la rentabilité est directement liée à une stratégie de croissance. Vous pourrez réinvestir les profits générés dans du matériel plus performant et de la main d’œuvre qualifiée afin de proposer une offre plus qualitative, voire même de diversifier vos services.

Les indicateurs de rentabilité financière d’une entreprise

Métriques de rentabilité

Différents indicateurs permettent d’analyser la rentabilité globale d’une entreprise : 

  • La marge commerciale : c’est la différence entre le prix de vente HT des marchandises ou des prestations vendues et le coût de revient HT de ces mêmes marchandises ou prestations. Marge commerciale = Chiffre d’affaires HT – Coût d’achat HT 
  • Le seuil de rentabilité : c’est le montant de chiffre d’affaires à réaliser à partir duquel l’entreprise commence à générer des bénéfices. Seuil de rentabilité = Charges fixes / Taux de marge sur coûts variables
  • Le point mort : calculé via le seuil de rentabilité, il correspond au moment où l’entreprise atteint l’équilibre financier, c’est-à-dire où elle ne génère ni perte ni bénéfice. Point mort = (Seuil de Rentabilité / Chiffre d’Affaires annuel) x 365  
  • Le retour sur investissement : comme son nom l’indique, le ROI est un indicateur économique permettant d’évaluer le rendement d’une somme investie. ROI = (bénéfices – coûts) / coût.
  • L’effet de levier lié à l’endettement : ce mécanisme vise à mesurer la rentabilité d’un investissement faisant intervenir un financement bancaire, comme un emprunt.
Voici un exemple avec une entreprise réalise un chiffre d’affaires de 120 000 euros/an. Elle réalise une marge commerciale brute de 40% et a 22 000 euros de frais fixes. Voici le calcul de son seuil de rentabilité : 22 000 / [ ( 120 000 – 40% * 120 000 ) / 120 000 ] = 30 000 euros.

Rentabilité financière VS économique

Il peut être également intéressant de clarifier la différence entre rentabilité financière et rentabilité économique

On parle de rentabilité financière pour mesurer la capacité d’une entreprise à générer des profits par rapport aux capitaux investis au départ, hors emprunts bancaires. Elle se calcule ainsi :

Rentabilité financière = (résultat d’exploitation – impôts sur les bénéfices  – intérêts versés aux dettes financières) / capitaux propres

La rentabilité économique, de son côté, prend en compte l’efficacité globale de l’entreprise, tous financements confondus (capitaux et emprunts). La formule est la suivante :

Rentabilité économique = (résultat d’exploitation – impôts sur les bénéfices) / (capitaux propres + dettes financières)

3 leviers pour améliorer ses marges

9 conseils pour améliorer la rentabilité d’une entreprise de bâtiment

1. Bien choisir ses fournisseurs et partenaires et centraliser ses achats 

Premier levier pour être plus rentable : pouvoir compter sur ses fournisseurs et centraliser ses achats pour gagner du temps.

La rentabilité d’une entreprise de bâtiment dépend grandement du prix des matériaux utilisés au quotidien sur vos chantiers. Limitez au maximum le nombre de fournisseurs avec lesquels vous travaillez pour bénéficier de tarifs intéressants et surtout réduire les risques d’imprévus au maximum : vous dépendez en partie des délais de livraison de vos fournisseurs pour assurer les délais de vos chantiers.

Le prix n’est cependant pas le seul critère à évaluer : tenez compte également des services, de la proximité géographique, de la réactivité ou du SAV pour mesurer la qualité globale du fournisseur. La centralisation des achats vous permet aussi d’augmenter vos bénéfices puisque vous allez diminuer le temps consacré à l’administratif (devis et factures, bons de livraison, etc.).

A lire également : Comment trouver des fournisseurs dans le BTP ? Le guide

2. Savoir dire non à un chantier « bancal » ou pas assez rentable

Pour améliorer la rentabilité d’une entreprise de BTP, vous devez parfois refuser des contrats. Oui, cela peut-être difficile, surtout si vous êtes toujours une jeune société ou que vous exercez comme auto-entrepreneur ! Pourtant, savoir dire non à un chantier potentiellement chaotique vous aide réellement à devenir plus rentable.

S’engager sur un chantier dit “bancal » et à bas coût n’est pas toujours synonyme d’un meilleur chiffre d’affaires. Non seulement vous pouvez perdre de l’argent, mais vous mettez aussi en jeu la réputation de votre entreprise : qualité d’ouvrage moindre, finition bâclée, image de marque détériorée, etc. Au final, le profit immédiat ne doit pas être votre unique motivation : pensez plus long terme !

3. Mieux s’organiser et préparer à l’avance ses chantiers

Pour augmenter la rentabilité financière d’une entreprise de bâtiment, la clé consiste à préparer efficacement ses chantiers. En tant qu’artisan, vous devez connaître avec exactitude le matériel et les matériaux dont vous aurez besoin, ainsi que le planning de vos équipes pour dispatcher vos ressources humaines et matérielles de la meilleure des manières.

La veille de chaque jour de travail, identifiez clairement les missions du lendemain avec une liste des outils et consommables indispensables : vous éviterez ainsi d’être en pénurie de matériel et donc de prendre du retard. Il est alors important de bien gérer ses stocks pour éviter le risque de surplus (perte d’espace et risque de dégradation du matériel) comme de sous-stock (retards).

4. Bien optimiser ses marges : la clé d’une bonne santé financière

Le calcul de rentabilité d’une entreprise dépend en partie de ses marges, c’est-à-dire la différence entre le prix de vente et le coût d’un service ou d’un produit, différence à votre profit. Calculer ses marges permet de s’assurer que vous ne descendez pas en dessous de votre seuil de rentabilité pour chaque contrat accepté.

Pour une meilleure rentabilité, vous pouvez donc augmenter vos prix de vente, votre tarif horaire ou bien baisser vos coûts de revient (somme des dépenses et des charges liées à la production, la finalisation et la livraison d’un chantier). Vous devez réussir à fixer un prix attractif et compétitif sans pour autant nuire à l’état financier de votre entreprise.

A lire également : Calcul de la marge commerciale : la méthode simple

5. Rentabiliser ses chantiers en faisant la chasse au gaspillage

Autre conseil pour améliorer la santé financière d’une entreprise de bâtiment : faire en sorte qu’un chantier vous rapporte davantage sans accroître vos prix. Il s’agit ici de maîtriser ses coûts tout en maintenant une certaine qualité de réalisations.

Pour cela, il existe plusieurs leviers d’actions :

  • suivre les coûts d’achat des matières premières pour acheter au bon moment ;
  • adhérer à une centrale d’achat pour obtenir des prix bas  ;
  • gagner la confiance des fournisseurs en payant en temps et en heure.

En complément, une bonne analyse et vision de vos plannings de chantiers permet de prévoir vos achats pour réduire au maximum les achats superflus et réduire vos charges. N’hésitez pas également à identifier les hausses éventuelles de vos assurances et contrats. Si besoin, faites le tri et supprimez au fur et à mesure ceux qui sont devenus inutiles.

A lire également : Top 5 des logiciels de planning de chantier gratuits en 2022

devenir rentable dans le BTP

6. Mieux gérer les risques de l’entreprise BTP pour améliorer sa rentabilité

Malheureusement, le secteur d’activité du BTP est le plus meurtrier à cause des accidents du travail, qui interviennent essentiellement à cause de situations non ou mal préparées. Sur le lieu des travaux, il faut éviter à tout prix l’urgence et l’improvisation. Pour une meilleure rentabilité financière dans le bâtiment, vous devez éviter les mauvaises surprises et les imprévus avec une prévention des risques.

En termes d’organisation, de planification, de choix d’équipement ou de formation, anticipez au maximum tous les obstacles et potentiels problèmes. Niveau risques financiers, recouvrez les impayés et les retards de paiement pour ne pas impacter négativement votre trésorerie. Vous pouvez par exemple demander des acomptes à vos clients pour vous assurer de leur solvabilité.

7. Acquérir de nouvelles compétences et certifications dans son métier

Améliorer la rentabilité d’une entreprise de BTP signifie aussi se démarquer de ses concurrents et se former pour conquérir de nouveaux marchés. Dans votre rôle de chef d’entreprise, vous devez développer la polyvalence de vos employés et leur permettre de monter en compétences. Non seulement vous fidéliserez et responsabiliserez vos équipes, mais ces dernières se montreront aussi plus réactives et autonomes.

Au final, c’est l’activité globale qui en profitera ! En effet, une hausse de productivité et de savoir-faire entraîne généralement une hausse du chiffre d’affaires. Les méthodes évoluent et les techniques de construction comme de rénovation s’affinent. Vous devez donc réussir à rester à la page pour fournir une haute qualité de prestation. On ne lésine donc pas sur la formation !

8. Développer des services complémentaires pour accroître la rentabilité de son entreprise

Un peu sur le même principe, pourquoi ne pas développer des prestations complémentaires à proposer à vos clients ? Cela vous permettra à la fois de diversifier vos sources de revenus et de gagner en compétitivité. En effet, moins un particulier a d’interlocuteurs différents sur un sujet, plus c’est facile pour lui !

Imaginons par exemple une entreprise qui fait de l’installation de pompes à chaleur : elle peut aussi proposer l’entretien régulier de ces dernières. Ou alors, un installateur de cuisine qui réalise aussi la pose de carrelage sur les murs dans le cadre d’une rénovation totale de la pièce. Bien entendu, certaines de ces compétences vont nécessiter un investissement de départ pour se former. Faites donc bien vos calculs pour vous assurer que votre ROI (retour sur investissement) sera intéressant !

9. Utiliser de bons outils pour gagner en efficacité

Enfin, dernier conseil pour accroître la rentabilité d’une entreprise de bâtiment : choisir les bons outils et logiciels et surtout éviter de s’éparpiller. Investissez dans des appareils dont vous avez une utilisation quotidienne et intensive, sans dépenser votre argent dans des équipements qui ne vous servent qu’une à deux fois l’année.

Ils encombrent inutilement votre atelier et allongent le temps de préparation d’un chantier. Privilégiez donc plutôt la location de matériel pour vos besoins ponctuels et court terme. Pour les logiciels, c’est pareil : optez pour des solutions complètes et spécialisées qui vous permettent de gagner du temps sur votre administratif, comme un logiciel de devis et factures dans le bâtiment !

Comment calculer la rentabilité de ses chantiers avec le logiciel Obat ?

Obat est un logiciel de facturation et de gestion dédié au bâtiment qui vous permet d’analyser la rentabilité de votre activité et d’optimiser vos marges à l’aide de diverses fonctionnalités :

  • Calcul des marges : vous pouvez calculer automatiquement le prix de vente des éléments de vos devis à partir du taux de marge et du prix d’achat HT des fournitures, main d’œuvre et ouvrages. Sur l’interface de pilotage, vous retrouverez la marge totale générée par chantier et la marge globale de l’entreprise.
  • Suivi des achats : maîtrisez les dépenses liées à vos chantiers en intégrant dans le logiciel vos différentes factures d’achat : prestation de sous-traitance, achat de matériaux, location d’équipements… Votre taux de marge s’ajuste automatiquement et vous renseigne sur la rentabilité du projet.  
  • Saisie du temps : Obat vous permet de gérer efficacement vos coûts humains en suivant les heures travaillées par votre équipe ainsi que les coûts associés. Pour chaque chantier, vous pourrez visualiser le coût total correspondant à la main d’œuvre sur le chantier, ainsi que l’évolution du taux de marge total du projet.  
rentabilité chantier

Dans le BTP comme dans tout autre secteur, la rentabilité financière d’une entreprise dépend donc de nombreux facteurs ! Parmi eux, votre marge, la gestion de vos ressources humaines et matérielles, les relations avec vos fournisseurs, votre gestion du temps, etc. Le tout est d’actionner un maximum des leviers pour redresser la situation financière de votre société/micro-entreprise. En parallèle, continuez à développer votre activité en augmentant progressivement votre rentabilité !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit

Comment établir des situations de travaux dans le bâtiment ?

Dans le bâtiment, un grand nombre de professionnels ont recours à un dispositif appelé la situation de travaux ou situation...

Comment faire un devis dans le bâtiment ? 8 étapes clés

Élément décisif pour signer un chantier, le devis travaux représente la vitrine commerciale de votre entreprise BTP. Après la signature,...

Batitel, la bibliothèque du bâtiment

Pour les professionnels du BTP, le chiffrage d'un devis est un processus essentiel avant de signer un chantier. Mais c’est...

Les 10 meilleurs logiciels de gestion de stock en 2024

Vous êtes à la recherche d'un logiciel de gestion de stock dans le bâtiment ? Dans le cadre de votre...

Devenir conjoint collaborateur auto-entrepreneur : quels avantages ?

Vous vous questionnez sur le statut de conjoint collaborateur pour un auto-entrepreneur ? En effet, vous faites peut-être participer votre...

Chauffe-eau solaire : prix, avantages et fonctionnement

Le chauffe-eau solaire individuel séduit de plus en plus de particuliers en France et les demandes affluent auprès des professionnels...