Prime de naissance BTP : Vos droits en 2021

Le 26 novembre 2020 - Vos employés

Vous attendez un heureux évènement et l’arrivée d’un nouvel enfant dans votre foyer ? Si vous travaillez dans le secteur du bâtiment, vous avez le droit à une aide financière : la prime de naissance de la mutuelle Pro BTP. Cumulable – sous conditions d’éligibilité – avec la prime naissance de la CAF, elle vous permet d’appréhender plus sereinement l’arrivée du bébé. Cette prime de natalité s’adresse à tous les salariés du BTP, sans distinction de fonction, de genre ou de statut. L’aide se découpe ensuite en différents montants forfaitaires.

Alors, comment fonctionne la prime de naissance dans le BTP ? Quelles sont les conditions d’éligibilité et comment calculer ses droits ? Quelles sont les démarches à effectuer ? Nous vous expliquons tout !

Qu’est-ce que la prime de naissance dans le BTP ?

La prime de naissance est une aide versée à chaque futur parent pour la naissance ou l’adoption d’un enfant de moins de 7 ans. L’objectif est de les soutenir face aux coûts supplémentaires liés à l’arrivée de ce nouveau membre dans la famille. En effet, il faut financer l’achat de la poussette, de l’équipement, des habits, de la crèche, etc.

C’est généralement la CAF qui l’octroie, grâce au dispositif de Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE). Dans le BTP, les ouvriers et salariés ont également une prime de naissance professionnelle versée par la mutuelle Pro BTP.

Le montant est défini par une convention collective et s’inscrit dans le contrat de travail des hommes comme des femmes, ayant chacun des droits. La prime de naissance de votre employeur peut évidemment se combiner avec des congés de naissance et des congés payés, pour prendre le temps de bien préparer la naissance ou l’adoption.

Si vous possédez une mutuelle privée, renseignez-vous auprès de cette dernière : certaines offrent des primes de naissance bonus.

Qui est éligible à cette prime natalité ?

La prime de naissance de la CAF est soumise à quelques critères d’obtention et à certaines conditions. Vous devez notamment avoir votre résidence principale en France et y être résident plus de 6 mois par an.

De plus, la prime n’est versée qu’aux couples ou aux mères dans le cas d’un foyer monoparental. Le ou les parent(s) doivent justifier d’un niveau de ressources inférieur au plafond défini par la CAF. En effet, les crédits disponibles sont limités et ont pour mission de soutenir les ménages les plus en difficultés et donc potentiellement plus impactés financièrement par l’arrivée d’un nouvel enfant.

La bonne nouvelle, c’est que la prime de naissance Pro BTP est quant à elle versée sans aucune condition de ressources. Tous les ouvriers, employés et salariés du BTP sont donc éligibles à cette prime. C’est un droit pour tous (peu importe le statut, la spécialisation ou la position), ancré dans la convention collective et le contrat de travail. 

prime de naissance pro BTP

Quel est le montant de la prime de naissance du BTP ?

Les différents montants et plafonds sont déterminés par la convention collective du Bâtiment et des Travaux Publics. En fonction de votre statut parental et des options de régime prévoyance, le montant de la prime varie de 270 à 2 647 €.

À lire : Convention collective du BTP : connaître vos droits

Chaque aide correspond à un enfant, donc si vous avez des jumeaux, vous la toucherez 2 fois. On distingue également plusieurs forfaits permettant de faire le calcul des droits de chaque salarié du bâtiment :

  • Forfait parentalité : tous les employés bénéficient du forfait “Devenir parent”. Il correspond à 8 % du plafond mensuel de la Sécurité Sociale, qui s’élevait en 2020 à 3 377 €. Dans la mesure où l’entreprise de BTP a adhéré au régime de base Prévoyance, elle offre une prime de naissance de 270,16 €.
  • Forfait accouchement : cette aide “Devenir mère” est exclusivement réservée aux femmes qui accouchent. Le montant correspond à 2,6 € du plafond mensuel de la Sécurité Sociale, qui est de 40 524 €. Ce forfait accouchement se cumule avec le forfait parentalité, et s’élève à 1 053, 62 €.
  • Forfait naissance supplémentaire : il s’agit d’une option facultative souscrite par l’employeur, que ce dernier doit posséder depuis au moins 6 mois à date de la naissance ou de l’arrivée de l’enfant. Cette prime supplémentaire est soit de 810,48 €, soit de 1 323,78 €.

Comment toucher la prime de naissance ?

Pour bénéficier de la prime de naissance de la CAF, vous pouvez procéder de deux manières :

  • le médecin ou la sage-femme a déclaré la grossesse avant la 14e semaine ;
  • vous pouvez aussi en faire directement la demande auprès de la Caisse d’Allocation Familiale. Il faudra alors notifier la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre grossesse ou de votre procédure d’adoption.

Pour toucher les forfaits prime de naissance du bâtiment, vous devez envoyer la photocopie de votre livret de famille mis à jour et l’extrait de l’acte de naissance à Pro BTP, au centre de traitement des décomptes dédié à votre département. Ensuite, les versements s’effectuent généralement dans les 2 mois qui suivent l’arrivée de l’enfant dans votre foyer.

Sachez que la prime de naissance Pro BTP n’est pas rétroactive : elle ne vous sera versée que si vous faites partie de l’entreprise de bâtiment concernée au moment de la naissance du bébé.


La prime de naissance est donc une aide universelle, dont vous pouvez bénéficier grâce à la CAF et/ou la mutuelle Pro BTP lorsque vous travaillez dans le bâtiment. Elle permet de soulager financièrement les futurs parents et de subvenir idéalement aux besoins matériels de leur enfant. Dans le BTP, trois forfaits encadrent cette aide : le forfait parentalité, le forfait accouchement et le forfait supplémentaire. Vous pouvez alors avoir une idée de vos droits, et lancer les démarches au bon moment. Une dernière chose au sujet de la prime de naissance du BTP : félicitations à vous si vous vous apprêtez à en bénéficier !