L’OPC chantier : définition, missions et salaire

Le 14 janvier 2021 - Les métiers

L’OPC, pour ordonnancement, pilotage et coordination, joue un rôle clé sur les chantiers du BTP. Ce professionnel, indispensable au succès d’un projet de construction, jongle entre plusieurs fonctions relatives à l’étude du chantier, l’organisation des tâches et la supervision des intervenants. Alors, quel est le rôle exact et la définition d’un OPC chantier ? Quelles sont ses compétences, ses missions et son salaire ? Zoom sur le métier de pilote OPC

OPC chantier : définition

Un OPC, dont l’acronyme signifie Ordonnancement, Pilotage, et Coordination, est un professionnel intervenant sur les chantiers de construction et d’ingénierie. Il occupe un rôle central dans l’exécution des projets, s’assurant que les travaux soient réalisés dans les temps et le budget prévu. Ses missions touchent à l’optimisation des ressources, la communication entre les intervenants et l’organisation des tâches, de la phase d’étude à la livraison du projet.

Le cadre de la mission de l’OPC chantier est définie par la loi MOP de juillet 1985, “relative à la maîtrise d’ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée.”.

Celle-ci lui prête deux grands objectifs principaux :

  • maîtriser l’exécution du chantier et coordonner ses acteurs ;
  • harmoniser les actions dans le temps et l’espace.

Qui est le coordinateur OPC et quelles sont ses obligations ?

La mission OPC est généralement confiée au maître d’œuvre, c’est-à-dire au prestataire BTP en charge du marché. Il arrive toutefois que ce poste soit occupé partiellement par l’architecte, ou encore par le bureau d’études ou un intervenant externe.

Côté obligation, il faut rappeler que sa part de responsabilité est lourde. Elle englobe aussi bien la santé du personnel, la présence de vices dans l’ouvrage ou encore le non-respect des délais de livraison. Par conséquent, l’OPC chantier doit obligatoirement souscrire à une assurance décennale, au même titre que la majorité des entrepreneurs du bâtiment.

Les missions de l’OPC chantier

Comme son nom l’indique, la mission de l’OPC chantier se découpe en plusieurs fonctions : l’ordonnancement, le pilotage et la coordination d’un projet de construction. À noter qu’il est courant pour un coordinateur OPC de gérer plusieurs chantiers en même temps.

OPC : ordonnancement, pilotage et coordination

Pour avoir une meilleure idée de son rôle, on peut décortiquer chaque terme de façon plus précise :

  • Ordonnancement : on entend par ordonnance tout ce qui touche à l’analyse, à la préparation et à la conception du chantier. L’OPC participe à l’étude préliminaire de faisabilité du projet et identifie les facteurs clés. Ces derniers sont par exemple les contraintes, les formalités administratives ainsi que les tâches élémentaires à accomplir. À l’issue de cette phase d’analyse, il élabore un calendrier retraçant la chronologie de l’ensemble des opérations nécessaires à l’exécution des travaux.
  • Pilotage : il est aussi chargé d’assurer le suivi du chantier pendant toute sa durée et de veiller à son bon déroulement jusqu’à la levée des réserves. Ceci passe par la mise en œuvre des actions définies durant la phase d’ordonnance, le respect des délais et l’application d’éventuelles mesures de correction (intempéries, malfaçons, dysfonctionnement…).
  • Coordination : la mission de coordination s’attache à la supervision des différents acteurs du projet. C’est lui qui gère le planning des équipes et l’exécution des tâches selon le cahier des charges établi. Il garantit également une bonne communication entre les intervenants, notamment à travers la planification de visites, de réunions de chantier et la rédaction des comptes rendus et procès-verbal de réception des travaux.

À lire : Qu’est-ce que les OPR ? Opérations Préalables à la Réception

pilote OPC

Un rôle central et stratégique dans les chantiers du BTP

Le pilote OPC occupe donc un rôle stratégique dans l’organisation et l’optimisation des opérations. Suivant les recommandations du maître d’ouvrage, et parfois de l’architecte, il orchestre l’entièreté du projet de A à Z.

Il est particulièrement essentiel lorsque le chantier n’est pas géré par un seul et même prestataire qui représente tous les corps d’état mais se compose de plusieurs entreprises indépendantes. Dans ce cas là, il forme la liaison entre les différents professionnels du bâtiment, des bureaux jusqu’au terrain. 

Son salaire est à prendre en compte dans le coût de revient des travaux. Toutefois, il est vite amorti puisqu’il permet d’éviter ou du moins de minimiser les frais supplémentaires liés aux aléas du chantier et aux pénalités de retard. Globalement, il assure la rentabilité de l’ouvrage de construction grâce à une meilleure maîtrise du budget alloué.

Les compétences et qualités de l’OPC chantier

Devenir OPC chantier n’est pas donné à tout le monde. Ce métier exigeant demande ainsi un certain nombre de qualités et de compétences à acquérir :

  • rigueur, logique et précision ;
  • excellent sens de l’organisation et des responsabilités ;
  • connaissance de l’ensemble des métiers du bâtiment impliqués sur le chantier ;
  • communication et diplomatie pour gérer les interactions et les conflits éventuels ;
  • sang-froid, résistance à la pression et aux situations stressantes ; 
  • réactivité et capacité d’adaptation pour mettre en place des solutions et éliminer les obstacles ;
  • qualités rédactionnelles afin de rédiger les rapports d’avancement.

En outre, il ne faut pas avoir peur d’être mobile, puisque cette profession requiert de se déplacer régulièrement d’un chantier à l’autre. Le plus souvent, l’OPC construction utilise un logiciel de suivi de chantier afin de suivre l’avancée des travaux et centraliser les données.

Quel est le salaire d’un pilote OPC ?

En moyenne, le salaire d’un pilote OPC se situe entre 30 000 € (en début de carrière) et 40 000 € (après 5 à 10 ans d’expérience). En raison des nombreux déplacements qu’il est amené à faire, il peut également bénéficier d’une prime de panier repas. Celle-ci est équivalente à environ 9 €/jour, le montant variant suivant la région.

Côté formation, un poste d’OPC s’obtient après un BTS, un DUT ou encore un master spécialisé en ingénierie ou logistique. Le niveau d’étude d’un pilote OPC varie globalement de bac +2 à bac +5.


À travers ses différentes missions, l’OPC chantier constitue donc un élément essentiel à la réussite d’importants travaux de construction et rénovation, dans le gros-oeuvre comme le second-oeuvre. Il analyse, prépare, planifie, surveille, supervise les intervenants, corrige les défaillances et met en application les mesures. Un véritable chef d’orchestre des chantiers du BTP.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Découvrez les fonctionnalités du logiciel