Le 9 juillet 2021
Article mis à jour le 11 août 2023
Matériel et équipements de chantier

Par Mathilde Fauconnier

Comment choisir son éclairage de chantier ? Le guide complet

Vous êtes à la recherche d’un projecteur de chantier professionnel ? Il est nécessaire de disposer d’équipements appropriés pour éclairer le chantier lors des interventions nocturnes ou lorsque la luminosité naturelle est insuffisante pendant la journée. Il existe différentes sortes de lumières selon les besoins : lampe de chantier rechargeable et éclairage de chantier sur pied, guirlandes lumineuses ou encore baladeuses et lampes torches. Dans cet article, nous vous listons les différents types d’éclairages de chantier et les critères à prendre en compte pour bien choisir !

À quoi sert une lampe de chantier ?

La raison la plus évidente d’installer un éclairage de chantier, c’est de pouvoir réaliser des travaux de nuit, mais aussi de travailler lorsque les conditions d’éclairage en journée ne sont pas idéales.

Un éclairage de chantier de nuit permet donc à la fois de pallier l’absence de lumière naturelle et de ne plus subir les mauvaises conditions de luminosité, mais aussi de faire des travaux confortablement et efficacement.

De plus, un éclairage supplémentaire est particulièrement adapté pour les travaux de précision et de finition : il permet d’éviter les défauts et de bien visualiser l’aspect général des travaux délicats.

Enfin, un projecteur de chantier améliore la sécurité des intervenants. Saviez-vous que l’une des principales causes d’accidents de chantier est le manque de luminosité ? Il est donc crucial d’accorder de l’importance à l’équipement lumineux des travaux.

Idem pour les engins de chantier : des spots et autres éclairages autonomes peuvent être intégrés aux machines (comme une mini pelle) pour garantir un bon niveau de sécurité.

À lire : Les différents engins de chantier du BTP et leur rôle

Les différents types d’éclairage de chantier

Les projecteurs et lampes

En fonction du type de travaux à effectuer, vous pouvez avoir besoin de différentes sources d’éclairage de chantier. Il existe plusieurs solutions, des larges projecteurs de chantiers aux lampes plus mobiles :

  • Les projecteurs télescopiques : puissante source de lumière, les projecteurs télescopiques constituent des éclairages directionnels très efficaces. Ils s’utilisent en intérieur comme en extérieur et disposent d’un trépied pour éclairer en hauteur. Pliables et très stables, leur ergonomie facilite leur rangement.
  • Les projecteurs sur support : grâce à leur support et leur poignée, ces projecteurs allient mobilité et stabilité. Souvent doté d’une protection pour l’ampoule (grille ou vitre) pour plus de sécurité, ce type d’éclairage filaire se branche généralement sur secteur. Il existe néanmoins des modèles indépendants qui disposent d’une batterie rechargeable, ou encore des modèles waterproof pour l’utiliser en extérieur.
  • Les tours d’éclairage : cet éclairage fonctionne sur générateur intégré. Les tours d’éclairage de chantier sont disponibles avec diverses options de puissance et un nombre différent de sections de mâts. On distingue les modèles de base et les modèles tractables (sur remorque).
  • Les baladeuses de chantier : ce type de lumière permet d’éclairer des points précis tout en restant très mobiles. Elles peuvent s’accrocher en hauteur grâce à un crochet ou encore un aimant. Certains modèles sont étanches pour les chantiers extérieurs ou encore dotés d’une armature métallique pour les protéger des chutes.
  • Les lampes torches : ces lampes de chantier constituent l’option la plus flexible et ergonomique. Elles fonctionnent sur batterie et disposent d’une tête orientable pour offrir un éclairage précis et puissant. Généralement, ce type de lampe éclaire jusqu’à plusieurs dizaines de mètres.

Les autres types d’éclairage

Lorsque l’on parle d’éclairage de chantier, on pense généralement aux projecteurs puissants et aux lampes de nuit. Mais il existe aussi d’autres types de lumières pour répondre à des besoins plus petits ou plus ponctuels :

  • Les guirlandes lumineuses : les cordons lumineux sont généralement utilisés comme signalisation et moyen de balisage, par exemple pour des obstacles ou des escaliers. De faible puissance pour ne pas éblouir, elles sont aussi très utilisées pour signaler une issue de secours.
  • Les bâtons lumineux : ils servent surtout pour signaler la circulation sur un chantier et orienter les intervenants, surtout en cas de présence d’engins de chantier. Ce sont des éclairages qui fonctionnent à piles ou avec des batteries. La manipulation des bâtons nécessite le port d’un gilet de sécurité réfléchissant.
  • Les ballons éclairants : contrairement aux projecteurs unidirectionnels, les ballons lumineux offrent un éclairage 360°. Plus économes en énergie, ces lampes proposent tout de même une forte luminosité qui reste non aveuglante.
baton lumineux et ballon éclairant

Les critères pour bien choisir son éclairage de chantier

Les besoins du chantier

Pour commencer, la première étape consiste à définir vos besoins en termes d’éclairage de chantier et les conditions de luminosité dont vous avez besoin.

Si vous faites de gros travaux ou plutôt des travaux de précisions et de finitions, vous ne choisirez pas le même type d’éclairage de chantier. De même, la fréquence d’utilisation joue sur votre choix.

Afin de déterminer vos besoins en matière de lumières, posez-vous ces questions :

  • Avez-vous besoin d’un éclairage complet ou d’appoint ?
  • Quel est votre besoin de mobilité (batterie ou filaire) ?
  • Comment allez-vous positionner l’éclairage (en hauteur, sur le sol ou manuel) ?
  • De quel niveau de puissance allez-vous avoir besoin (lumière proche de la lumière naturelle ou simple lumière de renfort) ?

La puissance et la qualité d’éclairage

La puissance du faisceau lumineux dont vous avez besoin pour votre éclairage de chantier peut être déterminée selon ces 3 paliers :

  • 10 à 40 lux : puissance idéale pour éclairer les chemins de circulation intérieurs ou extérieurs des intervenants humains ou des engins.
  • 40 lux : adapté pour l’éclairage de zones extérieures du chantier à caractère permanent, comme les coffrages ou les échafaudages.
  • 100 lux : parfait pour éclairer les travaux sur machines en extérieur.

Notez bien que toutes ces sources lumineuses ne doivent pas éblouir les ouvriers et travailleurs, et ainsi être placées hors de leur champ de vision.

De plus, vous devez aussi prendre en compte la luminosité en lumens pour la qualité de l’éclairage. En moyenne, pour un watt de puissance, les ampoules halogènes génèrent 20 lumens et les ampoules LED génèrent 100 lumens par watt.

Le prix de l’éclairage de chantier

Concernant le coût d’un éclairage de chantier, tout dépend du type de lumière choisi. À moins de 20 euros, les torches et baladeuses de chantier sont les options les moins chères (sauf les modèles haut de gamme qui peuvent tarifer entre 50 et 100 euros).

Les projecteurs de chantier coûtent généralement entre 30 et 200 euros, peu importe leurs caractéristiques : filaire, rechargeable, à support ou encore télescopique. Les tours d’éclairages mobiles facturent plus de 200 euros.

Les ballons lumineux de chantier sont les options les plus onéreuses à cause de leur configuration spécifique et leur performance élevée : près de 500 euros en moyenne et jusqu’à plus de 2 000 euros pour les modèles les plus chers.

Le mode d’éclairage

On distingue deux types d’ampoules en matière d’éclairage de chantier.

Ampoules halogènes

Les éclairages halogènes sont traditionnels, mais ils ont plus d’inconvénients qu’un projecteur de chantier LED.

Leur durée de vie est plus courte, la qualité de lumière est moins bonne, les ampoules sont plus fragiles et la consommation d’énergie plus coûteuse. Elles tendent à disparaître au profit des lampes LED.

Ampoules à LED

Une lampe de chantier LED (diodes électroluminescentes) est plus économique, car elle s’éteint rapidement et fonctionne à basse tension. Elles sont aussi sans danger de brûlure parce qu’elles ne chauffent pas durant leur allumage.

Un projecteur de chantier LED se révèlera moins coûteux en énergie qu’un projecteur halogène à luminosité équivalente. Leur durée de vie est aussi plus élevée.

L’un des seuls inconvénients, c’est qu’une ampoule LED ne peut pas être remplacée au sein d’une lampe ou d’un projecteur. Pour éviter le gaspillage énergétique, il n’est pas nécessaire de choisir des éclairages LED d’une haute puissance, sauf en cas de très grande surface à éclairer.

L’alimentation 

Les éclairages de chantier fonctionnent souvent sur secteur, ce qui signifie qu’ils doivent être branchés à une source d’alimentation. Si un chantier ne dispose pas d’un réseau électrique, il devient alors obligatoire d’avoir un groupe électrogène sur place.

En cas d’impossibilité d’avoir ce type d’équipement, il est recommandé de choisir des projecteurs de chantiers sur batterie, qui fonctionnent de manière autonome. Ils offrent une grande autonomie énergétique et une plus grande flexibilité tout en garantissant un flux lumineux puissant.

La durée de la batterie dépend des modèles et peut être plus ou moins longue (parfois 24 heures pour les plus durables). Sur la construction d’une maison neuve par exemple, on recommande de s’équiper d’un éclairage fonctionnant sur batterie.


Les éclairages de chantier constituent donc un élément indispensable à tout chantier réussi, que ce soit pour travailler la nuit ou ne pas subir la mauvaise luminosité des journées grisâtres. Que ce soit pour le gros œuvre ou les travaux de finition, un éclairage garantit la sécurité des travailleurs et la qualité des finitions. Parmi les critères à prendre en compte lors du choix de votre éclairage de chantier, on retrouve principalement vos besoins, la puissance et la qualité de la lumière, le prix, le mode d’éclairage et l’alimentation. Nous espérons que cet article vous aidera à aiguiller votre choix vers le bon éclairage de chantier pour vous !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Assurance bâtiment : à quoi un artisan doit-il souscrire ?

Lorsqu’un artisan crée son entreprise, une formalité essentielle s’impose à lui : la souscription d’une assurance bâtiment. En effet, ce...

5 outils pour le calcul de chape béton en ligne

La chape, constituée de mortier, est étalée en couche de quelques centimètres d'épaisseur sur une base solide comme dalle de...

Qu’est-ce qu’un acompte ? Définition

Pour s’assurer de la fiabilité d’un client ou pour travailler avec sérénité, il est fréquent de demander une avance sur...

Prime d’ancienneté BTP : y avez-vous droit ?

Il n’existe pas de prime d’ancienneté du BTP à proprement parler. Cependant, l’ancienneté donne bien droit à des congés supplémentaires...

Matériel de chantier : comment bien le choisir ? Le guide complet

En préparation d’un chantier, la question du matériel est inévitable : disposer du bon matériel de chantier, c’est optimiser le...

Lettre de relance pour facture impayée : modèle et conseils

Toutes les entreprises sont un jour confrontées à la nécessité de relancer des factures impayées. Il peut s’agir d’un simple...