Comment devenir conducteur de travaux en 2022 ? Formation et salaire

Le 29 janvier 2022 - Les métiers

Vous êtes intéressé par le métier de conducteur de travaux BTP ? Ce travail consiste à organiser et suivre les moyens techniques, humains et financiers essentiels dans la réalisation d’un chantier de construction. Depuis la phase conception du projet jusqu’à sa livraison, la conduite de travaux fait en sorte que les délais et les règles de sécurité soient respectés. Alors, comment devenir conducteur de travaux ? Du rôle à la formation, en passant par le salaire moyen, découvrez notre fiche métier !

Le métier de conducteur de travaux : en quoi ça consiste ?

Un conducteur de travaux / conductrice de travaux est avant tout une personne de terrain. Ses missions sur un chantier varient selon sa taille et la structure de l’entreprise dans laquelle elle intervient.

Directement dépendant du chef d’entreprise ou du directeur des travaux, le conducteur de travaux est responsable de 3 points :

  • la qualité du chantier ;
  • la tenue des délais ;
  • du respect budgétaire.

Ainsi, il est amené à contrôler les différentes étapes du chantier (étude du dossier avec le projet, les plans et les cahiers de charges jusqu’à réception des travaux).

La conduite de travaux amène à faire le lien entre tous les intervenants, décideurs ou exécutants. Toutes les démarches administratives et techniques d’ouverture du chantier sont à sa charge. Il s’occupe également de la gestion financière et des approvisionnements.

Un conducteur de travaux va donc intervenir sur le choix des matériaux et des équipements, mais aussi les négociations avec les sous-traitants et la composition des équipes. En plus d’étudier avec les ingénieurs les problèmes rencontrés, il peut participer au recrutement des personnels.

Dans quels secteurs intervient-il ?

Le conducteur de travaux va surtout exercer avec des professionnels du bâtiment. Toutefois, on rencontre souvent un conducteur de Travaux Publics ou encore travaillant dans des bureaux d’études techniques et des cabinets d’architecte.

Ce métier est aussi très demandé dans l’armée : l’armée de terre recrute près de 16 000 postes annuellement, y compris pour les fonctions transverses comme conducteur de travaux. Son rôle est alors d’assurer la maintenance et l’évolution des infrastructures au sein du service attenant de la Défense.

Les conducteurs de travaux militaires peuvent partir en opérations extérieures dans le cadre d’opérations d’infrastructures. Dans l’armée de l’air, ils sont en charge des infrastructures opérationnelles liées à l’aéronautique (abris, hangars), du montage des camps et de la protection défense (miradors, clôtures).

Les qualités et compétences à avoir

Pour devenir conducteur de travaux, il faut posséder des qualités et compétences spécifiques, essentielles afin de respecter les délais fixés et le budget prévisionnel :

  • être capable de coordonner les différents intervenants sur un chantier (maître d’ouvrage, fournisseurs, partenaires financiers, etc.) ;
  • être un excellent communicant ;
  • bien gérer le stress pour trouver des solutions rapides aux aléas du chantier ;
  • posséder un bon sens relationnel ;
  • avoir un sens du leadership pour diriger les ouvriers qui sont sous sa responsabilité ; 
  • se faire respecter, être en mesure d’animer une équipe et de la motiver ;
  • parfaitement connaître tous les aspects du monde du BTP ;
  • se tenir informé de l’actualité du secteur et des changements spécifiques (surtout en matière de prix et de matériel) ;
  • être organisé et rigoureux ;
  • savoir imposer des délais et des règles de sécurité pertinentes ;
  • se montrer réactif et disposer d’une bonne capacité d’adaptation.
formation conducteur de travaux

Conducteur de chantier : avantages et inconvénients du métier

Le métier de conducteur de travaux offre d’excellentes opportunités professionnelles, sans compter que le salaire est attrayant. Avoir des responsabilités est gratifiant et il est amené à manager de nombreuses personnes : son travail a du sens et est respecté.

Un conducteur de travaux occupe le plus haut poste possible dans ce domaine d’activité puisqu’il est responsable de la bonne tenue des travaux. Ce métier implique d’être toujours en mouvement ; c’est donc idéal pour les personnes mobiles qui détestent rester assises toute la journée derrière un bureau.

Niveau inconvénients, ce métier reste fatigant physiquement et nerveusement, avec des dépassements d’horaires fréquents.

Quelle formation pour devenir conducteur de travaux ?

Le parcours classique 

Il existe plusieurs niveaux de formation conducteur de travaux, selon son envie ou non de faire de grandes études :

  • Niveau bac + 2 : BTS bâtiment, BTS EEC (Etudes et économie de la construction), BTS TP (Travaux Publics), Technicien spécialisé conducteur de travaux (ESTP) ou encore Titre de dessinateur en bâtiment et architecture.
  • Niveau bac + 3 : BUT Génie Civil – Construction durable, Licence professionnelle métiers du BTP (Génie civil et construction, Travaux Publics, Bâtiment et construction ou Performance énergétique et environnementale des bâtiments), Licence professionnelle métiers de l’énergétique, de l’environnement et du génie climatique, Licence professionnelle management et conduite de travaux (ESTP),  Bachelor chef de projet du bâtiment en économie de la construction (AFIP) ou encore Bachelor Travaux Publics.
  • Niveau bac + 5 et plus : Master international en génie civil des ouvrages complexes et nucléaires (ESTP) Diplôme d’ingénieur en génie civil ou dans le BTP.

A savoir que la plupart de ces formations sont accessibles en alternance. L’alternance permet de combiner l’acquisition du savoir théorique avec l’apprentissage du savoir-faire technique. L’étudiant passe ainsi la moitié du temps en entreprise et l’autre moitié à l’école pour préparer au mieux son insertion sur le marché du travail.

Les formations pour adulte

Faut-il forcément avoir fait des études de conducteur de travaux pour exercer ? Pas forcément. Vous pouvez très bien procéder à une Validation des Acquis d’Expérience si vous avez travaillé en tant que conducteur de travaux sans diplôme, pour que vos compétences soient reconnues officiellement.

Vous aimeriez vous reconvertir ? Sachez qu’il existe également la formation conducteur de travaux Afpa accessible à tous les adultes. En 12 mois de formation, vous pouvez obtenir un titre professionnel de niveau 5 (BTS/DUT) de conducteur de travaux du bâtiment et du génie civil.

Côté prérequis, la formation requiert seulement les connaissances du niveau de la classe de terminale scientifique ou technique (ou équivalent), et des connaissances en informatique.

conducteur de travaux salaire

Combien gagne un conducteur de travaux ?

Salaire d’un conducteur de travaux salarié

Vous vous demandez quel est le salaire moyen d’un conducteur de travaux ? La rémunération médiane est d’environ 3 000 € bruts mensuels, soit 36 000 € bruts annuels. En net, cela donne un salaire moyen de 2 300 € par mois.

Le salaire d’un conducteur de travaux débutant se situera entre 25 000 et 30 000 € bruts par an, pour un minimum de 1 600 € nets par mois.

Pour un professionnel plus expérimenté avec plusieurs années d’ancienneté, il est possible de prétendre à un salaire supérieur à 40 000 € bruts par an pour un net mensuel de 2 600 €.

Les primes et autres avantages

Dans la rémunération d’un conducteur de travaux, il faut également tenir compte des primes. Ces primes, dont le montant et la teneur dépendent des entreprises, permettent de revaloriser le salaire à la hausse.

Par exemple, comme pour la majorité des métiers du bâtiment, il est possible de se faire rembourser une somme pour les paniers-repas. Les déplacements sont aussi à la charge de l’employeur. Ce sont des variables qu’il convient de vérifier avant de signer son contrat et la convention collective.

Il est aussi intéressant de travailler pour de grandes entreprises, peu importe leur localisation géographique. Certaines structures prévoient ainsi le versement d’une prime de participation ou d’une prime d’intéressement à tous les employés. Le contrat peut également prévoir le versement d’un 13e mois (ou des primes) sur objectifs.

A lire également : Indemnités de repas BTP : Les montants 2022

Tarif horaire pour un indépendant

Un conducteur de travaux indépendant gagne, en moyenne, entre 700 et 1000 € pour la supervision d’un chantier de construction de petite taille.

Mais certains conducteurs de travaux applique aussi un tarif calculé selon le coût total des travaux ; les honoraires varient alors entre 1,5 et 4 % du montant des travaux.

Ce pourcentage dépend de votre contrat et de l’implication de l’auto-entrepreneur. Ce dernier est libre de fixer lui-même ses tarifs, il est donc obligatoire de demander des devis pour connaître le coût exact.

Quelles évolutions de carrière ?

Le métier de conducteur de travaux en bâtiment est riche en perspectives ! L’insertion y est très bonne et le taux de chômage bas. Vous aurez l’embarras du choix niveau lieu de travail et secteur puisque c’est un métier demandé partout et dans de nombreux domaines d’activité.

Le conducteur de chantier est présent partout où il y a des travaux ! Même si la plupart des professionnels exercent en France, un tiers des conducteurs de travaux français travaillent tout de même sur des chantiers à l’étranger.

Niveau avancée de carrière, il est possible d’aboutir sur des métiers comme technicien du bâtiment et des travaux publics. Un chef de chantier peut prétendre au poste de conducteur de chantier après quelques années d’expérience professionnelle et une formation complémentaire. Sinon, vous pouvez aussi créer votre propre entreprise.


Le travail de conducteur de travaux est donc très enrichissant. Il s’agit d’un métier à responsabilité très valorisé dans le BTP. On peut y accéder avec des formations allant du bac +2 au bac +5, ou en validant ses acquis d’expérience. Sur le marché de l’emploi, c’est un poste très demandé qui ne subit pas les affres du chômage. Nous espérons que cette fiche descriptive vous aura aidé à déterminer si le métier de conducteur de travaux était fait pour vous !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Découvrez les fonctionnalités du logiciel