Le 15 avril 2023
Article mis à jour le 11 août 2023
Gestion d'entreprise

Par Mathilde Fauconnier

Comment et combien vendre son entreprise du BTP ? Le guide

Vous avez une société dans le bâtiment, mais vous songez à la vendre pour partir à la retraite, changer d’activité professionnelle ou encore surmonter quelques difficultés économiques ? C’est un processus qui exige du temps, de la préparation et une certaine stratégie pour trouver un repreneur. Faut-il procéder à une cession de fonds de commerce ou une cession d’action ? Quelles sont les démarches ? Comment calculer le prix de vente d’une entreprise ?

Dans cet article, découvrez les 5 étapes pour vendre son entreprise de BTP sereinement et au juste prix !

Quelles sont mes options pour vendre mon entreprise BTP ?

La cession de fonds de commerce

Première option pour vendre son entreprise de BTP : procéder à une cession de son fonds de commerce. Cela consiste à vendre la totalité des actifs nécessaires à l’entreprise pour fonctionner.

On parle ici d’actif corporel et incorporel : marchandises, clientèle, enseigne, mobilier, logiciels et outils, droit au bail, autorisations administratives, etc. Durant la vente d’un fonds de commerce, le prix de la vente est versé à la société et non aux associés. Ces derniers peuvent ensuite le récupérer sous forme de dividendes.

A lire également : Distribution de dividendes : comment ça marche ?

La cession des parts et actions de l’entreprise

Il est également possible de vendre une entreprise de bâtiment via une cession de titres (parts sociales ou actions en fonction de la forme juridique de la société en question).

Ici, le nouvel acquéreur devient actionnaire (société de capitaux) ou associé (société de personnes). Il peut ainsi conserver les bonnes relations mises en place avec les tiers et récupérer les contrats conclus par la société.

5 étapes à suivre pour vendre sa société dans le bâtiment

1. Préparer au mieux la vente

La vente d’une entreprise de BTP ne s’improvise pas : pour qu’elle soit cédée au meilleur prix, il faut bien préparer son projet de mise en vente pour mettre en évidence les atouts et avantages de la structure. Parmi les principales questions à vous poser, on retrouve : 

  • Pourquoi vendre votre société ?
  • S’agit-il du bon moment pour vendre ? 
  • Quelles sont les forces et les faiblesses de l’entreprise ?
  • Y a-t-il un bien immobilier vendu avec l’entreprise ? 
  • Existe-t-il des prêts et autres dettes en cours ?
  • Quel type de cession choisissez-vous ?

2. Réaliser des diagnostics

La deuxième étape pour vendre une entreprise de BTP est d’établir plusieurs diagnostics afin de s’assurer de céder sa société au meilleur prix. Ces diagnostics permettent de démontrer aux éventuels acheteurs que votre société est performante et viable, et le restera dans les années qui viennent.

Parmi les principaux diagnostics, on retrouve :

  • un diagnostic de l’activité pour déterminer la situation de l’entreprise en comparaison du marché et de la concurrence ;
  • un diagnostic financier pour évaluer la rentabilité de la société ;
  • un diagnostic des moyens pour fournir une liste des outils et moyens professionnels, ainsi que leur état ;
  • un diagnostic humain pour mesurer les compétences des équipes et la pertinence de leur organisation ;
  • un diagnostic juridique pour obtenir un état des lieux des obligations, créances et contrats liés à la société.

3. Estimer la valeur de l’entreprise

Combien vendre son entreprise BTP ? Vous devez réussir à estimer la valeur actuelle et potentielle de votre société. Il est alors possible d’utiliser (ou de combiner) 3 méthodes : 

  • La technique patrimoniale : vous évaluez les actifs et vous en déduisez les dettes. Vous obtenez l’actif net.
  • La technique de la rentabilité : vous déterminez si votre société peut dégager des bénéfices à court et long terme, tout en intégrant le risque de ne pas y réussir.
  • La technique comparative : vous comparez votre entreprise avec d’autres structures similaires dont vous pouvez connaître la valeur. 

Le calcul du prix de vente d’une entreprise de bâtiment n’est pas une étape évidente. Vous pouvez tout à fait vous faire accompagner par un expert-comptable ou la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) pour fixer un prix juste par rapport à l’offre et la demande.

Sur le même thème : Comment calculer le chiffre d’affaires et établir un prévisionnel ?

4. Trouver un acquéreur fiable

La vente d’entreprise exige l’implication de deux parties : le vendeur et l’acquéreur. Vous devez donc trouver un repreneur pour votre activité d’entreprise. Pour cela, déposez une annonce de cession complète d’entreprise en ligne sur un site dédié ou auprès de votre entourage.

Vous pouvez également vous tourner vers un cabinet de conseil spécialisé en cession d’entreprise, ou vers une chambre de commerce et de l’industrie. Il vous est alors possible de publier dans leur Bulletin Officiel des Annonces Civiles et Commerciales (Bodacc) ou sur les bourses d’entreprise à vendre comme TransEntreprise.

Soignez bien la rédaction et la présentation de votre annonce pour donner envie aux potentiels acheteurs !  Pour vendre une entreprise de BTP rapidement, nous vous conseillons de mentionner un maximum d’informations utiles, et notamment le prix de vente.

5. Rédiger un acte de cession

Enfin, dès que vous avez trouvé le bon acheteur pour votre cession d’entreprise, vous êtes en mesure d’établir un plan de reprise pour votre repreneur. Ce plan indique de nombreuses précisions sur la transaction, notamment le prix de vente d’entreprise, l’objet de la cession ou encore les modalités de paiement.

C’est également durant cette étape que vous pourrez négocier les termes de l’acte de cession. Dès que vous parvenez à un accord avec le futur repreneur, vous signez un protocole d’accord reprenant tous les éléments de la négociation. Il est également possible de rédiger et signer l’acte de cession en même temps si le repreneur a pu débloquer les fonds en amont.

Conseils pour réussir la vente de son entreprise dans le BTP

Qu’il s’agisse de vendre une entreprise en difficulté ou de changer de carrière, le calcul du prix de vente et la publication de l’annonce nécessitent certaines compétences poussées en comptabilité et en gestion.

Le plus difficile pour vendre son entreprise de BTP consiste souvent à analyser sa valeur financière et à lui donner une bonne visibilité. En faisant appel à un expert-comptable, vous aurez un œil neuf concernant le positionnement de votre société et la pertinence de son modèle économique.

Ce professionnel vous aidera à diagnostiquer votre entreprise pour fixer le bon prix de vente. Autre conseil : n’oubliez pas de signer un accord de confidentialité avant d’envoyer votre dossier de cession d’entreprise aux potentiels repreneurs : en effet, vous allez alors leur transmettre de nombreuses informations confidentielles sur votre entreprise ! 

Quelle imposition pour le fruit de la vente ?

Concernant la vente d’entreprise, il vous faudra choisir un régime d’imposition. Le régime par défaut est celui la flat tax : il s’agit d’un prélèvement de 30 % sur la plus-value réalisée.

Toutefois, il est aussi possible de choisir le régime du barème progressif de l’impôt sur le revenu. Il prend la forme d’un prélèvement dont le montant varie selon votre situation fiscale, avec un abattement selon la durée de détention des titres. 

Sur le même thème : Imposition auto-entrepreneur | Guide sur la fiscalité en micro-entreprise


Que ce soit pour vendre son entreprise individuelle, une SASU ou toute autre forme juridique, les grandes lignes sont les mêmes : vous devez estimer la valeur de votre société pour fixer un prix de vente avant de diffuser votre annonce auprès de votre entourage ou encore sur les portails spécialisés. 

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Découvrez les fonctionnalités du logiciel
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Qu’est-ce que le gros œuvre dans le bâtiment ? Définition

Les travaux dans le cadre d’un projet de construction et de rénovation se décomposent en deux parties : le second...

Modèle de facture auto-entrepreneur et mentions légales

Vous venez de vous lancer sous un statut d’auto-entrepreneur, et vient maintenant le moment où il faut facturer vos premiers...

9 meilleures marques de peinture professionnelle en 2023

Vous êtes peintre en bâtiment et êtes à la recherche de la meilleure marque de peinture professionnelle pour vos chantiers...

Comment faire un tableau de flux de trésorerie ? Le guide

Toute entreprise a besoin de bien gérer sa trésorerie pour faire face à ses engagements et développer son activité professionnelle....

Application pour artisan : 9 outils pour mieux gérer son entreprise BTP

Les professionnels du bâtiment sont régulièrement amenés à se déplacer chez des clients, chez des fournisseurs ou sur des chantiers....

Le PV de réception de travaux : explications et modèle

Phase clé dans le cycle de vie d’un ouvrage, la réception des travaux marque l’achèvement d’un chantier de construction. Cette...