Le 27 avril 2024
Les métiers du bâtiment

Par Mathilde Fauconnier

Comment devenir architecte d’intérieur en 2024 ? Tout savoir sur ce métier

Vous hésitez à suivre une formation d’architecte d’intérieur ? Entre design d’intérieur, scénographie et décoration, l’architecture d’intérieur est une profession qui mélange les arts plastiques, décoratifs et graphiques. Transformez habilement des biens considérés comme peu attrayants en espaces modernes et esthétiques. Découvrez notre fiche métier d’architecte d’intérieur pour déterminer si cette activité professionnelle est faite pour vous !

Le métier d’architecte d’intérieur

Missions

Que fait un architecte d’intérieur ? Ce professionnel est chargé de concevoir l’aménagement des espaces comme les bureaux, les résidences ou les commerces. Il tient compte à la fois des aspects fonctionnels et esthétiques.

En tant que designer d’espace, il structure les environnements en manipulant la lumière, les volumes, les couleurs et les matériaux pour créer une harmonie visuelle. Les responsabilités de l’architecte d’intérieur sont diverses et varient selon les besoins spécifiques du client, les exigences du projet et le contexte dans lequel il intervient :

  • à partir des demandes et des préférences de ses clients, il élabore plusieurs propositions en prenant en considération les contraintes budgétaires, techniques et réglementaires ;
  • son rôle peut également inclure la proposition de solutions innovantes pour optimiser l’utilisation de l’espace disponible et améliorer la fonctionnalité des différentes zones ;
  • l’architecte d’intérieur analyse les besoins du client et élabore un projet à partir de croquis, de plans, de maquettes, et d’études techniques et financières détaillées ;
  • il coordonne ensuite la réalisation finale du projet, en choisissant les matériaux, les revêtements de sol, les couleurs et les textures en fonction du style désiré et des exigences techniques.
💡 Quelle différence entre un architecte d’intérieur et un décorateur d’intérieur ? La différence fondamentale entre un architecte d’intérieur et un décorateur d’intérieur réside dans leur formation et leurs compétences. Les architectes d’intérieur possèdent une expertise étendue en architecture et en design, afin de gérer tous les aspects techniques et esthétiques d’un projet. Les décorateurs d’intérieur, quant à eux, se concentrent principalement sur l’aspect esthétique et décoratif des espaces intérieurs. Ils ne sont pas en mesure de créer des plans techniques détaillés et superviser la construction, par exemple.

A lire également : Architecte : salaire et formation en 2024 – Fiche métier

Qualités et compétences requises

Pour devenir architecte d’intérieur, il est nécessaire pour un professionnel de posséder quelques compétences et qualités fondamentales : 

  • maîtrise des compétences en dessin et des logiciels de conception pour visualiser et créer des projets ;
  • solide connaissance en histoire de l’art pour une compréhension approfondie des tendances et des styles ;
  • maîtrise des normes de construction pour garantir la sécurité et la conformité des projets ;
  • créativité et ingéniosité pour concevoir des espaces uniques et fonctionnels ;
  • capacité d’analyse et de synthèse pour interpréter les besoins du client et transformer les idées en concepts concrets ;
  • écoute attentive des besoins et des préférences du client pour créer des designs personnalisés et satisfaisants ;
  • sens aigu de la communication et de l’organisation pour coordonner efficacement les projets, mais aussi collaborer avec les clients et les autres professionnels du secteur.

Avantages et inconvénients du métier

La profession d’architecte d’intérieur allie à la fois créativité et expertise technique. Vous profiterez d’une expérience professionnelle passionnante, où l’on peut exprimer son talent à travers la réalisation de projets uniques et personnalisés. L’architecture d’intérieur ouvre également des portes vers une carrière internationale, avec l’opportunité de voyager et de côtoyer une clientèle fortunée. Sur le terrain, l’architecte d’intérieur exerce dans des contextes variés, et il est possible de se spécialiser (par exemple dans l’aménagement de petits espaces ou dans la conception écologique).

Niveau inconvénients, nous pouvons citer l’irrégularité des commandes : il est essentiel de se forger un réseau d’adresses pour avoir toujours un contact d’avance. Sauf à être déjà mondialement connu, les clients peuvent avoir besoin d’être convaincus de telle ou telle idée, ou bien de la modernité d’une solution, ce qui peut entraver certains projets. Il faut en permanence refaire ses preuves et traiter les objections des clients avec diplomatie.

A lire également : Réalité virtuelle (VR) en architecture : quels avantages ?

Comment devenir architecte d’intérieur ?

Il n’existe pas de diplôme d’architecte d’intérieur à proprement parler. Diverses formations sont disponibles dans ce domaine, et on conseille généralement d’obtenir un bac+5. Après le baccalauréat, les options d’études d’architecture d’intérieur incluent : 

  • un BTS design d’espaces (bac+2) ;
  • un Master en architecture d’intérieur (Ensad) ;
  • un DNSEP – Diplôme national supérieur d’expression plastique option design
  • un DSAA Design mention espace dans des écoles d’arts appliqués ou de beaux-arts.

Des écoles privées renommées comme l’Ecole Boule, Camondo, l’ENSAD ou encore l’École bleue sont hautement prisées pour la qualité de leur enseignement. Le CFAI reconnaît actuellement 14 formations dans ce domaine. À savoir que l’inscription au CFAI (Conseil français des architectes d’intérieur) peut être considérée comme un indicateur de qualité pour les professionnels.

A lire également : Matériel pour architecte : 10 outils pour réussir dans le métier

Quel est le salaire moyen d’un architecte d’intérieur ?

En tant qu’employé

Le salaire d’un architecte d’intérieur dépend de son ancienneté, du lieu d’exercice, de sa notoriété, du type d’employeur et de la charge de travail. En début de carrière, le salaire moyen d’un architecte d’intérieur se situe entre 2 000 et 2 900 €, soit environ 25 000 à 35 000 € annuels.

Les professionnels expérimentés peuvent accéder à des postes de gestion ou de direction, avec des salaires annuels bruts dépassant souvent les 60 000 €, voire plus.

En tant qu’indépendant ou gérant de société

Pour les architectes d’intérieur indépendants, les revenus varient en fonction de la demande pour leurs services et de l’ampleur des projets sur lesquels ils travaillent. En France, le tarif horaire d’un architecte d’intérieur peut aller de 50 à 200€ de l’heure, avoisinant les 100€/heure en moyenne.

A savoir que les honoraires d’un architecte d’intérieur dépendent beaucoup de sa renommée : il est donc conseillé de vous faire connaître, notamment grâce aux réseaux sociaux. Exposez votre travail, travaillez sur votre notoriété et votre image de marque, et misez sur le bouche-à-oreille pour mettre en valeur vos réalisations. 

A lire également : Les 16 meilleurs logiciels d’architecture 2D ou 3D gratuits en 2024

Possibilités d’évolutions

Le métier d’architecte d’intérieur englobe une variété de domaines allant de l’architecture au design, ce qui offre de nombreuses opportunités professionnelles. Les lieux d’exercice sont divers : en agence, en tant que travailleur indépendant ou au service de collectivités. La clientèle peut être composée de particuliers, d’entités publiques, ou des deux.

Certains architectes d’intérieur choisissent de se spécialiser dans l’aménagement de bâtiments publics comme les hôpitaux, les crèches ou les bureaux. De nombreuses marques font également appel à leurs compétences pour concevoir l’agencement de leurs magasins et de leurs vitrines. Par ailleurs, le secteur artistique et marketing (notamment l’événementiel, les musées et les théâtres) sollicite fréquemment les services des architectes d’intérieur pour la création de décors temporaires.

Bien que le métier puisse être exercé sans diplôme spécifique, une formation est un avantage indéniable pour attirer une clientèle diversifiée. Les possibilités d’emploi sont variées, allant du « home staging » chez les particuliers à la scénographie d’expositions en passant par l’aménagement de bureaux. Dans un premier temps, le bouche-à-oreille peut être une méthode efficace pour se faire connaître auprès d’une clientèle spécifique. Pour ceux qui se spécialisent en design (niveau bac+5), l’accès à des agences prestigieuses peut être facilité.


Que vous envisagiez une reconversion d’architecte d’intérieur ou que vous songiez à poursuivre ces études après le Bac, nous espérons que cette fiche métier vous aura aidé à y voir plus clair ! Et si vous avez des interrogations concernant les études pour devenir architecte d’intérieur, n’hésitez pas à vous rapprocher des écoles concernées pour en savoir plus sur les parcours d’apprentissage.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Qualibois : Avantages et obtention de la qualification

Le professionnel certifié RGE Qualibois contribue au développement des installations à énergies renouvelables, participant ici à des systèmes de chauffage...

Artiprix : le barème des prix du bâtiment

Dans les métiers du BTP, la rédaction du devis travaux et la facturation peuvent être des exercices difficiles. En effet,...

Créance client | Définition en Comptabilité

Les entreprises doivent quotidiennement faire face à des obstacles et divers imprévus. Les créances clients en font partie et peuvent...

Application pour artisan : 9 outils pour mieux gérer son entreprise BTP

Les professionnels du bâtiment sont régulièrement amenés à se déplacer chez des clients, chez des fournisseurs ou sur des chantiers....

Qu’est-ce que les débours ? Définition et fonctionnement

En tant qu'entreprise, il n’est pas rare d'avoir recours aux débours pour se faire rembourser des dépenses effectuées pour le...

Comment réduire l’empreinte énergétique de son bâtiment ?

Ces dernières années, l’empreinte énergétique est devenue un critère de plus en plus important. Lorsque l’on bâtit ou que l’on...