Le 28 mars 2023
Article mis à jour le 11 août 2023
Définition BTP

Par Mathilde Fauconnier

Pouvoir adjudicateur | Définition dans un marché public

Dans le Code de la commande public, les pouvoirs adjudicateurs désignent les personnes morales de droit public, les personnes morales de droit privé avec une mission d’intérêt général et certains organismes de droit privé. Qu’est-ce qu’un pouvoir adjudicateur ? Quelle différence entre entité adjudicatrice et pouvoir adjudicateur ? Quels sont les exemples de ce type de pouvoir ? On vous éclaire dans cet article sur la notion de pouvoir adjudicateur.

Qu’est-ce que le pouvoir adjudicateur ? Définition

Le terme « pouvoir adjudicateur » nous vient directement du droit communautaire, qui est le droit européen. Il apparaît d’ailleurs dans la directive 2004/18/CE du Parlement européen depuis 2006. Avant cette date, on utilisait l’expression « personnes morales de droit public » dans le Code des marchés publics.

Un pouvoir adjudicateur est donc utilisé pour désigner l’État et toutes les autorités publiques ou privées qui jouent un rôle d’acheteur dans le cadre d’un marché public ou d’un contrat de concession. On parle de pouvoirs adjudicateurs pour : 

  • les personnes morales de droit public (exemple : l’Etat, les collectivités territoriales, les établissements publics…) ;
  • les personnes morales de droit privé spécifiquement créées pour satisfaire des besoins d’intérêt général (à caractère industriel ou commercial) et qui sont financées par des fonds publics ;
  • certains organismes de droit privé possédant une personnalité juridique et constitués par des pouvoirs adjudicateurs pour la réalisation d’activités en commun.

Pouvoir adjudicateur et entité adjudicatrice : quelle différence ?

La différence entre pouvoir adjudicateur et entité adjudicatrice est la suivante : l’entité adjudicatrice est un pouvoir adjudicateur qui exerce des activités d’opérateurs de réseaux (transport ou distribution d’énergie comme le gaz, l’électricité, l’eau, services postaux, aéroports, etc.).

Les pouvoirs adjudicateurs, en revanche, désignent l’ensemble des établissements publics de l’État qui n’ont pas un caractère industriel et commercial, les collectivités territoriales et les établissements publics locaux.

A lire également : Qu’est-ce qu’un marché privé ? Définition du BTP

Exemples de pouvoir adjudicateur

L’État

Premier représentant du pouvoir adjudicateur : l’État central et les établissements publics nationaux et locaux. À savoir cependant que les EPIC (Établissement Public Industriel et Commercial) ne font pas partie des pouvoirs adjudicateurs. Pour vous donner des exemples concrets, voici une liste d’établissements concernés : 

  • établissement public administratif (EPA) ;
  • établissement public de coopération culturelle (EPCC) ;
  • établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) ;
  • établissement public à caractère scientifique et culturel (EPSC) ;
  • établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) ;
  • etc.

Les collectivités territoriales

Dans la mesure où la collectivité territoriale exerce ses compétences sur un territoire défini (communes, départements, régions et départements d’Outre-mer), c’est une administration considérée comme un pouvoir adjudicateur de marché public.

Ainsi, la totalité des établissements publics rattachés à une collectivité territoriale représente un pouvoir adjudicateur. On peut citer par exemple les établissements d’enseignement public comme les collèges et les lycées. Attention toutefois : les collectivités d’Outre-mer ne sont pas soumises au Code des marchés publics.

Les organismes de droit public

Autre identification du pouvoir adjudicateur, les organismes de droit public s’ils respectent les conditions suivantes : 

  • ils sont des personnes morales ;
  • ils ont été créés pour satisfaire un besoin d’intérêt général ;
  • ils sont majoritairement contrôlés et financés par une autorité publique.

Par exemple, les AAI (Autorités Administratives Indépendantes) comme l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique sont des pouvoirs adjudicateurs.

A lire également : BOAMP : le bulletin officiel d’annonces des marchés publics

Quelques cas particuliers

Depuis le 1er avril 2016, certains établissements ont intégré la liste des pouvoirs adjudicateurs :

  • EPIC (Établissement Public à caractère Industriel et Commercial)
  • OPH (Office Public de l’Habitat) ;
  • les sociétés d’économie mixte.

De plus, on ne distingue plus les personnes soumises au Code des marchés publics et les personnes non soumises (notamment les EPIC de l’Etat ou les OPH).

La totalité des acheteurs publics et des acheteurs privés est régie par le Code de la commande publique. C’est par exemple le cas de la Sécurité sociale, même si les organismes de Sécurité sociale mutualistes sont exclus (sections étudiantes, mutuelles des fonctionnaires, Sécurité sociale pour les indépendants, etc.).

A lire également : Code NAF bâtiment : la liste complète par métier

Qui est le représentant du pouvoir adjudicateur ?

Le représentant du pouvoir adjudicateur est le représentant du maître de l’ouvrage. C’est-à-dire, la personne habilitée pour engager le maître d’ouvrage dans le cadre d’un marché public, mais aussi pour le représenter dans l’exécution de ce même marché. Il peut ainsi s’agir d’un agent du maître de l’ouvrage ou encore du représentant de son mandataire.

C’est au pouvoir adjudicateur ou à l’entité adjudicatrice de désigner les personnes physiques habilitées pour les représenter et être capable d’agir dans le cadre de l’exécution du contrat aux côtés de leur titulaire. Pour cela, on procède à une délégation de compétence et/ou à une signature par l’acheteur.

Zoom sur les spécificités du Code la commande public

Depuis le décret n° 2019-1344 du 12 décembre 2019, le seuil de dispense de procédure pour la passation des marchés publics est passé de 25 000 € HT à 40 000 € HT. Pour tous les marchés de travaux jusqu’au 31 décembre 2022, ce seuil est de 100 000 € HT. De plus, les marchés publics égaux ou supérieurs à 25 000 € HT doivent maintenant passer par la voie dématérialisée.

Chaque acheteur public est dans l’obligation de mettre à disposition son « profil acheteur » en ligne afin que les candidats au marché public puissent déposer leur candidature. La dématérialisation de la passation des marchés publics ne supprime cependant pas la négociation physique.


Le pouvoir adjudicateur est donc une notion clé à connaître pour une entreprise du BTP. Ce terme désigne les acheteurs publics ou privés soumis aux règles de l’ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 concernant les marchés publics. Dans le bâtiment, il est important d’identifier ce pouvoir et son représentant dans le cadre d’un chantier de marché public.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Découvrez les fonctionnalités du logiciel
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

Où acheter votre outillage BTP ? Les 11 meilleurs sites en 2024

Vous avez besoin de matériel bâtiment professionnel et d’équipement de chantier ? Vous pouvez tout trouver sur Internet ! Des...

Comment choisir son logiciel de devis / facture pour le bâtiment ?

Dans l’univers de l’entrepreneuriat, la productivité est l'un des facteurs clés de la réussite d’une entreprise. Et c’est d’autant plus...

Comment financer son projet de création d’entreprise ?

Vous rêvez de créer une entreprise, mais vous ne savez pas comment la financer ? En effet, lorsqu'on lance une...

Qu’est-ce qu’un diagnostic de performance énergétique (DPE) ?

Obligatoire depuis 2006, le diagnostic de performance énergétique intervient dans le cadre d’une vente ou d’une location immobilière. Son intérêt...

La RC Pro en auto entrepreneur | Que dit la loi ?

L'assurance responsabilité civile assure un micro-entrepreneur ou un auto-entrepreneur dans le cadre de dommages qu'il pourrait causer en cours de...

Qualification QualiPV : quel intérêt pour votre entreprise ?

Professionnel de l’installation ou de la pose de systèmes solaires photovoltaïques, la qualification QualiPV vous permet de certifier vos compétences...