Le 28 juillet 2022
Article mis à jour le 9 février 2024
Gestion d'entreprise

Par Mathilde Fauconnier

Comment calculer le seuil de rentabilité de son entreprise ? La formule

Indicateur financier majeur pour tout créateur et chef d’entreprise, calculer le seuil de rentabilité permet de savoir quel niveau de chiffre d’affaires il faut générer pour commencer à être rentable et éviter les pertes. C’est une donnée essentielle pour être capable de se dégager une marge et maximiser ses chances de succès. Alors, comment calculer le seuil de rentabilité et le point mort ? On vous explique tout dans cet article !

Qu’est-ce que le seuil de rentabilité ?

Le seuil de rentabilité représente le chiffre d’affaires nécessaire pour qu’une entreprise ne réalise ni pertes ni bénéfices : le résultat de l’activité est nul.

Il est très important de calculer le seuil de rentabilité dès la création de sa société puisque cette donnée permet de visualiser le montant de chiffre d’affaires minimum nécessaire pour couvrir l’ensemble des charges et devenir ensuite rentable.

Il s’agit d’un objectif de rentabilité minimale. En tant qu’entrepreneur, vous suivrez ensuite ce seuil tout au long de la vie de votre entreprise grâce au compte de résultat.

Suivez la rentabilité de vos chantiers avec Obat
Démarrer l’essai gratuit

Quels indicateurs pour calculer son seuil de rentabilité ?

Charges fixes

Premier indicateur pour faire le calcul du seuil de rentabilité : les charges fixes. Il s’agit de toutes les charges que votre entreprise devra supporter, peu importe son niveau d’activité.

Ce sont des charges liées à la structure comme le loyer, les locations et crédits-baux, les honoraires juridiques et comptables, les charges du personnel, les intérêts de crédit, etc.

Toutefois, la notion de charge fixe est limitée puisque de fortes variations du chiffre d’affaires peuvent impacter le montant même de ces charges (besoin d’équipements supplémentaires, investissements, etc.).

Charges variables

À l’inverse, les charges variables représentent celles qui varient proportionnellement au niveau de votre activité. Ainsi, plus votre entreprise fait de CA, plus ces charges augmentent et vice versa.

C’est une donnée à mesurer avec précision et à anticiper pour calculer le seuil de rentabilité concernant vos achats de matières premières et de marchandises, vos dépenses de transport, vos achats de fournitures consommables et matériaux, etc.

Chiffre d’affaires

Si vous n’avez pas encore créé votre entreprise, vous ne connaissez pas encore votre chiffre d’affaires.

Dans ce cas, dans le cadre des prévisions financières de votre business plan, vous devez définir un montant minimum de chiffre d’affaires que vous pensez pouvoir réaliser grâce aux prix de vos prestations et à vos prédictions.

Imaginons que vous êtes artisan et que vous évaluez le coût d’une journée de travail à 250€. Si vous estimez pouvoir assurer dès le début de votre activité au moins 8 journées complètes de travail par mois, votre CA prévisionnel sera de 2 000 € mensuel minimum.

A lire également : Comment calculer le chiffre d’affaires et établir un prévisionnel ?

Marge sur Coûts Variables 

Le calcul de la marge sur coût variable est un indicateur de rentabilité. Il consiste à soustraire les charges variables du chiffre d’affaires, qu’il s’agisse des matières premières et marchandises, des frais de production ou des taxes et cotisations.

La formule est donc la suivante : chiffre d’affaires – charges variables.

La marge sur coût variable indique la capacité d’une entreprise à couvrir ses charges fixes et à générer des bénéfices.

Taux de Marge sur Coûts Variables

Vous pouvez ensuite calculer le taux de marge sur coût variable dans le cadre de votre calcul de rentabilité d’entreprise. Ce taux permet de définir le pourcentage de gain ou de perte pour chaque vente et prestation réalisée.

La formule est la suivante : marge sur coût variable / chiffre d’affaires.

3 leviers pour améliorer ses marges

Comment calculer son seuil de rentabilité ? La formule

La formule du seuil de rentabilité dans sa forme la plus simple peut être écrite ainsi : seuil de rentabilité = charges fixes / taux de marge sur coût variable.

Il s’agit donc d’un indicateur utile pour fixer un objectif de chiffre d’affaires qui vous permet de rester à l’équilibre, d’éviter les pertes et de déterminer une marge de sécurité.

A lire également : 9 étapes pour calculer ses prix de vente dans le bâtiment

Exemple de calcul de seuil de rentabilité 

Prenons un exemple de seuil de rentabilité pour un artisan du BTP :

Chiffre d’affaires 100 000 €
Charges fixes35 000 € (loyer, ouvriers, publicités, assurances, amortissements, électricité, etc.)
Charges variables40 000 € (impôts et taxes, matériaux, entretien, etc.)

Voici les calculs à réaliser :

  • Marge sur coût variable : 100 000 – 40 000 = 60 000.
  • Taux de marge sur coût variable : 60 000 / 100 000 = 0,6 soit 60 %.
  • Seuil de rentabilité : 35 000 / 0,6 = 58 333, 33.

L’entreprise sera donc rentable à partir de 58 333, 33 € de chiffre d’affaires.

Point mort et seuil de rentabilité

Le point mort est étroitement lié à la notion de seuil de rentabilité. En effet, alors que ce dernier montre quel est le niveau d’activité minimum pour être rentable (niveau exprimé en chiffre d’affaires), le calcul du point mort permet de définir le moment où l’entreprise atteint justement son seuil de rentabilité.

Il s’agit donc du moment où elle devient rentable et la donnée est exprimée en nombre de jours. La formule est la suivante : point mort = (seuil de rentabilité/chiffre d’affaires)*365 jours. Avec notre exemple précédent, cela signifie que l’entreprise commencera à générer des bénéfices le 211e jour.

Comment calculer la rentabilité de ses chantiers avec le logiciel Obat ?

Obat est un logiciel de gestion bâtiment destiné aux artisans et aux petites à moyennes entreprises du BTP. Très complet, il vous permet de piloter votre activité de A à Z : chiffrage, facturation, suivi de chantier, relance d’impayés, planning de travaux, comptabilité…

Avec cet outil, vous pourrez contrôler la rentabilité de vos chantiers en temps réel grâce à un suivi précis de toutes vos dépenses. A chaque nouvel achat (matériaux, fournitures, sous-traitant, frais de stationnement…), vous pourrez intégrer les factures correspondantes directement dans le logiciel.

logiciel de rentabilité de chantier

Idem pour vos temps de travail : vous pourrez ajouter vos heures et celles de vos équipes afin de vous faire une idée claire des coûts liés à la main d’oeuvre. Le tableau de bord vous permet ensuite de visualiser en temps réel l’évolution de votre marge sur le chantier, et de vous assurer ainsi d’être rentable !

Le but ? Identifier les projets sur lesquels vous générez réellement des bénéfices, et comprendre vos erreurs sur vos chantiers les moins rentables afin de mieux chiffrer vos devis dans le futur.


Vous savez à présent calculer le seuil de rentabilité, mais aussi réaliser le calcul du taux de marge et du point mort pour affiner vos prévisions ! En déterminant ainsi votre taux de rentabilité, optimisez la gestion et le pilotage de votre entreprise pour pérenniser votre activité et éviter au maximum les pertes durant vos premiers mois d’activité.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Découvrez les fonctionnalités du logiciel
Mathilde Fauconnier
Rédactrice web SEO, j’accompagne Obat depuis 3 ans dans la création de contenus en décryptant les spécificités de la gestion du bâtiment pour les artisans.

L’assurance tous risques chantier : que couvre-t-elle ?

Avez-vous entendu parler de l’assurance tous risques chantier ? Cette assurance couvre les dommages matériels causés au chantier final ou...

Retraite des artisans : calcul et montant en 2024

Vous exercez en tant qu'artisan ? Dans ce cas, vos retraites de base et complémentaire sont gérées par la Sécurité...

Application pour artisan : 9 outils pour mieux gérer son entreprise BTP

Les professionnels du bâtiment sont régulièrement amenés à se déplacer chez des clients, chez des fournisseurs ou sur des chantiers....

9 meilleures marques de peinture professionnelle en 2024

Vous êtes peintre en bâtiment et êtes à la recherche de la meilleure marque de peinture professionnelle pour vos chantiers...

Le client peut-il annuler un devis travaux déjà signé ?

Vous êtes un professionnel du bâtiment et votre client vient de demander une annulation de devis. Est-il dans son bon...

Plan de continuité d’activité : intérêt et exemple de PCA

Savez-vous ce qu’est un plan de continuité d’activité ? On pourrait le qualifier de plan d’urgence et de poursuite d’activité...