Comment réussir le nettoyage de fin de chantier en 5 étapes ?

Le 9 juin 2021 - Gestion d'entreprise

Le nettoyage de fin de chantier fait partie intégrante du travail d’une entreprise de BTP. La construction doit être prête à l’utilisation dès la réception des travaux. Il faut donc livrer un chantier propre et terminé au client : les professionnels du bâtiment doivent alors s’acquitter eux-mêmes du ménage de fin de chantier ou bien le déléguer à un sous-traitant. Dans tous les cas, cette tâche de remise en état après travaux doit être réalisée avec minutie, professionnalisme et rigueur.

Dans cet article, nous vous expliquons comment effectuer le nettoyage de fin de chantier en 5 étapes ainsi que le prix moyen d’une telle prestation !

Qui est responsable du nettoyage de fin de chantier ?

Qui est chargé du nettoyage de fin de chantier ? Ce nettoyage peut prendre différentes formes, depuis le déblayage jusqu’au détachement de colle.

En fonction de la quantité de résidus, débris et saleté à nettoyer, une entreprise de BTP peut se charger elle-même du nettoyage de chantier ou bien le confier à un prestataire extérieur :

  • Nettoyage réalisé par l’entreprise : une entreprise a pour obligation de livrer des travaux finis propres et donc de remettre le chantier en l’état de commencement des travaux. Si le nettoyage est plus poussé que simplement tout remettre en ordre, alors il peut y avoir des frais supplémentaires à prévoir pour le maître d’ouvrage.
  • Nettoyage réalisé par un sous-traitant : une entreprise peut ne pas avoir les moyens suffisants pour les opérations de nettoyage de chantier les plus délicates. C’est alors au maître d’ouvrage d’engager le prestataire externe pour réaliser les missions de nettoyage, obtenir des résultats efficaces et profiter d’un chantier totalement nettoyé.

A lire également : Comment faire un plan d’installation de chantier efficace ?

Comment se déroule la remise en état d’un chantier ?

Les travaux concernés

L’obligation de nettoyage de fin de chantier d’une entreprise de construction consiste à remettre le chantier dans l’état dans lequel il était avant le début des travaux. Le nettoyage après travaux concerne des tâches simples comme plus complexes. On retrouve notamment :

  • nettoyage des vitres ;
  • nettoyage du carrelage après travaux ;
  • lessivage des sols et des murs ;
  • dépoussiérage des éléments ;
  • désinfection des lieux et appareils sanitaires ;
  • nettoyage des traces ;
  • retrait des bâches et du ruban de masquage ;
  • grattage des colles, ciments, résines ;
  • déblayage des détritus, gravats, restes de matériaux et copeaux.

Le moment du nettoyage

Quand nettoyer un chantier ? Le nettoyage de fin de chantier doit être réalisé au terme des travaux de construction et de rénovation, mais seulement à la fin !

Cela peut paraître évident, mais il ne sert à rien de commencer le nettoyage du chantier s’il y a encore des travaux prévus. Il faut faire coïncider les deux pour que les ouvriers ne salissent pas de nouveau les lieux par erreur et ne pas perdre de temps à nettoyer pour resalir derrière.

De plus, il n’est pas conseillé d’attendre la dernière minute pour s’y mettre et plutôt de se débarrasser des débris au fur et à mesure. Cela permet non seulement de faciliter le travail en faisant de la place, mais aussi d’éviter l’encombrement du chantier (qui deviendrait alors impraticable).

nettoyage de travaux

Quelles sont les 5 étapes d’un nettoyage de fin de chantier efficace ?

#1. Évacuer les déchets

Pour débuter le nettoyage de fin de chantier, il faut commencer par évacuer les déchets et autres débris des lieux en les transportant à la déchetterie avec un véhicule utilitaire : résidus, gravats, copeaux, restes, etc.

C’est obligatoire, et sachez que le dépôt sauvage des débris est puni par la loi ! Il faut ensuite déblayer et désencombrer au maximum en ramassant le matériel de chantier comme les différents outils et la bétonnière.

Il faut également remettre de l’ordre et enlever les bâches de protection, retirer les rubans de masquage, libérer les plinthes et les prises électriques, etc.

#2. Dépoussiérer le chantier

Un chantier amène souvent avec lui beaucoup de poussière, surtout pour les travaux en intérieur. Elle se dépose sur absolument toutes les surfaces, il convient donc de les nettoyer en fin de chantier.

Cette tâche ne devrait pas être trop compliquée si vous avez bien couvert les meubles (et autres éléments de la maison fixes, comme les escaliers) au préalable. Le nettoyage de fin de travaux nécessite tout de même de dépoussiérer tout ce qui est sols, placards, portes, vitres, radiateurs, etc. : en clair, tout ce qui était à l’air libre.

Il est recommandé de commencer par enlever le plus gros de la poussière avec un aspirateur industriel, puis de nettoyer les petites surfaces avec des chiffons, des brosses et des produits ménagers.

#3. Gratter les colles, ciments, résines et autres salissures

Le chantier est à présent débarrassé de la première couche de résidus et désencombré. Le nettoyage de fin de chantier nécessite à présent de s’attaquer au plus gros du travail : dégraisser et enlever les salissures.

Il faut éliminer toutes les traces de peintures, de colles, de résines, de ciments, etc. Sachez que les clients sont souvent démunis face à ce genre de résidus et ne savent pas comment les éliminer. C’est donc à l’entreprise de bâtiment de s’assurer que les sols, les murs et les vitres sont propres.

L’acétone permet de retirer la peinture, le vernis et l’émail, tandis qu’un produit détachant et désincrustant professionnel sera intraitable sur le ciment, la terre ou encore la colle. 

#4. Nettoyer les éléments sanitaires, les sols et les murs

La prochaine étape consiste à nettoyer et désinfecter tous les équipements sanitaires si besoin. Une fois les salissures éliminées, le nettoyage de fin de chantier se poursuit avec le lessivage des murs et des sols, qui diverge selon le type de sol :

  • Le nettoyage du carrelage après travaux : il demande une attention toute particulière, car des traces de laitance peuvent apparaître sur un nouveau carrelage. Il existe des nettoyants de chantier spécifiques à diluer dans l’eau, disponibles dans la plupart des enseignes de bricolage. L’application avec une serpillère ou une éponge permet d’enlever les traces de laitance.
  • Le nettoyage d’un parquet en fin de chantier : après dépoussiérage avec un aspirateur, il faut passer un mélange de savon noir et d’eau à la serpillère. S’il y a des taches de peinture, il faut les poncer.

#5. Aérer le chantier

Tous les produits utilisés pour la réalisation des travaux sur le chantier dégagent généralement une forte odeur : les peintures, colles et autres produits solvants imprègnent l’air du chantier.

La dernière étape du nettoyage de fin de chantier consiste donc à purifier l’air en aérant les différentes pièces du bâtiment pendant plusieurs heures (ou au minimum 30 minutes). Aérer le chantier ainsi jouera grandement sur la satisfaction client et la façon dont il réceptionnera les travaux finis.

Quel est le prix moyen d’un nettoyage de fin de chantier ?

Les facteurs de coût

Pour évaluer le tarif d’un nettoyage de fin de chantier, il y a différents critères de coût à prendre en compte. En effet, il y a des facteurs de prix supplémentaires qui peuvent accroître le coût final :

  • La taille du site : le coût du nettoyage au mètre carré d’un site commercial sera moins élevé que pour un logement résidentiel (économies d’échelle).
  • Le type de prestation : un nettoyage de fin de chantier complet sera plus coûteux qu’un nettoyage ciblé après certains travaux seulement.
  • La concurrence : plus il y a de prestataires locaux, plus la concurrence nivellera les prix vers le bas.
  • L’emplacement et l’accessibilité du chantier : si l’entreprise perd du temps pour accéder au lieu de nettoyage, elle appliquera un surcoût sur sa facture.
  • Le niveau de nettoyage demandé : des prestations comme le cirage des sols seront facturés en supplément.

Le coût final

Quel est le prix d’un nettoyage de fin de chantier ? Comme vous l’avez compris, tout dépend du chantier et des tâches à réaliser.

Les entreprises de nettoyage spécialisées proposent généralement des forfaits de nettoyage incluant la remise à neuf du chantier : retrait des déchets, balayage, décapage, etc. Le prix est souvent calculé au m2 (avec une moyenne d’environ 4 €/m2), mais il est aussi possible de trouver des prix facturés au mètre cube ou à l’heure.

Sachez que l’élimination des débris est l’une des prestations les plus onéreuses, car elle nécessite la location de bennes à gravats. Le respect des délais est également crucial, il faut donc rester en contact régulier avec l’entreprise de nettoyage pour l’informer de l’avancée des travaux.

Pour profiter des meilleurs tarifs de nettoyage de fin de chantier, il est conseillé de rechercher son entreprise de nettoyage avant le début des travaux. Cela permet de budgétiser cette prestation, de dresser un cahier des charges complet et précis, et de ne pas avoir de mauvaise surprise à la fin.

Demandez des devis aux prestataires près de chez vous pour trouver l’entreprise qui correspond à vos besoins et à votre budget.


Le nettoyage de fin de chantier est donc une étape obligatoire pour toute entreprise de BTP : soit vous vous en chargez vous-même, soit vous faites appel à une société extérieure. Dans tous les cas, les 5 étapes pour nettoyer un chantier détaillées dans cet article doivent être respectées pour satisfaire votre client et répondre à vos obligations professionnelles !

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Découvrez les fonctionnalités du logiciel