Indice FFB pour l’assurance habitation en 2020

Par Laurie - Actualités du BTP - 24 juin 2020

L’indice de la Fédération Française du Bâtiment, ou indice FFB, est un indicateur basé sur le coût de la construction d’un immeuble. Réévalué tous les trimestres, il sert de référence aux compagnies d’assurance pour calculer le montant des contrats d’habitation. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur l’indice FFB : définition, intérêt, calcul, mise en application, historique et les derniers chiffres publiés pour l’année 2020.

L’Indice FFB du Coût de la Construction

Définition 

L’indice FFB du coût de la construction, ou ICC FFB, est un indicateur trimestriel établi par la Fédération Française du Bâtiment. Il est calculé sur la base du prix de revient d’un immeuble moyen à Paris, c’est-à-dire à l’ensemble des éléments relatifs à la composition de l’ouvrage, hors valeur foncière (coût du terrain). Il est révisé en janvier, avril, juillet et octobre de chaque année civile.

Calcul de l’indice FFB

La base de calcul de l’indice FFB est 1 au 1er janvier 1941.

La Fédération Française du Bâtiment additionne le coût des différents éléments entrant en compte dans la construction de l’immeuble : 

  • matériaux et fournitures ;
  • main d’oeuvre (salaire et tarif horaire) ;
  • montant des taxes ;
  • frais administratifs ;
  • prestations et coûts annexes. 

Seul la valeur du terrain où est bâti l’immeuble n’est pas prise en compte.

L’indice fluctue donc énormément en fonction de nombreux facteurs liés au marché de la construction. Si le prix moyen d’un composant, comme par exemple des matériaux, vient à augmenter, la valeur de l’indice en subit donc directement les répercutions.

Tous les 3 mois, la FFB enregistre donc les nouvelles variations de prix et compile toutes ces données pour calculer le nouvel indice de façon neutre avant de le publier. Si des baisses sont parfois observées, de manière générale, l’indice FFB a plutôt tendance à augmenter d’année en année. 

À quoi sert-il ?

L’indice FFB est principalement utilisé par les sociétés d’assurance.

Ces dernières s’en servent de référence et de base afin d’indexer le montant des différentes garanties, des cotisations, des franchises et des capitaux garantis prévus dans les contrats d’assurance habitation. C’est pourquoi il figure en général sur le contrat de l’assuré.

Plus la valeur de l’indice est élevée, plus le coût du contrat est important. Chaque année, à la date d’anniversaire du contrat, l’assureur procède à la revalorisation du montant des cotisations annuelles et des garanties. Il se base pour cela sur le nouvel indice FFB en vigueur à ce moment là. 

A savoir que cela concerne aussi bien les primes d’assurance à destination des particuliers que des professionnels (artisans, commerçants, TPE/PME…). Il concerne aussi toutes sortes de contrats : multirisques habitation, contrat d’assurance locatifs, immeubles en copropriété…

Indice FFB vs indice INSEE : quelle différence ?

Attention à ne pas confondre l’indice FFB avec l’indice du coût de la construction (ICC) fourni par l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE). Créé en 1953, ce dernier surveille l’évolution du prix des immeubles neufs à usage d’habitation.

L’ICC INSEE est calculé sur base 100 au 1er trimestre 1953. Publié chaque trimestre, il sert à la révision des loyers des baux commerciaux signés avant le 1er septembre 2014. Ceux signés après cette date doivent plutôt se référer à l’indice des Loyers des Activités Tertiaires – ILAT – et à l’indice des loyers commerciaux – ILC.  

Indice FFB 2020

L’indice FFB relevé au 1er trimestre 2020 (de janvier à mars) est de 995,1

Au 2e trimestre 2020, il s’élève à 995,2.

Notez que nous mettrons régulièrement à jour cet article lors de la publication des prochains indices.

Indice FFB 2019

Voici les chiffres publiés durant l’année 2019 sur la valeur de l’indice FFB du coût de la construction.

Trimestre 1993,5
Trimestre 2994,5
Trimestre 3994,2
Trimestre 4994,3

Evolution et historique de l’indice FFB de 2000 à 2018

Voici l’évolution de tous les indices ICC FFB publiés des années 2000 jusqu’à 2018.

Année1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
2018981,8988,1987,5988,2
2017955,8960,1965,6 974,8
2016929,5931,2935,9942
2015930,8931,7 932,7 929,5
2014924,9925926,8930,8
2013919,8915,8914,4920,8
2012901,5898,5901,5903,1
2011875,2875,7879,7879,8
2010822,3 839841,7 851,2
2009799,4804,4 811,8 817,9
2008791,2810,4829,4802,9
2007760,1771774,6773,5
2006717,6731,8741,7749,1
2005686,9688,3691,3699,4
2004659,2676,9680,9683,2
2003632,7640,5641,8648,7
2002609,2616,7620,6624,9
2001593,8597,6599,7603,6
2000574,8581,4584,2589,9

Exemples de calcul des primes d’assurance

Vous trouverez ci-dessous plusieurs exemples de calcul pour mieux illustrer la mise en application de l’indice FFB dans les primes d’assurance. 

Exemple 1 – Prenons un contrat d’habitation dont les cotisations annuelles coûtent 400 €, basées sur l’indice du 1er trimestre 2019.

Au premier trimestre 2020, la revalorisation s’applique selon la formule suivante : 400×995,1/993,5 = 400,64€. L’assuré recevra donc son nouveau contrat d’un montant de 400,64 €.

Exemple 2 – Prenons maintenant un contrat multirisque habitation souscrit en octobre 2017 et donc indexé sur l’indice du 2ème trimestre 2017. Le capital immobilier est garanti à hauteur de 150 000 € et le montant des cotisations s’élève à 350 €.

L’année suivante, en octobre 2018, les cotisations seront revalorisées selon cette formule : 350×988,1/960,1= 360,24 € de cotisations annuelles.

Idem concernant le capital immobilier : 150000×988,1/960,1 = 154 374 € de capital.


Si vous souhaitez anticiper les coûts liés à votre contrat d’assurance habitation, pensez donc à surveiller régulièrement l’évolution de l’indice FFB du coût de la construction. Nous mettrons à jour cette page chaque trimestre, dès la publication du nouvel indice. 

En tant qu’artisan, l’assurance multirisque ne fait pas partie des garanties obligatoires à la pratique de votre activité professionnelle. Pour rappel, celles-ci sont l’assurance responsabilité civile professionnelle (RC pro) et l’assurance décennale couvrant les dommages survenant sur un ouvrage pendant 10 ans.

Souscrire à une assurance multirisque qui couvre votre matériel et les locaux de votre entreprise est toutefois fortement conseillé. Dégâts des eaux, vols, catastrophes naturelles, incendies, dégradations de matériels sur les chantiers…. Personne n’est à l’abris des risques et de nombreux imprévus peuvent venir entraver votre activité professionnelle et vous coûter cher en réparations si vous n’êtes pas assuré.

Simplifiez votre gestion d'entreprise avec Obat