10 erreurs à éviter avant d’envoyer un devis dans le bâtiment

Le 22 juin 2022 - Gestion d'entreprise

Les devis sont des propositions commerciales qui se transforment rapidement en contrat une fois signés. C’est l’un des documents les plus importants pour les professionnels du bâtiment. Le devis est gage de l’image de votre activité et c’est souvent le premier contact que vous aurez avec un prospect. Il est donc crucial de ne pas faire d’erreurs sur ce document. Dans cet article, découvrez les 10 erreurs à éviter sur un devis du BTP !

1. Mal chiffrer vos prestations

Un devis BTP fait office de contrat une fois qu’il est signé par les deux parties (vous et le client). Parmi les erreurs à éviter sur un devis, on retrouve celle d’oublier de chiffrer des prestations ou travaux.

Vous vous dites sûrement que cette erreur ne vous arrivera jamais, mais après avoir édité des dizaines de devis pour des projets différents, elle arrive plus vite qu’on ne le pense !

Le problème, c’est qu’après la signature effective du devis, vous ne pourrez plus rien réclamer au client : vous serez dans l’obligation de réaliser toutes les prestations listées dans le devis, à vos frais pour celles que vous auriez oublié de chiffrer. Relisez donc toujours le document avant de l’envoyer.

A lire également : BatiChiffrage : la bibliothèque de prix BTP de référence

2. Appliquer le mauvais taux de TVA

Entre la TVA à 20 %, 10 % ou 5,5 %, les erreurs sont vite arrivées ! Tous les corps de métier et tous les travaux de construction ne sont pas soumis au même taux de TVA.

Si vous vous engagez dans une prestation pour laquelle vous appliquez un taux de TVA erroné, l’administration fiscale peut exiger un redressement par la suite.

Et si au contraire vous facturez trop de TVA, éditer un avoir vous prendra du temps et vous manquerez de professionnalisme aux yeux du client. On évite donc cette erreur dans son devis travaux !

3. Se tromper sur les coordonnées client

Autre erreur à éviter sur un devis, c’est de renseigner les mauvaises informations et coordonnées clients. Cette maladresse peut vous sembler anodine, mais elle peut mettre votre client dans une fâcheuse situation : si ce dernier bénéficie d’un abattement fiscal grâce aux travaux réalisés chez lui, une adresse erronée peut lui causer quelques soucis. 

4. Ne pas ajouter toutes les mentions obligatoires

Un devis dans le bâtiment doit obligatoirement contenir un certain nombre de mentions obligatoires pour être recevable devant la loi à titre de contrat entre vous et le client. De plus, vous devez toujours mentionner la date d’échéance du règlement et les pénalités de retard pour éviter le risque de factures impayées.

Les modalités de règlement, le barème de financement et le montant de l’acompte doivent être indiqués dans votre devis le cas échéant. En oubliant des informations essentielles, vous risqueriez aussi de vous décrédibiliser face au client.

A lire également : Devis travaux : quelles sont les mentions obligatoires ?

5. Négliger la présentation du devis

Le fond du devis est important, mais la forme l’est tout autant. L’erreur à éviter sur votre devis, c’est de penser que le client ne jugera pas sa présentation. C’est faux : un devis vendeur aura beaucoup plus de chances d’être signé et de convaincre vos prospects.

Personnalisez le document avec votre logo, les couleurs de votre entreprise, les visuels des produits, etc. Vous devez garder à l’esprit que votre devis sera mis en concurrence avec des devis provenant d’autres artisans et entrepreneurs : vous devez donc vous différencier et sortir du lot.

Toutefois, ne tombez pas dans l’extrême opposé et n’en faites pas trop non plus au niveau couleurs et photos. En tant que support de communication, le devis véhicule l’image de votre entreprise et participe à votre image de marque.

6. Ne pas décrire suffisamment les produits et services

Autre erreur courante sur les devis du bâtiment, c’est d’être trop concis ou au contraire trop technique concernant la description des produits et services concernés. Vous devez trouver un juste équilibre. On constate 2 fautes principales :

  • Peu ou pas de description : les descriptions doivent servir de point de comparaison pour les consommateurs. Un descriptif précis permet de vous différencier de vos confrères et surtout de créer un cadre pour votre prestation. Votre client sait exactement ce qu’il obtiendra, et vous définissez précisément ce que vous délivrez.
  • Une description produit trop technique : le descriptif doit pouvoir être compris facilement par le client. Sinon, vous risquez de l’induire en erreur ou bien de le dissuader de signer avec vous.

7. Oublier de mettre en avant vos labels et certifications

Vous avez obtenu des labels ou des certifications, notamment si vous êtes artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ? Mettez en avant ces atouts ! Ce sont des arguments commerciaux très valorisés par les clients.

N’hésitez donc pas à les faire figurer sur votre devis. Non seulement vous démontrez que vous êtes un professionnel fiable, mais également que vos compétences et qualifications ont été reconnues.

8. Ne pas ajouter une durée de validité à votre devis

Autre erreur à éviter dans un devis : ne pas mentionner de durée de validité. C’est important puisque le prix de vos prestations peut changer dans le temps. Par exemple, vous n’êtes pas à l’abri d’une hausse du coût des matières premières.

Un devis est généralement valable 1 mois, mais c’est à vous de décider : selon la spécificité et la complexité du chantier à réaliser, vous pouvez allonger cette durée. Évitez toutefois les durées de validité de devis trop longues : le client final pourrait alors être incité à signer « au dernier moment ».

9. Oublier de numéroter vos devis

Vos numéros de devis et de facture doivent également être uniques : c’est obligatoire pour respecter les règles en cas de contrôle fiscal. De plus, vous serez probablement amené à créer des centaines de devis durant votre activité de BTP, sans compter les factures attenantes.

La numération vous permet de gagner du temps en retrouvant plus facilement les informations. Si un client vous recontacte, la numérotation des devis facilite également les futurs échanges.

A lire également : Numérotation des devis : Les bonnes pratiques

10. Ne pas utiliser de logiciel de facturation

Enfin, l’erreur à éviter sur ses devis, c’est de les créer manuellement ! Vous augmentez les risques d’erreurs, d’oublis ou de maladresse. C’est la raison pour laquelle de plus en plus de professionnels du bâtiment se munissent d’un logiciel de facturation : cet outil automatise la création de vos devis et factures.

Aucun risque d’oublier des mentions obligatoires ou d’appliquer le mauvais taux de TVA : vous pouvez rentrer toutes les informations liées à vos prestations en amont pour créer vos devis en quelques clics. Niveau présentation, vous éditerez également des devis professionnels, à votre image.


Vous avez à présent toutes les cartes en main pour optimiser la création de vos devis ! Éliminez ces 10 erreurs à éviter sur les devis pour sécuriser votre activité, donner une image professionnelle de votre société et mieux convertir vos prospects en clients.

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Découvrez les fonctionnalités du logiciel