Le 31 octobre 2021
Article mis à jour le 14 mai 2024
Définition BTP

Par L'équipe de rédaction

VRD (Voiries et Réseaux Divers) : Définition et réglementation

Dans le secteur du bâtiment, il n’est pas rare d’entendre parler de VRD. Cette abréviation signifie Voirie et Réseau Divers, et concerne un ensemble de travaux nécessaires pour aménager un espace ou construire un bâtiment, et le raccorder aux différents réseaux existants. Les VRD bâtiment constituent donc une étape importante qui doit obligatoirement répondre à différentes normes et réglementations pour être valables. Alors, qu’est-ce que les travaux de Voiries et Réseaux Divers ? Définition, types de travaux, normes et étapes, on fait le point dans cet article !

Qu’est-ce que les VRD ?

Travaux VRD : définition

Les VRD englobent les travaux liés à la voirie et aux divers réseaux nécessaires à la mise en œuvre des projets d’aménagement urbain et de génie civil. Ce terme est utilisé au pluriel car il englobe diverses missions.

Il peut s’agir, par exemple, de la viabilisation de terrains privés, de la réalisation des voies d’accès, mais également de travaux publics entrepris par les collectivités.

Le terme VRD sert également à désigner les travaux d’alimentation en eau, en gaz ou en électricité, sans oublier ceux destinés à l’évacuation.

Enfin, les travaux de VRD permettent également d’embellir un environnement urbain ou rural grâce à la réfection des trottoirs par exemple.

Les VRD dépendent donc des besoins de la population, et peuvent aussi bien concerner la création d’un lotissement, d’une zone commerciale, un espace public ou encore une zone d’activités. 

Quand réaliser des VRD ? 

Les travaux de voirie et réseaux divers sont souvent réalisés après le gros œuvre d’un chantier. Ils nécessitent l’intervention de certains engins de chantier comme les bennes de chantier ou les pelleteuses pour réaliser les tranchées.

Les VRD sont le plus souvent réalisés par des entreprises de terrassement. En effet, il faut une bonne connaissance du métier, des règles et des normes pour entreprendre des VRD. 

Attention : dans le cas d’une construction de maison, il ne faut pas confondre travaux de Voirie et Réseaux Divers et viabilisation.

La viabilisation concerne uniquement le terrain et a pour but de le rendre constructible en le raccordant à l’eau, au gaz, au téléphone, etc.

Les VRD concernent quant à eux les travaux sur la maison (et non sur le terrain). Ils permettent de relier la maison à l’eau, à l’assainissement, à l’électricité, etc. 

Les différents types de travaux VRD

Terrassement

Le terrassement permet de préparer le terrain destiné à accueillir une construction. Il peut s’agir d’une habitation ou d’un bâtiment industriel ou encore d’un ouvrage tel qu’une route ou un pont.

Les travaux de terrassement nécessitent des fouilles, mais aussi des déblais et des remblais. Ils sont réalisés à partir des plans du permis de construire.

C’est lors du terrassement par exemple que seront passés les tuyaux de raccordement ou d’évacuation grâce à la réalisation d’une tranchée. 

Travaux de voirie

Les VRD voirie concernent avant tout les voies d’accès, à savoir les routes, les caniveaux, les bordures de chaussée, les aires de stationnement, les parkings, les voies piétonnes… Bref, tout ce qui permet à la population de circuler.

Les travaux de voirie font partie des travaux d’aménagement et nécessitent la réalisation de tranchées et de fondations pour le terrassement.

VRD assainissement

L’assainissement englobe tous les travaux destinés à réaliser les réseaux d’évacuation des eaux usées et eaux-vannes. Il faut savoir que les eaux usées désignent les déchets domestiques ou industriels sous forme liquide.

Quant aux eaux-vannes, elles désignent les déchets contenant des matières fécales ainsi que l’urine. Il peut s’agir d’un assainissement collectif ou autonome.

Dans tous les cas, ces eaux doivent être orientées vers une station d’épuration afin d’être traitées et limiter le risque de pollution environnementale. 

Réseaux divers

Parmi les VRD, on trouve également tous les travaux de raccordement aux différents réseaux d’évacuation et d’alimentation nécessaires pour le quotidien et le bien-être des populations. Il s’agit par exemple des : 

  • réseaux de télécommunication ; 
  • canalisations pour l’alimentation en eau potable ; 
  • raccordements aux réseaux d’assainissement ; 
  • raccordements aux différents réseaux d’alimentation en énergie (gaz et électricité). 

Des gaines sont alors installées afin de passer les câbles électriques et les tuyaux, et de les protéger. Tous les câbles doivent être passés avant que la tranchée ne soit rebouchée, et toutes les gaines doivent disposer d’un code couleur afin d’indiquer leur contenu. 

VRD définition

La réglementation des VRD

Quel que soit le type de VRD, il existe des réglementations et des normes de construction à respecter qui concernent aussi bien les travaux privés que publics.  

Les normes VRD et les réglementations 

Ces dernières sont issues de lois qui protègent la santé et la sécurité des usagers. On peut citer par exemple les règles parasismiques qui ont pour but de protéger des vies humaines.

Mais ces normes ont également pour objectif de protéger l’environnement. C’est le cas de la loi sur l’eau qui s’applique en fonction des travaux.

Les travaux de VRD construction doivent répondre également à des normes comme la NF P 03-001 relative aux marchés publics par exemple. 

La distanciation

Selon la norme NF P 98-332, les réseaux divers doivent respecter des distances normalisées. Par exemple, l’enfouissement des raccordements doit se faire à une distance minimale de 20 cm les uns des autres.

En ce qui concerne les travaux d’électricité ou de télécommunications, il doit s’effectuer à partir de 60 cm dans le sol. Enfin, pour un réseau de distribution d’eau potable, l’enfouissement doit se faire à au moins un mètre de profondeur. 

Les codes couleurs 

Les travaux doivent également répondre à des codes couleurs et des dispositifs de signalisation pour les canalisations : 

  • bleu pour les arrivées d’eau ; 
  • marron pour les travaux d’assainissement ; 
  • jaune pour le gaz ; 
  • vert pour les télécommunications ; 
  • rouge pour l’électricité. 

La tuyauterie 

La tuyauterie doit respecter la norme NF P 98-331 qui indique les profondeurs minimales des réseaux à respecter.

L’enfouissement des canalisations doit se réaliser à plus de 80 cm, et il doit pouvoir supporter plus de 4 bars de pression. S’il s’agit d’un trottoir, l’enfouissement des canalisations doit se faire à 60 cm. 

Quelles sont les étapes pour réaliser des travaux de VRD ? 

Les travaux de VRD suivent nécessairement plusieurs étapes, à savoir : 

Étape 1 : la réalisation d’une tranchée

En premier lieu, des travaux de terrassement doivent être réalisés. Ils permettront d’enterrer les tuyaux à une profondeur suffisante. Pour cela, il faut creuser une tranchée d’un mètre environ afin de faire passer les tuyaux pour les raccordements et l’évacuation. 

Étape 2 : la protection des câbles et des tuyaux

Il faut protéger l’ensemble des câbles électriques et des tuyaux avec des gaines. Celles-ci devront répondre à un code couleur afin qu’elles soient facilement différenciées. Il faut également veiller à bien protéger les tuyaux du gel en période hivernale.

Étape 3 : le passage des câbles

Tous les câbles doivent être passés avant que la tranchée ne soit définitivement rebouchée. 

Étape 4 : le respect des normes

Les réseaux d’évacuation des eaux doivent respecter la norme de la pente pour une bonne évacuation

Étape 5 : la mise en place d’une couche de sable

Il faut placer une couche de sable de plus de 10 cm au-dessus et au-dessous des gaines de la tranchée afin de limiter tout risque d’écrasement ou de perforation. 

Étape 6 : le passage des gaines

Il faut ensuite percer le sous-sol de l’habitation afin de faire passer les gaines. 

Étape 7 : la finalisation

Une fois tous les câbles et les tuyaux passés, il faut reboucher la tranchée afin d’aplanir le sol. 

Conclusion sur les VRD

Vous connaissez à présent toute l’importance de la Voirie et des Réseaux Divers. Bien qu’il soit possible de réaliser ce type de travaux soi-même dans le cadre d’une construction d’une maison par exemple, il est tout de même conseillé de faire appel à un professionnel. En effet, le chantier VRD doit répondre à des règles bien précises et des normes préétablies, qu’il s’agisse de travaux de voirie, de terrassement ou encore d’assainissement. 

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment.
Démarrer l’essai gratuit

Sécurité chantier : quelles sont les règles à suivre ?

Sur un chantier du BTP, les risques sont nombreux à la fois pour les travailleurs et pour les personnes non...

Le bordereau de suivi des déchets : explications et modèle

Dans l’industrie du BTP, les entreprises sont souvent amenées à devoir gérer les déchets, dangereux comme non dangereux, de leurs...

Comment recruter dans le BTP ? 4 étapes à suivre

Vous avez un besoin court terme de main d’œuvre, ou bien vous désirez agrandir votre équipe pour accompagner la croissance...

6 aides à la création d’entreprise pour les femmes entrepreneures

Créatrice d’entreprise ou repreneuse d’entreprise, vous avez droit à des aides ! En tant que femme auto-entrepreneur, il existe des...

Comment utiliser l’affacturage dans le BTP ?

C’est un fait. En France, 2 entreprises sur 5 ont déjà dû renoncer à un chantier à cause d’un manque...

Maison positive : qu’est-ce que c’est ?

Connaissez-vous le concept de maison positive ? En France, le logement résidentiel tertiaire représente près de 44 % de la...